TON ABSENCE, un roman de Guillaume Nail.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions du Rouergue – Collection Doado

Ça fait comment quand on désire pour la première fois ? Quand la curiosité laisse sa place à l’attirance ? Quand toutes nos pensées vont vers un seul être ? Le temps d’un stage BAFA, dans les lumières de l’été, Léopold s’éprend de Matthieu. Mais sa bande de potes, menée par Damien, un garçon dominateur et toxique, va très vite se mettre entre lui et son désir. Sous le soleil, l’ambiance s’épaissit et les tensions poussent le groupe au bord de l’explosion.
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
192 pages 
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

J’ai décidé de lire la sélection du Prix Vendredi 2022 qui récompense la littérature jeunesse. 

 

Ce récit nous plonge au cœur d’une bande de copains et copines qui passe un module de leur BAFA. Une bande assez fidèle à notre modèle sociétal : le kéké qui se la joue chef, le suiveur, le silencieux, la fille qui n’a peur de rien et celle qui réfléchit davantage, qui donc va s’en prendre tout au long de ce stage au mec bizarre qui ne veut pas se mettre à poil, qui a la prestance d’un grand orateur et une imagination à faire pâlir n’importe quel écrivain.

 

Guillaume Nail joue totalement avec les clichés et surtout ne s’en prive. Ajoutant à cela la dimension des premiers émois (entre deux garçons). C’est un récit où l’atmosphère est lourde et malsaine. Léopold se positionne comme étant prisonnier de ce système et ne trouve pas le courage de s’affirmer et de s’opposer à ce harcèlement. Guillaume Nail dépeint avec sensibilité et force les entraves de notre société jugeant. Le roman est parsemé de moments totalement bucoliques qui laissent présumer d’un heureux final.

 

Entre désillusions et espoirs, la frontière est fine. Absence déchirante d’une cruelle réalité qui plonge le jeune homme dans l’euphorie du premier amour et la tristesse des mots inavoués. Un cri puissant aux tonalités de revendication.

MY ARROGANT KNIGHT, une romance de Ashley Jade.

ROMANCE Young Adult

Éditions Harlequin – Collection &H

Il a parié qu’il la séduirait. Elle va lui montrer qui mène vraiment le jeu…

 

Sportif, diaboliquement sexy, riche et sans scrupule, Cole règne en maître sur le lycée d’élite de la Royal Hearts Academy. Personne ne soupçonne que sous cette façade il cache une blessure profonde… Personne, sauf Sawyer Church, cette fille trop sage qui l’attire irrésistiblement. Aussi, quand son pire ennemi le met au défi, devant tous ses coéquipiers, de prendre la virginité de Sawyer, il hésite, mais se sent coincé.
S’il veut tenir sa réputation – et garder sa Ferrari – il a maintenant six mois pour séduire Sawyer…
Quand Sawyer entend Cole accepter ce pari révoltant, elle est furieuse. Elle a beau savoir que Cole est un enfoiré de première, elle avait la faiblesse de croire qu’il la respectait un minimum, voire qu’il ressentait lui aussi ce lien troublant entre eux, depuis le baiser qu’ils ont échangé un soir. Elle se trompait. Il la prend pour une fille crédule et innocente ? Tant mieux : elle va se faire un plaisir de le détromper et de lui imposer ses propres conditions…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
666 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

J’avais adoré le premier tome et celui-ci confirme mon amour inconditionnel pour Ashley Jade.

 

De retour au lycée de la Royal Hearts Academy auprès de Cole et de Sawyer. Deux entités totalement différentes qui vont créer pas mal d’étincelles.

 

Le quarterback est aussi charismatique que Sawyer est unique par son style et sa manière de voir le monde. Lui extraverti. Elle, n’aime pas s’afficher. Des regards sous-jacents, des mots acerbes et surtout une attirance mutuelle tue. 

