HADÈS & PERSÉPHONE, tome 2 : A touch of ruin, une romance de Scarlett St. Clair.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Romans – Collection New romance

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Robyn Stella Bligh

La relation de Perséphone avec Hadès est devenue publique et la tempête médiatique qui en résulte perturbe sa vie normale et menace de l’exposer en tant que déesse du printemps. Pour ajouter à ses ennuis, tout le monde semble désireux d’éloigner Perséphone du Dieu des morts en exposant son passé infernal.

Les choses ne font qu’empirer lorsqu’une horrible tragédie laisse le cœur de Perséphone en ruine et Hadès refuse de l’aider. Désespérée, elle prend les choses en main et conclut des accords qui ont de graves conséquences.
Confrontée à un côté d’Hadès qu’elle n’a jamais connu et à une perte écrasante, Perséphone se demande si elle peut vraiment devenir la reine d’Hadès.

 

 

Ma note : 3,5/5
Nouveauté 2022
476 pages
Disponible au format broché et numérique

MON AVIS

Malgré le fait que j’ai adoré le premier tome, mon avis pour ce second tome est mitigé.

 

J’ai beaucoup aimé l’alchimie entre les personnages que j’ai découverts dans le premier tome et je m’attendais à quelque chose de semblable par la suite.

 

Souvenez-vous, les pouvoirs de Perséphone apparaissent tout au long des dernières pages et d’ailleurs je l’ai considéré comme un sacré twist.

 

Cette suite est largement consacrée à la belle déesse qui, je ne vous le cache pas, est submergée par ses émotions (pour ne pas dire qu’elle ne pète pas les plombs). Une très large partie de cette histoire est donc dédiée aux états d’âmes de la belle qui bien évidemment fait n’importe quoi et qui ne gère plus rien. Elle a pris cette vilaine habitude d’en faire qu’à sa tête et les conséquences sont plutôt désastreuses. Mais ce qui a de bien c’est qu’elle vit dans un monde où tout est supposé être pardonné. Sauf pour sa vilaine mère, Déméter, qui n’a pas dit son dernier mot (rendez-vous au tome 3 pour en savoir davantage).

 

Tu l’auras compris que je suis un tantinet agacée par ce genre de personnage qui est bloquée dans une situation dont elle-même y a été de son plein grès. Heureusement les dernières 100 pages ont sauvé, un tantinet, mon avis général où l’action est bien plus présente et où, oh miracle, les choses semblent bouger pour le meilleur et aussi le pire (est à venir).

 

Perséphone a fait sa crise d’adolescence. Capricieuse, entêtée, colérique, émotionnellement instable, ce passage à vide lui a permis, enfin, de se libérer de ses chaînes. Bon, les casseroles sont nombreuses mais l’essentiel est qu’elle ait pu trouver cette sorte d’apaisement.

 

Contrairement au précédent tome, je ne l’ai absolument pas dévoré. J’ai pris le temps d’encaissé toute cette négativité. Heureusement Hadès fait preuve d’une patience légendaire et je m’étonne même qu’il n’ait pas dégoupillé.

 

Sinon l’auteure aborde des thèmes assez intéressants comme : le pardon, les secondes chances, l’estime de soi, la confiance, l’amitié, le deuil.

 

Un final assez sympa mais pas spécialement tonitruant et j’espère, sincèrement, que la suite sera un brin plus énergique.

 

Team »pas convaincue » mais je croise les doigts pour la suite que j’ai hâte de lire (tout de même).

 

Ps : les petits bonus « point de vue » Hadès sont tops !

 

TWICE IN A BLUE MOON, une romance de Christina Lauren.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Roman – Collection New romance


Dans le cas de Tate et de sa grand mère, l’imprévu prend l’apparence de deux charmants fermiers du Vermont : le grand-père Luther et son superbe petit-fils Sam.
Entre Sam et Tate, c’est le coup de foudre. Pendant deux glorieuses semaines, le couple se confie espoirs, rêves et secrets. Tate lui révèle qu’elle est la fille cachée de l’une des plus grandes stars du cinéma de la planète – un secret qu’elle n’a jamais confié à personne auparavant..
Mais alors que Tate se trouve soudain exposée à une tourmente de caméras et de reporters–, elle apprend qu’elle a été trahie par la seule personne en qui elle pensait pouvoir faire confiance. Quand Sam refait surface plus de dix ans plus tard, Tate pourra-t-elle lui pardonner et raviver la flamme qui les animait durant leur escapade magique à l’étranger ? Le souhaite-t-elle vraiment ? « 

 

Ma note : 3,5/5
Nouveauté 2022
395 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Coup de foudre sous les étoiles londoniennes, loin de la Californie et du Vermont, Tate et Sam vivent leurs quinze plus beaux jours de leurs vies. Malheureusement cette idylle sera aussi courte que douloureuse. Se quitter sur cette note de trahison a été une terrible épreuve pour Tate.

