HADÈS ET PERSÉPHONE, Tome 1 : A touch of darkness, une romance de Scarlett St. Clair.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Roman – Collection New romance


Perséphone n’est la déesse du printemps qu’en titre. Depuis qu’elle est toute petite, les fleurs se ratatinent ; à son contact. Après s’être installée à New Athens, elle espérait mener une vie discrète, dans la peau d’une journaliste mortelle. Tout change lorsqu’elle s’assied dans une boîte de nuit clandestine pour jouer une partie de cartes avec un étranger hypnotique et mystérieux.
 
Hadès, le dieu des morts, a bâti un empire du jeu dans le monde des mortels et ses paris favoris sont réputés impossibles. Mais rien ne l’a jamais intriguée ; autant que la déesse qui lui offre une aubaine laquelle il ne peut résister. Après sa rencontre avec Hadès, Perséphone se retrouve liée par un contrat avec le Dieu des morts, et ses conditions sont impossibles : Perséphone doit créer la vie dans le monde souterrain ou perdre sa liberté à jamais. Le pari ne se limite cependant pas à exposer l’échec de Perséphone en tant que déesse. Alors qu’elle s’efforce de semer les graines de sa liberté, son amour pour le Dieu des ténèbres grandit – un amour à la fois envoutant et interdit.

 

 

Ma note 4.5/5
Nouveauté 2021
429 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

J’ai succombé à nouveau pour le mythe revisité d’Hadès et de Perséphone. Je suis toujours intriguée par la manière dont les auteurs s’approprient ce couple mythique et ce n’est pas pour autant que j’ai lu l’original et je ne peux donc pas juger de la fidélité de cette romance.

 

La déesse du Printemps a su se défaire quelque peu des chaînes qui la liaient à sa mère. Après avoir passé une enfance enfermée dans une cage dorée à subir les remontrances d’une mère tyrannique et protectrice, la voici libre comme l’air chez les mortels. Une vie idyllique où elle consacre son temps à ses études de journalisme. Elle en oublierait son monde originel. C’est en fêtant son nouveau stage qu’elle va rencontrer le seul Dieu pour lequel on lui a insufflé les plus terribles histoires et la plus terrible des haines. Si Hadès est synonyme de mort et de déviance, Perséphone n’en ai pas moins curieuse. Curiosité qui la pousse à jouer un pari risqué contre le Dieu des morts. Prise à son propre piège, elle va pourtant découvrir un monde où la joie n’est pas une chimère et le cœur d’un Dieu qui attend sa reine depuis toujours.

 

Un pari risqué. Un pari qui révélera la Déesse au travers d’une quête au cœur du royaume du Dieu des Morts.

 

Je vous avoue que j’ai littéralement été charmée par ce couple. L’alchimie est immédiate est pourtant tout va de travers. La Déesse est têtue, acharnée, énervante, jalouse, imprévisible. La colère enfle au fil des pages tout autant que cet amour incommensurable qu’elle lui voue. Un amour péché mais d’une pureté indéniable. Une histoire d’amour ne serait pas véritable si les embûches ne jalonneraient pas leur chemin. Les rebondissements sont nombreux mais tendent par la révélation, celle de la magie de la Déesse qui explosera au cœur de la noirceur. Le chemin est ardu poussant la Déesse dans ses retranchements où les questions et les doutes sont multiples. Hadès fait preuve d’une patience exemplaire, parfois fourbe et malicieux, mais la méchanceté ne fait parti de ces défauts. Hadès est un homme au charisme et au charme bouleversant. Loin des apparences, on découvre un homme certes ambitieux mais d’une bonté touchante. L’histoire est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Si l’alchimie entre les personnages est une des force de cette romance, la plume de l’auteure et l’environnement le sont tout autant. On navigue entre une certaine réalité où les Dieux cohabitent avec les humains et leurs propres mondes. Entre luxure, émerveillement, complot et paysage envoûtant, la plume de Scarlett St. Clair m’a accaparée. C’est vraiment le genre de romance que tu croques avec plaisir et curiosité. Une plume qui t’emporte au cœur de cette histoire où la passion et la haine prennent un sens relatif.

 

Le final est sans aucun doute tonitruant et laisse présager un second tome tout autre où je pense que la belle Déesse ne sera plus en mesure de contrôler ses pulsions.