 

Si Sawyer n’est pas la fille la plus populaire du lycée, elle n’en reste pas moins une fille au caractère bien trempé mais malheureusement sans cesse humiliée à cause de ses formes généreuses. Elle a une grande capacité à se mettre dans le pétrin et à se trouver au cœur de situations tout aussi cocasses que gênantes. Et c’est lors d’un de ces moments totalement dingues qu’elle apprend pour le pari. Il en faut peu à la diabolique Sawyer pour surgir.

 

Sawyer et Cole est une merveilleuse histoire de tolérance, d’amitié, d’amour et surtout une histoire si pure qu’elle ne pourra que t’émouvoir.

 

Ashley Jade aborde de nombreux thèmes comme le harcèlement scolaire et psychologique et les conséquences néfastes qu’elles engendrent. L’apparence physique est cœur de cette histoire bouleversante (grossophobie) qui bouscule sérieusement et qui m’a mise hors de moi. Ashley Jade parle également d’addictions aux drogues. Et on assiste impuissamment à la descente aux enfers. Mais il y a quelque chose de précieux dans cette histoire c’est l’amour inconditionnel et l’amitié indéfectible. Si le récit est parfois douloureux, l’humour présent est bienvenu et détend l’atmosphère. Je n’ai jamais autant ri pendant mes lectures. Tu sais ce rire qui sort de tes tripes et qui ne te lâche pendant longtemps très longtemps. 

 

Ashley Jade confirme sa place dans le paysage de la romance. Des histoires émouvantes, captivantes et bouleversantes portées par des personnages dissemblables et aux fêlures dissonantes. 

 

Une romance percutante qui te tient en haleine de A à Z.

 

DARLING #ÉTÉ, un roman ado de Charlotte Erlih et de Julien Dufresne-Lamy.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Actes Sud Junior

L’été : les départs en vacances, les plages et la liberté, sauf pour Benjamine qui chez elle passe son temps à regarder son entourage sur les réseaux. Alors la jeune fille décide de participer à des défis en ligne. Un moyen dangereux mais idéal pour elle de se faire remarquer et de taper dans l’œil de Marco sur son île. 
Sous le regard de son éducateur, Juliette se prépare à commencer son premier travail saisonnier quand Pablo, lui, se donne à cœur joie dans les free parties. Mais un beau matin, Pablo se réveille avec un trou noir immense. Comme Juliette, quelque temps plus tard, droguée à son insu. Dans cet été apparemment paisible, un prédateur rode. Et ces trois-là n’en sortiront pas indemnes.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
192 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

La saga DARLING se finit sur un tome qui conclut à merveille les aventures de cette bande d’adolescent.es. Un vrai périple que de les suivre sur une année entière. Ce dernier tome est tout autant percutant que déchirant.

 

Un roman choral édifiant qui, tour à tour, donne la parole à une bonne partie des personnages. 

 

Pas de coup de cœur pour ce dernier opus. J’ai été très mal à l’aise tout au long de cette lecture. Un sentiment contraignant qui m’a empêché de vivre cet #été avec insouciance.

 

Les auteures abordent deux thèmes effroyables. Le premier est le plus extrême à mon sens : le côté destructeur des réseaux sociaux qui pousse à cette déconnexion avec la réalité et ces conséquences sont tragiques. Le second concerne le viol (je précise qu’il n’y a aucune scène de cet acabit).

 

Je vais donc m’attarder sur le côté positif de cette lecture. J’ai été sensible aux liens qui se tissent entre ces gamins qui ont finalement une certaine conscience du monde qui les entoure. J’ai admiré leur force, leur courage et leur ténacité. Je les ai vu grandir, se poser les bonnes questions, leurs premiers émois, leurs dérives. Tout un périple qui fera d’eux des adultes respectueux, conscients de la valeur de la vie. Une union magnifique qui dans l’extrême nous offre un tableau magnifique de pardon, de résilience et d’amour.

 

Un tome puissant qui m’a ébranlée et émue. Une plongée tout aussi terrifiante que belle dans cet univers où je n’ai aucun droit, aucune emprise mais en tant que maman je comprends enfin mieux.

DARLING #PRINTEMPS, un roman ado de Charlotte Erlih et de Julien Dufresne-Lamy.