 

Les années défilant Tate a su s’imposer à Hollywood. Elle a presque oublié Sam.

 

Alors qu’elle se prépare pour son nouveau tournage et qu’elle ose croire qu’elle rendra fière son père, elle n’est pas prête à revoir Sam, qui s’avère être le scénariste du film.

 

Choc émotionnel et tourbillon sentimental, Tate a de quoi perdre la tête.

 

C’est la seconde romance que je lis de ce duo d’auteures et j’ai moins bien accroché. J’ai ressenti beaucoup de pesanteur tout au long de cette histoire, ce quelque chose qui m’interdisait de vivre intensément chaque rebondissement. Les émotions sont bien présentes mais je n’ai pas réussi à extirper cette lumière que j’aime retrouver dans la passion. Les personnages sont intéressants. La jeune Tate plutôt introvertie à cause de son secret, se révèle par la suite une femme passionnée par son métier, certes toujours méfiante mais elle a réussi à trouver cet équilibre parfois précaire mais qui lui correspond. Sam est toujours fidèle à lui-même : rêveur, mélancolique, passionné. Une certaine langueur se dégage de ce personnage intimidant. Beaucoup de non-dits subsistent entre eux et cela dure tout au long de leur histoire. Un récit à deux vitesses, une première partie consacrée à leur rencontre à Londres et la seconde sur le tournage. C’est une jolie romance au cœur des tumultes hollywoodiennes mais il m’a manqué ce côté punch, le rythme et cette addiction que j’aime ressentir pendant mes lectures. Un slow burn cloisonné et porté par la force des sentiments.

 

A découvrir sans aucun doute.

 

BURN FOR LOVE, une romance de C. Handon.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H


Parviendra-t-elle à lui pardonner ses erreurs ?
Depuis qu’elle a posé les yeux sur lui, Millie est sous le choc. Cela faisait un an qu’elle n’avait pas vu Ackley, l’homme dont elle était folle amoureuse et qui a rompu avec elle sans explication. Un an qu’elle nourrissait une colère vive à son égard et tentait de se reconstruire. Et voilà qu’il resurgit chez Nahia, leur amie commune. Millie ne peut nier l’évidence : le regard vert d’Ackley l’embrase toujours autant, et ses lèvres sont un appel constant à la luxure.
Mais, si l’attirance qu’elle ressent est puissante, imaginer un avenir avec cet homme, qui met un point d’honneur à ne pas s’engager, est impossible. Plus encore car Millie est persuadée qu’Ackley ne lui a pas dit toute la vérité sur leur rupture…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
291 pages
Disponible uniquement au format numérique

MON AVIS

C. Handon a une manière particulière d’aborder des thèmes sensibles et douloureux. Je ressent tous ces mots avec une telle puissance qu’elle me déstabilise à chaque moment. C’était le cas avec sa précédente romance et ça l’est encore ici.

 

Burn for love est une romance où le temps est nécessaire pour permettre aux personnages d’accepter une part de leurs peurs respectives et d’ensuite de les faire évoluer pour le meilleur. Une histoire bouleversante où C. Handon n’hésite pas à nous faire vivre moult émotions. Malgré quelques redondances et un manque certain de rythme, suivre Millie et Ackley est une sacrée expérience. Ses personnages dégagent une certaine honnêteté et transparence auxquelles il est facile de s’identifier et les rendant proche de nous sans filtre ni fard. 

 

C. Handon nous livre une romance forte où l’amitié et l’amour règnent en maître. Nous retrouvons le premier couple de la série qui bien évidemment à évoluer. Cette fois-ci C. Handan a choisi deux thèmes sensibles : l’estime de soi et la perte d’un enfant. Alors que le « summer body » résonne depuis des semaines sur les réseaux sociaux, notre belle Millie et ses formes ont du mal à s’assumer. Elle a su certes trouver quelques astuces pour ne plus être froisser par le regard des gens, mais se regarder dans une glace et s’assumer est au-delà de ses forces. Le sculptural Ackley est bien au contraire attiré par ces formes et il chérit. Lui qui travaille quotidiennement son image sur les réseaux en temps qu’influenceur adore le corps de Millie. C. Handon par ailleurs confronte nos deux héros au deuil prénatal, sujet fort souvent tu et qui ici a une place à part entière.

 

Vous l’aurez compris Mille et Ackley se complètent à merveille tant par leur différence que leurs vécus respectifs. 

 

La plume de C. Handon est savoureuse à souhait et nous plonge au cœur de l’amour avec tout ce qui l’accompagne : la peur, la douleur, le désir, le rire et l’indécision.