 

Une romance originale et envoûtante au cœur des ténèbres d’où la lumière naîtra. Les enfers comme vous ne les avaient jamais connus ! Une romance sexy et addictive !

LES FANTOMES DU PASSE, tome 1 : Amnésie de Cambria Hebert.

 
[ ROMANTIC SUSPENSE – 2018 ]
MXM BOOKMARK – Collection Infinity Romance Passion
Tome 1/2
400 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Je me suis échouée sur le rivage d’une petite ville en bordure de lac.
Un endroit où tout le monde se connaît, et pourtant…
Personne ne me connaît, moi.
Je ne me connais pas moi-même.
Lorsqu’une femme ignore son propre prénom, existe-t-elle vraiment ?
J’ignore ma couleur de cheveux d’origine, ma date de naissance, mon lieu de résidence.
Je suis invisible.
À mes yeux et à ceux de tout le monde.
Tout le monde, sauf lui.
Je lis au plus profond de son regard et à la manière dont il scrute mon visage comme si je constituais une énigme qu’il était déterminé à résoudre, qu’il me reconnaît.
Je veux simplement des réponses, la vérité… savoir
Ses lèvres demeurent scellées. Toutefois, son regard m’ensorcèle.
Je ne peux avoir confiance en personne, pas même en moi-même. Quelqu’un veut ma mort, la même personne qui a tenté de me noyer dans les profondeurs sous-marines.
Elle va revenir me traquer… Et je ne saurai pas à quoi ressemble mon ennemi.
Je ne sais même pas à quoi je ressemble.
Je suis Amnésie.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Se réveiller sans souvenir, sans aucune identité, être seule au monde et ne rien savoir à son sujet : ses gouts, son passé, son présent, ses doutes, ses projets. Assisse dans son lit d’hôpital, elle se pose mille questions. Une hantise mordante, un vide sidéral, l’impression d’être seule au monde. Elle a décidé de se faire appeler Amnésie. Certes de mauvais gout, mais c’est ce qu’il la caractérise à l’heure actuelle. Les médecins lui ont assuré qu’avec le temps les souvenirs remonteront à la surface. Le temps elle a en trop, mais cela sera t-il suffisant à se retrouver elle, surtout que depuis peu elle ressent un danger bien trop pressant et proche. Heureusement, elle peut compter sur son mystérieux sauveur. Un bel homme qui la prend sous son aile et lui rend visite tous les jours dans sa chambre. Dans ses yeux elle se voit femme et protéger. Elle y décèle une petite étincelle et de lourds secrets. La fin de sa convalescence approche à grand pas. La peur de l’inconnu et de l’extérieur fait à nouveau surface. Accueillie chez une grand mère dynamique, elle trouve sous ce toit l’amitié, elle y redécouvre les choses simples de la vie et surtout reprend goût à la vie. Amnésie renait petit à petit de ces cendres. Au côté de son nouvel ami tout lui parait plus simple et plus beau. Une belle complicité les lie et bien plus encore. Sauf que certains souvenirs resurgissent et que le danger sournois est bien trop proche d’elle. Et si il était préférable ne rien savoir ?

Amnésie est une jeune femme extrêmement attachante et combative. Se redécouvrir et réapprendre tout sur soi est une rude épreuve. Sa gentillesse et son entrain sont une bouffé d’air frais. Sa simplicité et sa manière de croquer la vie dans les moments les plus simples sont merveilleuses.

Son sauveur est un homme très mystérieux. Meurtri par ses erreurs de jeunesse, le passé le rattrape lorsqu’il la sauve. Une seconde chance ou acte de rédemption, peu importe, il est présent à chaque instant pour elle. Il est au petit soin, protecteur, inventif, romantique et charmant. Quoiqu’il peut se passer, il veut être absolument à ses côtés. Sera t-il prêt à affronter ses plus grandes peurs ?

Je découvre pour la première fois la plume de l’autrice américaine Cambria Hebert. Je suis conquise et charmée. Une plume fluide et efficace qui dépeint avec subtilité les émotions de ses personnages aux nombreuses blessures psychiques. Pour ma part, j’ai trouvé la mise en place vraiment trop longue surtout au niveau de l’état d’Amnésie. Ça tourne en rond, ça se répète. Je ne suis vraiment pas à l’aise quand l’histoire stagne alors que la trame à de quoi refiler les frissons. A partir du moment que les rebondissements s’accélèrent et bien c’est juste topissime.