LITTÉRATURE JEUNESSE


Une série en quatre épisodes, écrite par deux auteurs complices.
Une plongée d’un an au coeur d’un groupe d’adolescents.
Un portrait haletant et cruel de la jeunesse d’aujourd’hui à l’heure des réseaux sociaux.

Le printemps, les premiers rayons de soleil, les corps se dévêtissent, les hormones s’affolent. Eva, une adolescente sérieuse, certains diraient coincée, change brusquement de style et commence à exister sur les réseaux. Elle ne tarde pas à se faire remarquer par les garçons, notamment par Dweezil, le footeux en sport-études, considéré comme le plus gros collectionneur de filles de l’établissement.
Lui, qui croyait Eva trop lisse pour faire partie de ses proies, comprend que ce serait en réalité sa plus belle prise de fin d’année. Celle qui lui permettrait d’asseoir définitivement son titre de tombeur numéro 1. Armé de son plus beau sourire et de son esprit acéré, ce dangereux séducteur part à l’attaque. Il pénètre dans la bergerie, sûr de ne faire qu’une bouchée d’Eva, la frêle brebis. Sans imaginer dans quel engrenage il vient de mettre les pieds…

 

Ma note : 5/5 
Nouveauté 2022
240 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

 La suite est enfin arrivée (enfin depuis quelques semaines) et je suis très heureuse de retrouver ce duo talentueux.

 

Nouveau tome, nouveaux personnages même s’ils ne sont pas inconnus au bataillon. Eva est la jeune fille que l’on ne remarque pas aux premiers abords. Naturelle, discrète, bonne élève. Elle fait partie de ces ados que l’on classe définitivement dans la catégorie ringarde. Eva est une élève brillante, violoniste et surtout altruiste. Dans sa chambre elle ressasse pour ne pas oublier.

 

Dweezil est le mec populaire par excellence. Sportif, arrogant, beau gosse, bad boy, toxique, il attire plus que de raisons. Sa prochaine proie : la belle Eva. En bon chasseur qu’il est, il est certain de la capturer.

 

Nouvelle plongée hallucinante au sein de la jeunesse d’aujourd’hui, obnubilée par le paraître et les réseaux sociaux. Une immersion cruelle aux côtés d’un prédateur sans foi ni loi, poussé par l’absurdité du tableau de chasse garni et qui le hissera à la première place d’un jeu loin d’être sympathique. Les limites n’existent plus autant que le respect et les valeurs. Les filles ne sont que des cibles, des proies déshumanisées. Eva n’est pas la fille qu’elle laisse paraître, seul son objectif lui importe et peu importe où cela la mène, elle ira. 

 

Ce quatre mains est juste fabuleux, une nouvelle fois. Du haut de mes 37 ans, j’ai l’impression de vivre dans un autre monde. Il faut vivre avec son temps mais souvent je me sens dépassée par le comportement de cette génération totalement désenchantée. Tous les jeunes ne sont pas à mettre dans le même panier, mais je suis à la fois peinée et soulagée que certains et certaines d’entre eux décident de poursuivre sur un autre chemin. Cette saga DARLING pose les bonnes questions et pointent du doigt les dérives malsaines. Elle bouscule et je crois que là est l’essentiel. Brusquer pour obtenir une prise de conscience et débattre. 

LES ERRANTES, un roman ado de Jo Witek.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Actes Sud Junior


Sous les toits d’un immeuble parisien, des phénomènes étranges frappent simultanément trois filles que tout oppose. Suzanne est une gameuse qui vise la célébrité, chassée de chez elle ; Saskia, une artiste en devenir découragée par un galeriste méprisant ; Anne-Lise, une fille de bonne famille vivant intensément une spiritualité en décalage avec son époque.
Des apparitions fantomatiques perturbent le jeu vidéo de Suzanne, un esprit s’invite dans la chambre de Saskia et des voix envahissent le cerveau d’Anne-Lise… Sont-elles devenues folles ? Dans le huis clos de leur chambre et de leur enfer mental, elles n’auront en tout cas d’autre choix que de s’unir pour s’en sortir. Le lecteur découvre avec elles que ces mystères et fantômes viennent du passé, celui de femmes au destin brisé.