 

Une romance tout simplement magnifique et j’ai vraiment hâte de lire la suite.

THE FOREVER MARKED, Le prince. Une romance de Jay Crownover.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H


Elle avait tiré un trait sur lui… jusqu’à ce qu’il surgisse devant sa porte

Ryier ne connaît pas l’échec. Populaire, sportif, avec son charisme de star hollywoodienne et son physique de rêve, tout lui réussit. Alors, quand il se fait soudainement larguer, son monde s’effondre. Sans réfléchir, il roule toute la nuit jusqu’au Texas pour se réfugier chez Bowe, son amie d’enfance si différente de lui. Cool, rebelle et artiste, Bowe n’a besoin de l’approbation de personne. Il la connaît depuis toujours, et même si elle refuse de lui parler depuis leur dérapage, en cet instant, elle est la seule qui puisse l’aider à ne pas sombrer.

Bowe est sous le choc quand elle trouve Ryier sur son palier. Lui, le mec sans faille ni faiblesse, est dans un sale état. Mais pourquoi venir la voir elle  ? Il lui a brisé le cœur il y a des années sans même s’en rendre compte, et, maintenant qu’elle a enfin tourné la page, il faudrait qu’elle le console  ? Seulement voilà, c’est la première fois qu’il se montre tel qu’il est, sous son masque de mec parfait. Alors, même si c’est risqué, elle accepte de l’héberger. Après tout, quel danger y a-t-il à le laisser rester quelques jours  ?

 

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
432 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Je suis hyper heureuse de retrouver la plume de Jay Crownover, auteure américaine à succès, et dont vous avez peut être lu la saga phénoménale THE MARKED MEN.

 

Cette nouvelle saga est dans la lignée de la précédente sauf qu’elle met en scène les rejetons des personnages de THE MARKED MEN. Nul besoin d’avoir lu la saga précédente pour ouvrir ce premier tome. 

 

Dès les premières pages, je retrouve l’ambiance propre à l’auteure américaine. Des personnages charismatiques et farouches, une histoire commune entre eux qui a façonné les jeunes adultes, des souvenirs bons comme mauvais et surtout la révélation de leurs grandes faiblesses. 

 

Ryier obtient tout ce qu’il veut et gagne tout ce qu’il entreprend. Sportif émérite, il ne compte plus les heures d’entraînement et de souffrance pour atteindre son but ultime. Le football est tout son monde qui vient tout juste de s’écrouler quand sa petite amie lui annonce la fin de leur relation. Blessé, dépité, abasourdi, la fuite devient la seule solution adéquate face au tumulte de ses émotions. C’est ainsi qu’il se retrouve face à la maison de Bowe , son ennemie depuis le terrible couac qui les a séparés. Bowe n’a jamais eu la langue dans sa poche et a toujours dit la vérité quitte à blesser. Elle reste malgré tout à ses yeux la seule fille qui a toujours lu en lui comme un livre ouvert. 

 

Sur le pas de la porte, leurs regards s’interrogent en toute humilité, les armes prêtes à être déposées sur le seuil. Et quand elle s’ouvre le soulagement envahit Ryier.

 

S’apprivoiser à nouveau est un drôle de jeu dont chaque participant y va de bon cœur. Cœurs qui sont sur le point de chavirer.

 

Jay Crownover signe une nouvelle romance qui va faire battre ton cœur de « romance-addict ». Spécialiste des « contraires s’attirent », l’auteure a un incroyable talent pour accorder des personnages qui n’ont plus rien en commun. Une nouvelle histoire qui va te happer à un claquement de doigts et dont il te sera difficile de mettre de côté. L’auteur explore les secondes chances avec entrain et enthousiasme le tout saupoudré d’une touche sexy. Le monde de la musique se confronte à celui du sport, et les étincelles ne sont pas rares. Ryier et Bowe vont devoir s’apprivoiser, s’avouer leurs doutes, leurs désirs, leurs désillusions, communiquer. De nombreux rebondissements jalonnent l’histoire, lui donnant un rythme effréné. Ce premier tome permet aussi de ré-contextualiser la précédente saga avec des clins d’œil sur les parents. J’adore le prologue de l’auteure qui explique son ressenti sur l’écriture et qui, d’entrée de jeu, met tables sur cartes.

 

Jay Crownover a le talent incroyable de te faire ressentir tout un panel d’émotions qui te filent les frissons et qui t’amènent vers la crise cardiaque. Il y a vraiment cette alchimie qui te coupe du reste du monde et qui t’oblige à tout occulter. Un good trip qui t’en met plein les yeux. 

 

Une romance rock n’roll et sans complexe qui a tout pour te plaire !