Ce romantic suspens, à mes yeux, a vraiment du mal à démarrer. Lorsque sur les derniers chapitre arrivent, alors, tout s’accélère et révèlent tout le potentiel de l’autrice. Malgré cela, j’ai vraiment envie dé découvrir le tome 2 et d’en apprendre davantage sur ce duo sensationnel. Il faut dire que le côté suspense est très alléchant.

#Esméralda
 

 
Je remercie les éditions Mxm Bookmark pour leur confiance via la plateforme Netgalley

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

... le site de la Collection Infinity.

… le site de Cambria Hebert.

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

TOXIC LOVE #1 de M.J. Swan.

51vg7pbzlxL

 

 

 

 

[ROMANTIC SUSPENS – Nouveauté 2018]

Éditions Harlequin – Collection HQN

Service presse

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour ce service presse et leur confiance.

 

 


 

 

Le résumé :

 

Un regard. Un seul regard d’Ezio a suffi pour que Calie comprenne qu’elle pouvait encore ressentir des émotions. Dans les yeux de son garde du corps, elle a lu la même souffrance et la même rage qui sont les siennes depuis que la vie lui a arraché sa mère, puis son père. Et, bien qu’elle ignore tout de l’histoire contée par les cicatrices et les tatouages de l’homme de main de son oncle, elle sait désormais qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait. Mais ce lien silencieux qui les a réunis pendant une seconde est aussi salvateur que toxique, car Ezio évolue dans un milieu violent et dangereux. Alors, elle doit à tout prix rester à distance ; elle ne peut pas courir le risque de s’attacher à lui et de le perdre : la mort lui a déjà tant pris qu’elle n’a plus rien à lui donner, si ce n’est sa propre vie.

 

 


 

 

Mon avis :

 

Calie a tout vécu en l’espace de quelque mois : la perte, les mensonges, la douleur indicible, la douleur psychologique et physique, la peur, l’espoir, la tranquillité et l’aveuglement. Calie aurait pu avoir toutes les raisons pour s’effondrer psychologiquement, fuir ce monde où le bonheur qu’elle chérissait a été détruit. L’amour, la complicité. Tout anéanti ! La voici projetée dans un monde dont elle ignore les codes. Celui des bikers, cercle ou club, ils appartiennent à un monde violent où le faux pas, la non obéissance au code sont irrémédiablement fatals. Ce monde que sa mère a fuit pour une vie loin de l’inquiétude et de cette violence, loin du sang et des larmes. Mais ce monde ci l’a rattrapée malgré tout. Le seul parent qu’il lui reste est cet oncle, Clay, dont elle soupçonnait l’existence. Il la prend sous son aile. Une protection essentielle car l’extérieur est sans pitié. Les hommes de main de cet oncle bienveillant veillent tour à tour sur elle. Ezio, le lunatique, Lorenzo, le toubib, Alex, l’amoureux de la meilleure copine de Calie, Erika, et Justin. Une certaine complicité voit rapidement le jour et ces derniers vont lui apprendre la complexité d’appartenir à un cercle. Elle fait également la connaissance de son cousin, Julien et ainsi permet ainsi de renouer avec cette famille désavouée. Mais Ezio est celui qui va changer la donne, déstabiliser l’équilibre sensible de la vie de Calie, insuffler l’espoir que l’amour peut naître des cendres, effacer cette colère qui petit à petit les font sombrer dans les ténèbres. Ezio est un dur à cuir, un homme qui ne fait pas dans le demi mesure, qui frôle a mort à la moindre occasion. A vrai dire il n’a plus rien à perdre, a part peut être la vie. Son cœur a cessé de battre à la mort de son petit frère. Une trahison plus tard, il est devenu cet homme acariâtre, lunatique, violent, insouciant, odieux, méchant. Une fureur habite ces yeux où les flammes de l’enfer semble le dévorer de l’intérieur. Un homme qui ne fait pas bon de s’approcher. Aimer est une douleur qui ne veut plus ressentir qui à se fourvoyer sur les sentiments qu’il ressent. Calie est à ses yeux la tentation dans toute sa quintessence. Calie est le paradis auquel il n’aura jamais accès.