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
320 pages
Disponible en numérique et broché

 


MON AVIS

Jo Witek fait de nouveau des étincelles avec son nouveau roman et cette fois-ci dans le registre fantastique.

 

Trois jeunes filles au profil différent. L’une artiste, l’autre gameuse et la dernière spirituelle. Rien ne les lie, à part le fait de vivre au même étage de cet immeuble cossu. Saskia, la rêveuse, l’imaginative, la généreuse. Suzanne, la survoltée, l’intrépide, la courageuse. Anne-Lise, la timide, la mystique, l’introvertie. Jusqu’au jour où l’improbable les précipite dans l’horreur absolue. L’une est constamment suivie par un fantôme, l’autre un personnage étrange s’invite dans son jeu en plein direct et la dernière entend des voix.

 

Alors que la descente aux enfers s’opère pour toutes les trois, l’absolue certitude de s’unir deviendra leur unique arme face à ce danger hors du commun.

 

Honnêtement je ne m’attendais pas du tout à ce genre de roman. Je lis toujours les romans de Jo Witek avec la conviction que je passerai un excellent moment et ça n’a pas raté. L’auteure nous plonge dans un univers où la réalité n’existe plus, où tout devient une épreuve, où les émotions sont bourlinguées, flinguées. Une immersion réussie où tu vis l’histoire en apnée. Mais Jo Witek ne narre pas qu’une histoire d’esprits. Non, non ! Si tu connais l’auteure attends toi à vivre une expérience exceptionnelle. Jo Witek ne se contente jamais d’écrire une histoire sans y ajouter sa signature. Jo Witek nous raconte l’Histoire des Femmes avec passion, intelligence et sublimité. C’est percutant, merveilleux et essentiel.

 

Je n’en dirais pas davantage car je risquerai de vous spoiler. Mais sachez que c’est un nouveau coup de cœur ! Une incroyable lecture portée par la force des mots et des personnages exceptionnels. Une immersion dans le passé et le présent s’entrechoquant violemment face aux maux féminins.

 

A découvrir ABSOLUMENT !

LE LIVRE BLEU DE NEBO, un roman ado de Manon Steffan Ros.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Actes Sud Junior

Traduit de l’anglais par Lise Garond

Journal intime bouleversant où se mêlent les voix d’une mère  et de son fils ayant fait l’expérience d’une étrange fin du monde.
Après une catastrophe nucléaire, Dylan et sa mère Rowenna se sont retrouvés parmi les rares survivants, réfugiés dans leur petit hameau du Nord-Ouest du pays de Galles, près de la ville de Nebo. 

Dylan était petit quand les lumières soudain se sont éteintes et que les oiseaux ont disparu, maintenant il a quatorze ans. Sans électricité, les commerces pillés, il a fallu se débrouiller, réapprendre à vivre à l’ancienne. Quand il regarde le fruit de son travail dans le jardin de leur maison, les serres qu’il a construites, Dylan se sent comme un homme. Il voudrait que rien ne change. C’est dans cette simplicité et cette rudesse qu’il s’est construit. C’est son monde. Il s’y sent bien. Pourtant, une multitude de questions subsistent pour lui sur ce temps d’avant – avant La Fin – dont sa mère qui n’en est pas nostalgique lui dit si peu. Alors il tente confusément de trouver des réponses dans les livres gallois – écrits dans cette langue que sa mère refuse aussi de lui parler – et même dans la Bible.
De son côté, et si elle ne se confie pas à son fils à l’oral, Rowenna couche sur le papier ses craintes, ses souvenirs et secrets du passé, dans un carnet à couverture bleue trouvé dans une maison abandonnée de Nebo. Dylan aussi se raconte dans ce Livre bleu. Chacun sait que l’autre ne le lira pas, telle est leur promesse.