365 JOURS, une romance de Blanka Lipinska.

ROMANCE ÉROTIQUE

Éditions Hugo Roman – Collection New Romance

Tome 1/3

Don Massimo Torricelli est le chef d’une des plus puissantes familles mafieuses de Sicile.
Il y a plusieurs années, alors qu’on lui a tiré dessus, il se bat pour survivre, il a des visions d’une jeune femme. À peine sorti du coma, il fait réaliser des peintures du visage de cette femme qui l’obsède et qu’il n’a de cesse de trouver.
Laura Biel passe des vacances en Sicile avec son copain, Martin et des amis à l’occasion de son anniversaire. Depuis qu’elle est arrivée sur l’île, Laura a le sentiment étrange d’être observée, elle met cette sensation sur le compte de la fatigue et décide de profiter de ses vacances.
 
Malheureusement les relations entre Laura et Martin sont délétères. A tel point que Laura ne supportant plus l’attitude de Martin, quitte l’hôtel furieuse. Alors qu’elle déambule dans les rues du petit village sicilien, elle croise le chemin de Massimo.
Elle se réveille dans un lit inconnu, et se trouve devant celui qu’elle surnomme l’homme en noir. Il lui fait une proposition des plus étranges : rester avec lui pendant les 365 prochains jours, et si elle n’est pas tombée amoureuse de lui d’ici là, il la laissera partir. Massimo lui affirme qu’il ne fera jamais rien sans son consentement, qu’elle n’a rien à craindre de lui.
Laura est animée par des sentiments contradictoires, elle est à la fois extrêmement attirée par le beau Massimo, et hors d’elle d’être retenue contre son gré.
Une relation d’une sensualité dévorante va se nouer entre Laura la fougueuse et Massimo l’impétueux. Et ce n’est pas forcément celui que l’on imagine qui va mener la danse…
Un roman sexy et profondément romantique.

 

 

Ma note : 3,5/5
Nouveauté 2021
360 pages
Disponible au format numérique, broché et bientôt poche

 


MON AVIS

J’ai enfin eu l’occasion de sortir un livre de ma pile personnelle. Cette romance érotique me faisait de l’œil depuis la sortie. Au point de ne lire aucun avis dessus (pour éviter tout spoiler et autre) et de ne même pas savoir qu’une polémique avait éclaté dessus. Rien de mieux que la communauté bookstagram pour te mettre à jour. Et bien vous savez quoi les livres qui font polémique j’adore ça, d’une certaine manière cela les fait vivre. Le dernier en date qui avait éclaboussé la toile et qui avait attiré mon attention, était la dark romance de Maryssa Rachel, Outrages que j’avais adoré.

 

Ici point de coup de cœur mais un super moment de lecture.

 

Direction la Sicile au cœur d’un domaine ultra protégé. Le maître des lieux, à la tête de la Cosa Nostra, vient d’assouvir un des ses plus anciens désirs. Mettre la main sur la femme qui l’a hantée pendant son coma. Son rapt n’était pas du tout prémédité mais à fortiori c’était bien la seule solution pour avoir l’objet de ses désirs à portée de mains. En parfait gentleman il expose sa volonté. Si son apparence de gangster ne joue pas en sa faveur, il n’usera jamais de la violence et de la contrainte.

 

Laura n’est pas du genre à accepter toute proposition inconvenante et saugrenue pour les beaux yeux du type en face d’elle. A la moindre occasion elle retrouvera sa liberté même si l’attirance qu’elle éprouve pour le beau spécimen risque d’être son point faible.

 

365 jours privée de sa liberté cela à de quoi chambouler n’importe qui. Surtout quand le cœur n’en fait qu’à sa tête et que la raison s’est peut être barré à l’autre bout du monde.

 

Cette romance érotique ne fait pas allusion à la violence et à la soumission. Si les rapports sont quelque peu tendus au départ vous seriez surpris de la tournure qu’ils prendront. Je ne vous parle pas des scènes hyper érotiques et sexy, de la tension qui empreigne les personnages, et les nombreux rebondissements qui jalonnent le récit. Laura est à l’image des femmes caractérielles et indépendantes. Sa détermination est aussi farouche que sa nouvelle obsession. Alors il est vrai qu’elle est agaçante, souvent. C’est le genre de nana que tu peux adorer et l’instant d’après détester. Alors que Massimo est dans un certain contrôle prêt à exploser au moindre pépin.
Quand on parle de romance érotique souvent le point de comparaison est la fameuse romance de EL James (que j’ai vraiment pas aimé, au passage) et ce n’est vraiment pas lui rendre justice. 365 jours est vraiment addictif et je t’assure que je l’ai dévoré en quelques heures. Le fond du récit est intéressant. Une intrigue générale aux trois tomes apparaît et donc quelques révélations sont à prévoir. Sur la forme, la plume de l’auteure polonaise n’est pas aussi fluide que je l’aurais espérée. Quelques redondances viennent gâcher la lecture et il m’a manqué cette osmose qui change tout. J’ai beaucoup apprécié l’alchimie entre les personnages qui offrent des moments mémorables. 

