DEMI-VIE, Tome 3 : Ravages, un roman ado de Magali Laurent.

DYSTOPIE

Tome 3/4

Éditions de Mortagne


Le sacrifice d’Ysia a engendré le chaos. Dans un monde à la dérive, l’amour peut rapidement mener à la haine. Le Perfecto est tombé, ce qui a plongé le Jardin dans l’anarchie. Conscient du danger qui plane sur certains de ses membres, le groupe de Citoyens dirigé par Sacha franchit le champ de force, dans l’espoir de trouver une vie meilleure à l’extérieur.
Mais cette existence est-elle seulement possible ? Semée de mort et de violence, leur route les conduit à un bâtiment inquiétant. Pour percer les mystères de cet endroit, Sacha et ses camarades doivent s’allier à des rebelles qui vivent dans la forêt avoisinante, des individus ayant résisté à la demi-vie imposée il y a de nombreuses années. Toutefois, les intentions du chef de ces Affranchis restent difficiles à cerner, et lui faire confiance pourrait être risqué. L’ordre établi par la Nouvelle Cité mondiale a engendré des ravages incommensurables que le groupe de Sacha veut fuir à tout prix. Mais une poignée de Citoyens perdus peut-elle vraiment donner naissance à un peuple libre ?

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
404 pages
Disponible au format broché et numérique

 

 


MON AVIS

Ce troisième tome aurait pu très bien être le dernier, mais comme le souligne l’auteure il y avait, encore, matière à explorer. Est ce que j’aurais aimé cette fin ? Je dois vous avouez franchement que non. Un fin bien trop idyllique, bien trop douce, bien trop lisse, bien trop évidente. Finalement cette fin ne correspondait pas à mon état d’esprit dans lequel j’ai été plongée tout au long de la lecture.

 

Ce troisième tome se veut totalement explosif et pas seulement. Magali Laurent explore avec une certaine aisance la condition humaine et ses limites. Le libre arbitre devient une arme fatale dans ce monde régit par une dictature obscurantiste. Au travers de tous ces rebondissements il y a cette idée de libre arbitre, de mesurer la conséquence des actes, de l’ignominie et de la barbarie. Que vaut une vie ? Que vaut une demi-vie ? Et en quel nom les libertés doivent être contrôlées, séquencées, limitées ?

 

Toujours au travers de ses personnages qui gagnent en maturité, Magali Laurent nous fait vivre une aventure au-delà de l’espérance, de la volonté, de l’esprit. Une saga qui ouvre le débat sur un hypothétique avenir où l’homme pourrait perdre sa place suprême, sur l’écologie, sur la capacité à admettre les défaillances humaines et sur les moyens mis en place pour une adéquation universelle.

 

 
En bref :
* Une saga où les rebondissements sont nombreux ;
* Une dystopie qui mène vers la réflexion ;
* Des personnages qui évoluent sans cesse en fonction de leurs valeurs, convictions et espérances ;
* La vie au centre d’une histoire captivante
* Le libre arbitre comme arme.
 
Dans l’ensemble j’aime beaucoup cette saga. J’en attends beaucoup du quatrième et dernier tome. A découvrir !