 

Ma note : 4,5/5 
Nouveauté 2022
176 pages
Disponible au format broché et numérique

MON AVIS

Ce roman ado a quelque ce chose de vraiment perturbant surtout si l’on considère les derniers événements mondiaux. Je ne peux pas nier que l’ensemble du roman se déroule après de nombreux événements angoissants. L’atmosphère n’a rien de joyeux, bien au contraire. L’auteure parle avec honnêteté de fin du monde, de nucléaire et de génocide en masse.

 

Même si ce roman est adressé à un public jeune, je préfère faire cette mise en garde. Ce roman n’est pas à mettre dans toutes les mains.

 

Vous l’avez donc compris, Dylan et sa famille évoluent dans un monde où rien n’est plus pareil où le monde s’est arrêté de tourner. Au nord, Pays de Galle, près de cette petite ville, Nebo, subsiste cette famille qui a su survivre dans un univers carrément hostile. Débrouillardise, courage, force, ingéniosité tout autant de qualités que Dylan a su développer dès la catastrophe. Il n’avait que six ans et toute son innocence. Comment grandit un enfant dans cet environnement ? A mon sens il n’y a pas de bonnes réponses. 

 

Ce livre bleu trouvé va finalement servir d’exutoire pour la maman et le jeune garçon. On y découvre leur quotidien, leur doute, leur peur, leur espoir, leur question sur l’ancien monde et sur le nouveau. 

 

Un roman choral qui m’a poussé dans mes retranchements. Un récit sombre et douloureux où pourtant la moindre parcelle de vie peut devenir un bonheur simple et pur. Une rencontre hasardeuse, une promenade, une simple plante qui pousse, une lecture… L’espoir est partout, dans les étoiles, le vent et le silence. Un roman puissant et terriblement humain. Une épreuve difficile où chaque mot, chaque rire, chaque larme ont une signification et une saveur particulières que nous avons, peut-être, oubliés.

 

Un roman postapocalyptique d’une beauté dérangeante porté par des personnages d’une humanité touchante. 

VIKING GIRL (Ou comment l’Eurovision a changé ma vie), un roman ado de Pauline Pinson.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Actes Sud Junior

Brune, 13 ans, et sa grande sœur Lison sont nées grâce à un donneur danois. Contrairement à Lison qui ne se pose pas de question, Brune fabule sur leurs origines « vikings ». Il faut dire qu’elle a hérité d’une drôle de tache en forme de bottine sur le front. 
Un jour, alors qu’elle regarde l’Eurovision, elle remarque un musicien d’un groupe danois qui a la même tache qu’elle. Il ne lui en faut pas plus pour se mettre en quête de ce père tant fantasmé. La voilà partie sur les routes avec sa grand-mère et ses amis pour rencontrer le musicien : direction le Green Pop Festival ! Mais la jeune fille n’est pas au bout de ses peines : comment l’atteindre, comment lui parler, quoi lui dire ?
Et si ce n’était pas lui, son père ?

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
128 pages 
Disponible au format numérique et broché

 

 

MON AVIS

Un court récit haut en couleur, acidulé et vif à l’image de son héroïne, Brune.

 

Brune qui n’a rien d’une brune, l’adolescente doit composer avec sa blondeur et sa particularité cette tâche au milieu du front. Brune a le courage et la force de ses ancêtres, une viking ne se laisse jamais faire. En pleine crise identitaire, Brune n’a pas la patience d’attendre la majorité de sa sœur pour enfin connaître l’identité de son père et pourquoi pas tisser ce lien père/fille. Aussi entourée soit-elle par sa grande sœur « bolloss », sa mère et ses grands-parents, cette situation lui pèse. Lors d’une soirée totalement ringarde que l’évidence surgit : le musicien a la même tâche qu’elle. Ainsi s’enclenche une aventure pittoresque et hilarante.

 

Pauline Pinson nous plonge au cœur d’un sujet terriblement sensible et moderne. L’absence de filiation n’est pas qu’une histoire de don de gamètes. Il y a tout ce plan invisible, une moitié de sa vie, qui n’a aucun sens. Brune ressent vivement ce manque comme une grosse arnaque dont elle en subit les conséquences. Contrairement à sa sœur l’impatience la gagne rapidement quitte à utiliser tous les moyens en sa possession pour atteindre son but. Sur ce parcours du combattant on découvre une bande de potes totalement hétéroclite et qui pourtant ensemble forme un tout soudé et déjanté. Elle y rencontre les premiers émois. Mais aussi la déception, la tristesse, la peine, l’euphorie, le réconfort et l’amour des siens.