 

Je n’ai pas envie ici d’évoquer cette polémique (qui peut être émane de la série Netflix ?) car chacun à son propre jugement. Cette romance ne m’a absolument pas choquée et dans l’ensemble je l’ai plutôt appréciée malgré quelques couacs. Je ne peux que vous inciter à découvrir cette trilogie surtout que le format poche vient juste de sortir. 

LE VIKING QUE JE N’ATTENDAIS PAS, une romance de Estelle Every.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


Un bel homme n’attire que des problèmes.
J’en suis convaincue et ce n’est certainement pas Leiven Sveinsson, le célèbre « Viking » qui me fera changer d’avis.
Top model connu dans le monde entier pour son physique avantageux, Leiv vient d’intégrer la même fac que moi. Pour couronner le tout, je dois travailler avec lui !
 
Nous n’avons rien en commun… Je suis une étudiante ordinaire qui voue un culte à mes marshmallows et vis avec mon Sacré de Birmanie, Mimi. Après le fiasco de ma première année de médecine, la seule chose qui compte pour moi, c’est de réussir ma licence de psycho.
Non, je n’ai vraiment aucun point commun avec le Viking… si ce n’est, peut-être, ma force de caractère ?
Leiv a décidé de tester ma volonté en essayant de me séduire, mais je ne suis pas prête à lui céder la victoire. J’ai trop souffert par le passé pour me laisser aller à nouveau à faire confiance à un homme.
J’entends donc bien lui résister coûte que coûte.
Peu importe qu’il soit beau comme un Viking, ou que son torse soit tatoué, ou qu’il soit intelligent… Non, tout ça ne compte pas.
Parole d’une accro à la guimauve, je ne me laisserai pas tenter ! Qu’on me prive de sucreries pour le restant de mes jours si je rends les armes !

 

 

Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
Nouveauté 2022
309 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Estelle Every signe une nouvelle romance toute en douceur, gourmande et terriblement irrésistible.

 

Leiv, pour les intimes, a une vie de rêve. Être mannequin ça envoie du lourd surtout quand tu ressembles à un viking tatoué. Les podiums, les shooting, les soirées arrosées, les filles, les amourettes de passage, le stress, une vie folle. Mais le jeune homme se remet en question et c’est tout en son honneur. Son rêve est d’aider les personnes en difficulté et qui ont besoin d’un soutien psychique. Et c’est ainsi qu’il se retrouve sur les bancs de l’université.

 

Ambre est une accro aux guimauves surtout quand rien ne va plus dans sa vie. Après ces indécisions concernant son avenir, c’est naturellement qu’elle se dirige vers des études de psycho avec sa meilleure amie.

 

Leur première rencontre est complètement foireuse. Elle fixant le compte Instagram dudit viking tout en palabrant que les hommes tels que lui n’attirent que des problèmes, et lui regardant par dessus son épaule et écoutant avec grande attention ses élucubrations. Une scène totalement inconfortable signant le début des hostilités. Elle évitant à tout prix de tomber dans ses bras et lui tentant l’impossible pour faire succomber la belle Ambre.

 

Cette romance a un côté totalement irrésistible. J’ai apprécié la manière doucereuse des échanges, le feeling des personnages et leur manière de s’imposer peu à peu dans cette histoire. Une romance qui prend tout son temps pour mieux savourer. Si je ne suis pas une grande fan des romances slow burn, je crois qu’Estelle Every a gagné son pari pour me conquérir. Une histoire addictive au point que j’ai manqué quelques heures de sommeil. Estelle Every a la capacité de te plonger de suite dans l’histoire sans chichi et froufrou. Les scènes et les rebondissements sont parfaits. J’ai pouffé de rire comme une ado, j’ai levé les yeux au ciel, j’ai crié au scandale et je me suis fait un sang d’encre et j’aurai bien aimé avoir mes guimauves préférées sous la main. Les personnages secondaires sont au top et te font un remue ménage de tonnerre. 

 

Une romance idéale pour entamer l’été et partir à la rencontre du Viking et d’Ambre. Un duo parfait pour une histoire rocambolesque et captivante.