 

« Toxic Love » est un de ces romans qui ne peut que faire du bruit sur les blogosphères. Une auteure au talent immense que je n’hésite absolument pas à comparer à celui de Jay Crownover. C’est puissant, intense. Pas de demi mots. Une prose efficace qui met à rude épreuve les lectrices. Un suspense incroyable et à couper le souffle. Une histoire sensationnelle et émotionnellement éprouvant ! Des galères. Des larmes. Des rires. Des frissons. De la peur. De la haine. Beaucoup de haine. Du sang. Des coups. Des enlèvements. Des cris. Des crises d’angoisse. Des coups de feu. Cette sensation incroyable que dans les bras d’Ezio tout ceci n’existe plus !

 

« Toxic Love » est le dernier roman qui m’a autant tenue en haleine. Début de lecture à 21 heure. Pour finir de m’endormir à 1 heure du mat. Pour se lever à 6 heure pour enfin terminer la lecture. Rarement il m’arrive d’opérer de cette manière.

 

C’est absolument prenant ! L’auteur m’a plongée dans son univers dès les premiers chapitres. Prise dans l’action omniprésente, les rebondissements incessants, les tensions palpables, les questions, les réponses, j’ai dévoré les pages avec une envie insatiable. Le mot qui me revient inlassablement : puissance. Cette puissance des mots, ceux des personnages qui m’ont rendu totalement accro !

 

Un coup de cœur immense pour cette immersion auprès de ces personnages hauts en couleur et qui en bavent toujours. Pour cette magnifique plume !

 

 

∞∞∞ EXTRAIT∞∞∞

 

 

Alors qu’ils continuaient à se chamailler dans l’eau, je tournai la tête vers la terrasse. Lorenzo et Ezio discutaient. Ils avaient l’air sérieux, et je me demandai de quoi ils pouvaient bien parler. Le visage d’Ezio était presque guéri maintenant, le bleu qu’l avait à l’œil avait presque disparu et les coupures s’étaient refermées, ne laissant qu’une légère marque rosée sur sa peau. Depuis cette fameuse nuit, il était différent? Il était plus attentionné, plus prévenant et beaucoup plus protecteur qu’au début. J’étais plus amoureuse de lui que jamais. Grâce à lui, à son amour, j’avais repris doucement le dessus. Je me sentais plus vivante à ses côtés que je ne l’avais jamais été. Il me donnait confiance en moi, il faisait ressentir des tas de choses dont je ne connaissais même pas l’existence. Il était ma vie, mo cœur, mon âme sœur. Je me sentis sourire comme une idiote. Ca faisait une éternité que je ne m’étais pas sentie aussi heureuse.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Lien Amazon ,tome 2 : sortie le 21 février 2018 !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de M.J. Swan !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

A la folie de Cindy Lia

à la folie

Thriller-Sentimental – Sortie le 15 mai 2017

Editions Plumes du Web

Service Presse

Je remercie les éditions Plumes du Web de m’avoir confié ce livre en service presse.

Résumé : Infirmière fraîchement diplômée en psychiatrie, Alicia rejoint l’équipe du Center Hospital, vieille institution au cœur de New-York dont les légendes précèdent la réputation. Entre secrets et phénomènes inexplicables, la bâtisse renferme son lot de mystères. À commencer par Julian, un patient au tempérament de feu qui à peine arrivé, donne déjà du fil à retordre aux équipes en place.
Alors que la loi du silence règne entre les murs, Alicia se retrouve au cœur d’une série de meurtres non résolus qui la plonge rapidement dans une enquête au péril même de sa vie…

Mon avis : Je remercie encore une fois les éditions Plumes du Web de m’avoir proposé ce livre. A la lecture du quatrième de couverture, je me suis dit « pourquoi pas ? »….. et au final, j’ai adoré ce roman !!!

Alicia est une jeune infirmière qui va commencer son nouveau travail au Center Hospital. Un peu nerveuse à l’idée de travailler dans un hôpital psychiatrique, elle est « prise en otage » sur le parking par un patient, du nom de Julian. Elle s’en sort grâce à sa capacité d’analyse….. et cette péripétie ne sera pas la seule à laquelle notre héroïne sera confrontée !