 

Un roman ado qui n’a rien d’ « has been » et wesh ça cartonne ! 

 

L’énergie de Brune bouleverse et te catapulte loin dans son monde survitaminé.

 

Une Viking Girl aussi hilarante que touchante !

ÉMERGENCE 7, un roman ado de Vincent Mondiot et de Enora Saby.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Actes Sud Junior


Déménager, c’est toujours dire adieu à une partie de son passé. Léon en a bien conscience, ce matin-là, alors qu’il attend le bateau qui l’emmène au collège. Bientôt, il va devoir quitter la petite île bretonne sur laquelle il a toujours vécu. Comment l’annoncer à Joachim, son meilleur ami, ou à Alex, la fille dont il est amoureux ?
Mais tout ça n’a plus d’importance quand soudain une créature gigantesque et mystérieuse émerge de l’océan pour semer derrière elle la mort et la destruction. Vingt ans plus tard, devenu adulte, Léon revient sur les lieux du drame.
Et il se souvient de ce qui a été, de ce qui ne sera plus.
Un roman d’inspiration manga, entre récit de survie, fresque apocalyptique et drame intime.
Deux cents pages entièrement illustrées, en immersion totale !

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022 (sortie septembre 22)
208 pages
Disponible au format broché

MON AVIS

Une alliance parfaite pour un roman méchamment puissant.

 

J’ai découvert la plume de Vincent Mondiot avec « Les derniers branleurs », un incroyable roman. Associé à Enora Saby, illustratrice, ÉMERGENCE 7 est percutant, saisissant et indéniablement majestueux.

 

En un quart de secondes le monde de Léon et de ses copains et copines implose. L’apocalypse déferle sur cette petite île la plongeant dans l’horreur absolue. Une course poursuite contre le temps où survivre est devenu un réflexe archaïque. Ces ados courent en à perdre haleine, pleurent, hurlent, rigolent, espèrent. Un espoir vain, abîmé, douloureux, prémices d’une nouvelle vie supplantée par la peur, la tristesse.

 

Vincent Mondiot nous offre une nouvelle histoire émotionnellement intense. Entre souvenirs, moments T et présent, entre le jeu des couleurs, suivre Léon tout au long de cette introspection est bouleversant, émouvant et terrifiant. Quel sens donne-t-on à la vie à 13 ans au milieu du chaos ? Et à cette question Léon va y répondre. Âme écorchée, corps meurtri, entre naïveté et réalisme, Léon se livre, se délivre de cet instant. Acceptera-t-il la paix ?

 

Cerise sur le gâteau, Enora Saby, signe son premier roman graphique. Des illustrations captivantes qui jouent énormément sur les couleurs associées à une période de la vie de Léon. Manga art sans l’être, Enora Saby nous plonge d’une autre manière dans cette incroyable aventure. Elle joue beaucoup avec le flou, les couleurs, les petits détails et les émotions. Une harmonie parfaite entre le contenu, le style et les émotions.

 

Bref un roman graphique détonnant qui propose une histoire émouvante. J’ai eu un immense coup de cœur pour ce livre qui nous précipite dans ce monde chaotique où les épreuves jalonnent le récit et où il est impossible de ne pas s’émouvoir.

 

 

REWIND, un roman ado de Pascal Ruter.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Didier Jeunesse


Eva et son petit frère Simon viennent de perdre leur mère dans un accident de voiture. Simon, chamboulé par la situation, est heureux de pouvoir se raccrocher à leur beau-père. Pour Eva, c’est une tout autre histoire : elle nourrit des soupçons sur celui qui partageait la vie de sa mère et se sent menacée. Avec son petit ami, elle prend la route tant pour fuir que pour enquêter sur le passé de cet homme. S’ils trouvent de l’aide grâce à de belles rencontres, leur cavale les mènera vers une vérité terrifiante…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
288 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Partir à la recherche du passé pour comprendre le présent.