 

LOVE AT SUMMER CAMP, une romande de Sylvine Ploix-Hugé.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Deux mois pour s’aimer… à en avoir le cœur brisé ?
Passer les deux mois d’été en pleine nature canadienne, pour animer un camp de vacances ? Berthine a sauté sur l’occasion ! Pour elle qui n’a jamais quitté Paris, ce voyage est une chance incroyable. Prête à relever tous les défis, se faire de nouveaux amis et découvrir les panoramas grandioses de ce pays, elle n’avait cependant pas prévu un détail : son collègue Jonas.
Dès le premier jour, le métis canadien aux yeux envoûtants la fascine. Il travaille le bois avec art et passion, et elle se surprend à rêver de ses mains sensuelles sur elle… Mais réussira-t-elle à ne pas impliquer son cœur, quand chaque jour passé à ses côtés fait peu à peu tomber toutes ses barrières ? D’autant qu’une fois l’été terminé ils seront séparés par des milliers de kilomètres…

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
236 pages
Disponible uniquement au format numérique


MON AVIS

Berthine est une citadine pure souche. Passer deux mois au milieu de la faune et flore sauvage du Canada, c’est un immense défi qu’elle s’apprête à relever. Munie de son anti-moustique préféré et de son courage, elle s’apprête à vivre une extraordinaire aventure. Deux mois pour s’épanouir et panser les blessures de passé. Deux mois loin de Paris et de sa famille.

 

Berthine est une jeune femme d’une gentillesse absolue, serviable, à l’écoute, elle émet rarement de jugement sur tout ce qui l’entoure. Elle adore son job d’été et ses colocataires sont justes géniaux.

 

Jonas et Berthine c’est le coup de foudre. Un amour d’été, sans prise de tête, malgré la naissance de sentiments.

 

Si vous cherchez une jolie romance toute simple, bucolique et romantique, vous venez de la trouver ! Personnellement ce n’est pas mon genre de lecture, je préfère lorsqu’il y plus de rebondissements et des personnages aux traits de caractère bien trempés. Vous apprécierez certainement la petite intrigue, les paysages époustouflants, l’alchimie (sans équivoque) des personnages, la manière dont se déroule le récit, les petites scènes hilarantes, le romantisme (sous la tente), les petits mots doux, les enjeux, les blessures de chacun, les personnages secondaires (qui savent briser la glace)… Et le tout porté par une plume fluide et vraiment sympathique.

 

L’histoire coule de source et il n’y a pas réellement de surprise mais cela reste une lecture prenante à laquelle on s’accroche rapidement.

 

Une jolie balade bucolique au pays des ours, des caribous et du sirop d’érable.

 

Aimes-tu ce genre de romance toute douce ?

SEXY LITTLE LIARS, une romance de Linda Kage.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H


Quoi de plus excitant que d’enfreindre l’interdit  ?
Bella a craqué. Il a suffi d’une soirée de déprime –  légèrement alcoolisée  – pour qu’elle se trompe de destinataire et réclame du réconfort à la mauvaise personne… Et à la seconde où Fox Parker a passé le seuil de son appartement elle a su qu’elle ne pourrait en aucun cas lui résister. Parce que le corps de ce salaud embrasait tous ses sens, et que ses lèvres avaient le goût de l’interdit…
Elle le sait, Fox est hors limites. Il est le meilleur ami de Gracen, le jumeau de Bella, qui ne supporterait pas d’apprendre la vérité. Pourtant, elle est incapable de se tenir à distance de Fox, qui fait tout son possible pour attiser le souvenir de leur nuit de folie, de sa peau brûlante contre la sienne. Un jeu dangereux pour Bella, qui refuse de blesser son frère, déjà étrangement distant. Comme si, lui aussi, lui cachait quelque chose…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
480 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Après THE REVENGE PLAN, je retrouve avec bonheur la plume de Linda Kage. Nouveau roman et nouveaux personnages mis en avant.

 

C’est au tour des jumeaux, Bella et Gracen, de devenir les héros d’une romance si magnifique et surtout si engagée.

 

Bella se remet difficilement de sa dernière rupture amoureuse. Fiancée, elle a trouvé son mari dans une fâcheuse posture. Bella en souffre énormément. Elle n’est plus la jeune femme enjouée qu’elle était. Elle a terriblement peur de s’attacher à nouveau et de vivre à la même situation. Heureusement elle peut compter sur son jumeau pour lui remonter le moral dans les moments critiques. C’est lors d’une de ces soirées où elle ne va vraiment pas bien qu’elle envoie par mégarde un message à son copain de toujours Fox qui bien évidemment se pointe chez elle tout réjoui. Il s’incruste habillement et au fil de la discussion la situation dérape légèrement (juste à peine !). Et elle dure depuis plus de six mois. Une relation cachée pour de bonnes (et mauvaises) raisons. De peur de trahir son frère, ses ami.e.s et leurs familles respectives, le silence est de rigueur. Oui mais, car il y a un gros MAIS, il se pourrait qu’une grosse tuile remette tout en question.