Alicia est une jeune femme qui s’assume et qui a un furieux besoin de comprendre et analyser. Elle est en couple avec Tom, un jeune avocat, mais elle ne se sent pas prête à lâcher sa liberté pour vivre avec lui. De plus, sa rencontre avec Julian va la perturber et de nombre de ses certitudes vont ainsi être remises en cause. En effet, après son arrivée, elle va se retrouver au centre d’une série d’agressions et va découvrir de nombreux secrets sur le centre…. Mais tous les secrets valent-ils la peine d’être déterrés ??

La force de l’auteur est d’avoir une multitude de personnages qui ont tous leur rôle à jouer dans cette histoire. La directrice du centre, mystérieuse et tellement stricte ; Peter et Seth, les collègues d’Alicia ; la maman d’Alicia et le « moustachu » ; et enfin Milla, une des patientes d’Alicia, attachante mais tellement troublante….

Ce roman est une vraie réussite. Au fil des pages qui se tournent, on va de surprise en surprise. A titre personnel, je n’ai pas vu le livre défiler et ne me doutais pas à quel point l’histoire pouvait être….tordue ! Attention, rien de péjoratif dans ce terme mais les fils de l’histoire se nouent et se dénouent au fur et à mesure des chapitres et je dois avouer que j’ai été surprise jusqu’au dernier chapitre.

J’ai adoré passer quelques soirées avec Alicia et toute l’équipe du Center Hospital. Ce livre ne ressemble à aucun autre. A tous les amateurs de romans à suspense, avec une touche de romantisme, foncez, ce livre est pour vous.

 

liens-utiles

Retrouvez à la folie sur le site web des Editions des plumes du web

Max, La désirer de G.H. David.

51dq4qf5ypl-_sy346_

 

[ ROMANCE EROTIQUE – NOUVEAUTE 2017 ]

SOMETHING ELSE EDITIONS

SERVICE PRESSE

 

 

Je remercie Mandy pour ce service presse.

 

Résumé :

Maximilien Ricci est un jeune homme plein de promesses. Charismatique, intelligent, sexy, il a tout pour séduire. Mais confronté à l’horreur suite au drame qui a bouleversé sa vie et sa perception des relations humaines, l’amour est pour lui un concept parfaitement étranger. Jusqu’au soir où sa route croise celle d’Elisabeth Ribes. La jeune femme, aussi belle que mystérieuse, le captive et le fascine à l’excès. Succombera-t-il aux affres du désir ? Rien n’est moins sûr : celle qui peu à peu l’obsède est aussi la petite amie d’un homme obscur et dangereux, avec qui elle forme un couple instable et sulfureux. Peut-on braver tous les obstacles, quand on est soumis à une passion dévorante ? Et surtout, a-t-on vraiment le choix…


Mon avis :

Comment ne pas fondre devant cette couverture visant la perfection et nous mettant résolument l’eau à la bouche.

« Max, la désirer » est un spin-off de la sulfureuse série « Liz ». Ce qui signifie que même si vous n’avez pas lu le premier tome de la série « Liz » vous pouvez y plonger les yeux fermés sans aucun apriori. Ce qui est presque mon cas, car je n’ai pas lu la nouvelle version … je ne connais que celle mise en ligne sur Wattpad.

Donc c’est dans une confiance absolue que je me précipite dans les pages.

Je fais la connaissance de Max, un soupirant de l’énigmatique Liz. On y découvre un homme d’une carrure imposante. Comme si la nature avait résolument caché sous cette apparence toutes les souffrances, les peines et les cauchemars de ce dernier. C’est un être troublé par un passé tourmenté qui a fait à jamais de sa conscience, une prisonnière des ténèbres. Mais parmi elles se trouvent La lumière qui les chassera au bout de batailles personnelles incommensurables.

La plume de G.H David est fluide à souhait et nous plonge dans des scènes remplies de douleurs, de haines, de peines et d’extases. Elle connaît parfaitement son sujet et malgré nous, nous amène dans des abysses. J’ai frémi, j’ai tressailli et j’ai pleuré face à tout ceci. Une lecture juste…wow !

J’ai adoré ouvrir cette fenêtre sur ce personnage à la fois hermétique et obscur. Un spin off où mes attentes ont été entièrement satisfaites. Que demander de plus, à part que l’auteure continue de nous faire rêver à travers son univers sombre à souhait.


Retrouvez prochainement l’avis de Lilie sur la série « Liz ».

 

Pour tout savoir sur GH David et SEE : c’est par ICI !