COME FIND ME, un roman ado de Megan Miranda.

THRILLER

Éditions BAYARD

Traduit de l’anglais par Françoise Nagel

Parfois, le danger veut se glisser dans nos maisons.
Parfois, on le laisse même entrer…
Depuis qu’elle a survécu au drame qui a frappé sa famille, Kennedy, seize ans, n’a plus qu’un but : poursuivre les recherches que menait son frère sur l’Univers et la vie extraterrestre.
Nolan, jeune lycéen d’une ville voisine, est, quant à lui, déterminé à découvrir ce qui est véritablement arrivé à son frère, disparu sans laisser de trace.

Kennedy et Nolan ne se connaissent pas, mais leur quête va les mener au même étrange signal. Une fréquence négative qui ne devrait pas exister. Un message qui semble les alerter.
Mais la menace qui plane sur eux peut-elle encore être écartée ?

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
432 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Voici un roman ado comme je les aime avec des personnages charismatiques, têtues, sont aux prises avec une situation qui défie tout entendement et le tout saupoudré de paranormal.

 

Kennedy et Nolan sont liés par le chaos qui a touché leurs familles respectives. Ils ne se connaissent pas pourtant un événement inédit va les pousser à emprunter le même chemin. Celui des réponses. Le même signal retentit à la fois dans le laboratoire du frère de Kennedy et dans la chambre du frère de Nolan. Un signal ouvrant les portes de toutes les possibilités. Et c’est en essayant de donner un sens et de le comprendre, que la vérité surgira au bout de cette quête.

 

Kennedy est une jeune fille qui baisse rarement les bras. Combative, ingénieuse, entêtée, acharnée, elle va mettre toute son énergie pour faire éclater la vérité. Nolan est un jeune homme effacé qui aime la solitude. Il trouve un apaisement au cœur de ses balades. L’arrivée de Kennedy fracasse sa tranquillité. Deux personnages diamétralement opposés mais qui d’une certaine manière comble leurs défauts respectifs. Ce roman ado est vraiment entraînant. L’auteure choisit dès le départ de nous plonger au cœur de l’action. Cela n’empêchant pas au fil des chapitres d’étoffer l’énigme. Le récit navigue entre présent et passé. Les émotions sont omniprésentes rendant leur histoire émouvante et trépidante. Bien évidemment l’histoire va connaître de nombreux rebondissements et vous serez étonné par le final.

 

Un thriller à la fois sombre et inquiétant qui nous pousse à chercher la vérité. La plume de l’auteure est totalement efficace et envoûtante. Les personnages ont ce quelque chose d’attachant et qui nous poussent à suivre leurs aventures. Derrière ce thriller se cache des thèmes importants comme le deuil, la confiance, l’amitié, la solitude, la famille.

 

Un thriller haletant et totalement irrésistible. J’ai tout simplement adoré.

Encres éternelles, tome 1 : Augure d’Isaura Bonacina

encres éternelles tome 1

Roman épistolaire – Sortie le 15 mai 2017

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Isaura Bonacina pour sa confiance en me confiant son roman en service presse.

Résumé : Année 1816. Lizetha d’Orcourt se confie dans une lettre. Confidence d’une solitude pesante au cœur de la grande propriété de GrandArmour. Alors qu’elle dépose cette lettre dans le creux d’un arbre, rien ne prédestinait ce qui découlerait de cet acte ordinaire.

Année 2016 Julie Davons parcourt le jardin de sa grand-mère, dépendance de la vieille propriété de GrandArmour. Attirée par un morceau de papier dans le creux d’un arbre bordant la propriété, elle découvre une lettre provenant d’une autre époque.

Naîtra alors de cet échange épistolaire, une véritable amitié et bien plus encore. Plongées dans les secrets que renferment GrandArmour, ces deux femmes d’un temps opposé parviendront-elles à comprendre ce qui les lie ?

 

Mon avis : Adepte des romans épistolaires, j’avais hâte de me plonger dans ce premier tome qui nous raconte l’échange de lettres entre Lizetha d’Orcourt, qui vit en 1816 et Julie Davons, qui vit en 2016. Lizetha, qui se sent seule dans la demeure de son mari décide, un jour, d’écrire une lettre avec tout ce qu’elle a sur le cœur. Aussi étrange que cela puisse paraître, cette lettre est trouvée par Julie, qui vit dans la maison voisine. Cependant, ce qui est troublant, c’est que Julie vit 200 ans plus tard. Pourtant, les lettres traversent le temps et une amitié va naitre entre ces deux jeunes femmes qui ont bien plus en commun qu’elles ne le pensent au début.

Lizetha est une jeune femme du 19ème siècle. Mariée jeune, connaissant peu son mari, elle le craint et elle s’ennuie dans sa vie guindée. De son coté, Julie est une jeune femme revenue en Angleterre suite à son divorce. Elle mène une vie morne et ne sait pas trop dans quelle direction orienter sa vie. Toutes deux sont à un tournant de leur existence et cette rencontre par écrit va les aider à évoluer et à avancer. Elles se confient leurs solitudes, leurs interrogations et vont s’entraider. Nous avons à faire à deux femmes qui semblent fragiles mais qui ont une grande force de caractère. Elles vont prendre leurs destins en mains et vont découvrir les liens qui peuvent les unir. Malgré les différences d’époque, elles se comprennent et nouent une véritable amitié.

Les personnages masculins sont relégués au second plan car nous ne les découvrons qu’à travers les écrits de Lizetha et de Julie. D’un côté, nous avons Georges, le mari de Lizetha, mystérieux et inaccessible au premier abord. On va vite découvrir qu’il cache de nombreux secrets et qu’il est éperdument amoureux de son épouse. De l’autre, nous avons James, le nouveau propriétaire de GrandArmour qui surgit du jour au lendemain et qui ne va pas laisser Julie indifférente.

J’ai adoré ce roman. Il mêle le romantisme au fantastique et on ne peut qu’être transportée à GrandArmour et tous ses mystères. La plume de l’auteure est fluide et nous entraine dans son univers qui flirte par moment avec le surnaturel. Je me suis laissée happer par le destin de ces deux héroïnes et j’étais impatiente de découvrir, au fil de leurs lettres, la suite de leurs aventures. La touche de fantastique apporte une originalité au roman. Je suis restée un peu  sur ma faim. J’ai en effet trouvé le dénouement un peu rapide et l’épilogue m’a laissée pensive. Cependant, un tome deux devrait suivre et devrait nous permettre de répondre aux questions laissées sans réponses.

Je recommande donc cette lecture à tous les amoureux de romans épistolaires. Je n’ai aucun doute sur le fait que ce roman saura vous transporter au fil des âges et ne pourra pas vous laisser indifférents.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez Encres éternelles tome 1 : Augure sur Amazon