 

Gracen est le genre d’homme qui a toujours un pied dans l’enfance. Blagueur intempestif, fan de cinéma, généreux, attentif, plusieurs casquettes qui font de lui un homme terriblement mignon et irrésistible. Pour sa sœur il ferait tout et n’importe quoi (ce fichu lien), quitte à renoncer à une idylle par loyauté. Mais entre le cœur et la raison, le choix reste une évidence compliquée.

 

Vous l’aurez certainement compris cette romance met en scène quatre personnages. Une romance polyphonique jusqu’à présent je n’en avais jamais lu et Linda Kage s’en sort royalement bien. Je n’ai pas été perturbée par les différents points de vue car tout simplement leurs histoires s’emboîtent, s’imbriquent de manière remarquable. Deux histoires d’amour malmènent les personnages mais pas que ! Cette romance est irrévocablement engagée. L’auteure aborde des thèmes importants : le viol, l’emprise psychologique et surtout la reconstruction en étant une victime. Certes ce sont des sujets graves mais l’auteure use d’un certain humour et c’est rafraîchissant. Vous en conviendrez que c’est une histoire bouleversante et douloureuse. De chapitres en chapitres les éléments se précisent vers un final explosif. Les personnages sont totalement irrésistibles et attachants. Je n’ai pu que les admirer.

 

En bref :
– une romance à quatre voix
– des thèmes engagés et menés talentueusement
– des personnages charismatiques
– une romance bouleversante où l’humour contrecarre une atmosphère tendue
– une plume qui nous fait vivre une multitude d’émotions

 

Vous n’avez absolument pas besoin de lire sa précédente romance car c’est un spin off. Je vous invite vivement à découvrir cette autrice qui vous fera vivre un moment de lecture sensationnelle.

NOT A SAINT, une romance de Danielle Lori.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H


L’aimer, c’est trahir son clan
Nicolas Russo. Le nouveau prince de la mafia new-yorkaise, le jeune loup qui fait trembler les clans rivaux. Sombre, magnétique, il est capable d’abattre un homme de sang-froid au beau milieu d’une réunion de famille… et il va bientôt entrer dans celle d’Elena. Elle s’est toujours méfiée de celui qui aurait dû être son fiancé  ; en tant que fille aînée du clan Abelli, leur union était tout indiquée, mais son père ne lui a pas pardonné le scandale qu’elle a provoqué quelques mois plus tôt.
Alors, Nicolas va épouser sa sœur – qui, elle, en aime un autre. Au fond, c’est aussi bien  : dans un milieu où les règlements de comptes émaillent le quotidien, qui voudrait se lier à celui qui gouverne  ? Oui, Elena en est convaincue, c’est mieux ainsi  et elle va pouvoir regagner le respect de son clan et de son père. Pour cela, il faut juste qu’elle évite de croiser le regard d’acier de Nicolas. Un regard qui réveille en elle une passion dévorante, bien plus dangereuse que ce monde violent dans lequel elle a grandi…

 

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
544 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Il sort aujourd’hui et c’est une bombe atomique !

 

J’ai un gros faible pour ce genre de romance qui flirte avec la dark et le suspense et qui se déroule dans le milieu mafieux (oui je sais ça pourrait vous choquer !).

 

Être la fille aînée d’un des plus puissants mafieux de New York c’est pas de la tarte. Règles strictes, garde du corps, tout son quotidien est décortiqué et surtout surveillé. Cela a beaucoup d’inconvénients mais quelques avantages. Elena est loin d’être bête mais surtout elle est belle comme un cœur. Les règles du clan elle les respecte et elle ne lui ferait jamais de tort. Sa vie va pourtant déraper un soir et les conséquences n’en sont que plus graves.

 

Alors que le mariage « arrangé » de sa petite sœur se profile à l’horizon, elle le rencontre ce fameux fiancé, commence ainsi leur histoire sensationnelle.

 

Nicolas Russo n’est absolument pas le prince charmant. Le romantisme lui s’en fiche. Pourtant sous cette carapace un cœur, loin d’être tendre, bat. Et la fille en rose est loin de le laisser insensible. Mais les affaires sont les affaires, seul le sang versé les réglera.