 

Eva en est persuadée, son beau-père cache quelque chose. Son attitude, ses petits éléments qui n’ont aucune cohérence, ces regards froids. Pour suivre son pressentiment, elle va devoir suivre ses méduses, celles qui ne la quittent plus depuis qu’elle a sombré dans le cauchemar et dont elle s’en remet lentement. Elles ouvrent le chemin semé de merveilleuses rencontres, de danger. Avec l’aide de son petit copain, ils vont parcourir la France. De Paris à la Bretagne jusqu’au sud de la France en passant par un endroit inédit, ils suivront les indices. 

 

Simon est désabusé face à la réaction et la précipitation de sa sœur. Dans un premier temps il n’accordera aucun crédit face à ses propos, heureux de susciter l’intérêt de son beau-père. C’est bien plus tard que la peur le poussera à réagir.

 

C’est toujours un plaisir de lire les romans de Pascal Ruter. Ses roman abordent toujours un sujet sensible et les émotions sont omniprésentes. Ses personnages ont ce quelque chose de terriblement attachant. Eva est une jeune femme dont son courage déplace les montagnes. J’adore sa manière d’aborder les éléments qui jalonnent sa route, entre naïveté, fermeté et évidence. Elle bouscule tout sur son passage. Entre larmes, cris et espoirs, Eva fonce. 

 

Pascal Ruter nous propose un roman entraînant au cœur d’une intrigue haletante, tout en y abordant des thèmes sensibles comme la dépression juvénile, la manipulation, l’héritage du passé. Une quête ardue où les rencontres les pousseront vers la vérité.

 

Un roman sensible et tout autant bouleversant.

CETTE NUIT-LA, un roman d’Aurélie Massé.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Slalom

Sélection #mespremiers68

Quelques secondes pour s’effondrer, une nuit pour se relever, la vie pour se reconstruire.
C’est l’histoire de Gabriel, l’insoumis pétillant, Agathe, la fêtarde insouciante, Alex, l’élève parfait, Sarah, la discrète mal dans sa peau. C’est aussi et surtout l’histoire d’Eden, dont l’aura suffit à combler le mutisme. C’est l’histoire d’un secret, de gestes déplacés qui mènent un jour à l’inconcevable… Durant une nuit, le temps s’arrête et cinq vies basculent.

Ma note : 5/5
Nouveauté 2021
384 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Cette lecture a été la plus grande claque de ma vie de lectrice !

 

CETTE NUIT-LA se vit avec cette rare intensité. Elle t’emprisonne dans ce huis clos où j’ai eu juste envie d’hurler, de crier ma rage, de taper de désespoir, de pleurer la vie.

 

Aurélie Massé a cramé mon cœur. Elle l’a réduit en miette, l’a piétiné. Et j’en ai encore la chair de poule et surtout j’ai du mal à m’en remettre.

 

La chair lacérée à vif, les mots qui s’engouffrent dans les maux résonnant de douleur et de cette vérité cruelle. Une nuit où tout chavire où l’horreur devient palpable, vivante, nauséabonde.

 

Les larmes qui s’enfuient tentant désespéramment de limiter les dégâts. Eux qui marqueront à jamais l’âme. Les abysses envahissent peu à peu, l’atmosphère se délitant, la vie s’étiole.

 

Aurélie Massé aborde des thèmes forts et percutants. Sa plume a ce don extraordinaire de te porter loin, très loin et surtout de ne pas de lâcher d’une semelle. Tu ne t’y attends pas et te voilà prisonnier de la folie humaine.

 

Un roman choc et saisissant. Un roman où la moindre parcelle de lumière devient salutaire. Un roman bruyant. Un roman libérateur.

 

Ceci est ni un thriller ni un roman fantastique.

 

Juste, un roman sur la vie, sur la puissance de l’amitié, sur l’avenir aussi détruit le présent soit-il.