 

Bienvenue dans le monde qui ne ressemble pas à celui des bisounours et des licornes pailletées. Non c’est verres de whisky, cigares, revolvers, belles bagnoles, boîtes de nuit, lunettes de soleil, costumes sur mesure, un petit air chantant venu d’Italie, des règlements de compte, des gars et des filles pas très clean, de l’argent à gogo. Le parfait cliché, mais moi ça me va ! Au milieu de ce monde violent, Elena, le bonbon rose (j’adore la nommée ainsi), fait de son mieux pour ne pas se faire croquer. Danielle Lori nous plonge directement au cœur de l’action, très rapidement on comprends qu’il y a de nombreux éléments qui vont se dévoiler au cours de la lecture et parfaire les personnages. Sans oublier l’intrigue générale du roman. Peu à peu l’ambiance devient caliente sans aussi trop en dévoiler. Tout se joue sur la suggestion (en parie) et cela marche à merveille. Une atmosphère à la fois sexy et dangereuse. Un duo explosif qui manifestement a fait son effet (sur moi). L’auteure s’amuse avec l’attirance de ses personnages et c’est totalement réussi. Même si l’histoire se veut totalement simple, sans grand bouleversement, moi, j’ai tout simplement adoré. L’alchimie (le big bang, le matche, l’osmose, tout ce que tu veux ….) s’est produite dès le départ et je l’ai dévoré. Une romance sexy et addictive, moi je suis aux anges ! La plume de Danielle Lori transmet à merveille toutes les émotions et le double point de vue est un chois judicieux que j’approuve.

 

C’est une romance de dingue ! 

 

 

En bref :
– Une romance hallucinante au cœur d’un monde violent
– Des personnages charismatique où l’auteure s’emploie à casser l’image de l’archétype de la femme objet
– Une ambiance caliente
– Une plume addictive
– Un immense coup de cœur

 

Une romance adéquate pour cet été sur la plage ( peu importe où en fait !). Mais quel kiffe !

 

Vas-tu craquer pour NOT A SAINT ?

 

TEMPÊTES DU SUD, une romance de Brittainy C. Cherry.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Roman – Collection New Romance

Compass series, tome 1

Je voulais m’enfuir, tout simplement. Jamais je ne me serais attendue à lui tomber dans les bras… Laissant derrière moi ma vie urbaine pour échapper à un mariage sans amour, j’allai m’installer à Havenbarrow, avec l’intention de prendre un nouveau départ. C’était sans compter sur l’attraction inattendue qu’allait exercer sur moi le mouton noir de la ville. Parfois vous vous retrouvez seul au milieu des dégâts provoqués par la tempête.
 
Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
371 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Du jour au lendemain sa vie a basculé inéluctablement vers l’enfer. Elle s’est accrochée à tout ce qu’elle a pu. Elle a pleuré, elle a crié, mais rien n’a apaisé cette peine brûlante, déchirante, destructrice. Alors lorsque son mari la met dehors pour des raisons totalement abjectes, elle ne croit plus en rien. L’amour n’est rien, la passion n’est qu’une futilité et les souvenirs sont synonymes de souffrance. Elle part loin, rejoindre sa sœur qui lui offre un nouveau départ dans cette petite ville. Les jours passent et la tempête fait rage, violente, abrasive. Les larmes sont son seul réconfort et lui, taciturne, mystérieux, poussé par une indéniable rage. Elle l’observe de loin, s’approche timidement jusqu’à ce que l’impensable se produit.

 

Rejeter pour ne pas souffrir est sa raison d’être. Ne plus ressentir l’amour est une bénédiction. Ne plus sourire. Vivre avec les souvenirs d’un bonheur vain et d’une violence accrue. Il n’a plus rien à lui. Jours après jours est une bataille. Jours après jours est une aventure silencieuse.

 

Alors quand il pensait de plus rien à vivre elle a surgit.

 

Brittainy C. Cherry m’a plongée dans une histoire tumultueuse et si magnifique. Les émotions montent crescendo pour exploser dans une gerbe multicolore. Les sentiments sont d’une puissance exceptionnelle. Rares sont les romances qui arrivent à me faire ressentir cette multitude d’émotions et d’une si belle intensité. L’auteure aborde des thèmes variés comme la résilience, l’acceptation, le deuil et les secondes chances. Ses personnages sont terriblement attachants. Entre eux c’est une osmose parfaite même si la vie a tendance à mettre des bâtons dans leurs roues. Leur histoire évolue d’une manière lente et sensuelle. Ne va pas croire que c’est long ou redondant, loin de là, l’auteure a cette particularité de décortiquer ses personnages tout en instillant cette touche de suspense qui s’étoffe tout au long des rebondissements. On est loin de la romance mélodramatique ou gnangnan. La plume de Brittainy C. Cherry est esquisse, envoutante et ardente.

 

En bref :
– Une romance coup de cœur
– Des personnages attachants, intimidants aux traits psychologiques finement ciselés
– Une histoire haletant où la moindre émotion est décuplée
– Les thèmes développés sont intenses
– Une ode aux secondes chances et à l’amour
L’histoire de Moon et de Sun est d’une étrange beauté. Celle qui t’envoûte, qui te charme et qui t’obsède. Une tempête d’émotions qui ne peut pas te laisser sur ta faim. 

 

Première rencontre et premier coup de foudre. Comment ne pas en valoir davantage ?

 

Connais-tu cette auteure ?