LES YEUX D’IRIS, un thriller de Magali Collet.

THRILLER PSYCHOLOGIQUE

Éditions Taurnada – Collection Le Tourbillon des mots


Un meurtre et un suicide. Trois hommes. Trois femmes. Des retrouvailles. Un pacte. Tout se paye, même l’amitié.

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
244 pages
Disponible au format numérique et poche


MON AVIS

Trois hommes, trois femmes, liés par un événement tragique, la violence.

 

Morgane s’est exilée après une déception amoureuse en Irlande. Entre guide et leçons de français, elle s’est épanouie. C’est le cœur lourd mais l’âme en paix qu’elle rejoint la France après cet appel téléphonique qui lui a rappelé son engagement. De retour chez son frère Fred, tout semble aller pour le mieux. Mais cette tranquillité n’est qu’une façade qui masque à merveille la colère de son frère et l’amertume de Morgane. Quelques jours après son arrivée, les choses sérieuses débutent. Un repas et quatre convives atypiques : Julie la pimbêche, Bastien le vicelard, Audrey la timide et Mickaël le friqué. Entre eux les rires fusent, les discussions s’emballent, les yeux charment, les gestes aguichent et les mots se murmurent comme un rappel à l’ordre. Un manifeste où les états d’âmes n’auront pas de place, il est temps de passer à l’acte, la vengeance est un plat savoureux mais qui se mange froid. Tout est prêt, les souvenirs à fleur de peau, les yeux haineux et les corps armés. Qui vivra verra, le chaos absolu.

 

Je découvre la plume de Magali Collet . Une écriture rythmée et acerbe qui n’a pas son pareil pour décrire l’horreur sous toutes ses coutures. La violence latente, la violence physique, la violence psychologique, un mélange détonnant que s’empare Magali Collet avec non pas une certaine retenue mais avec une force démoniaque. Les événements sombres s’enchaînent dans un dédale sans fin. Ils éclatent, éclaboussent, arrachent le peu d’espoir. Un maelstrom de flash back, de mots, de scènes, de rires, de douleurs et d’espoir celui gravé dans les ténèbres, un pacte où l’ultime but sera la liberté. Les chaînes de l’intrigue se resserrent impitoyablement sur les personnages jusqu’à l’essoufflement qui surgira d’entre les balles. Magali Collet mène avec brio son thriller psychologique. Captivant, je me suis laissée entraîner tout au long de cette intrigue qui je ne vous cache pas, m’a totalement scotchée. Je regrette immensément ce final ouvert à toutes suggestions et conjectures. Magali Collet s’attaque à des sujets extrêmement sensibles où la violence est le maître mot, l’amitié fait figure d’ancre dans la réalité. Un thriller qui monte crescendo pour nous surprendre littéralement.

 

Une très belle découverte malgré une fin bancale.

 

Vous n’êtes pas prêt de voir ce qui se cache derrière les yeux d’Iris.

 

LES EAUX NOIRES, un thriller de Estelle Tharreau.

THRILLER PSYCHOLOGIQUE

Éditions Taurnada – Collection Le tourbillon des mots


Lorsque les eaux noires recrachent le corps de la fille de Joséfa, personne ne peut imaginer la descente aux enfers qui attend les habitants de la Baie des Naufragés. L’assassin restant introuvable, à l’abri des petits secrets et des grands vices, une mécanique de malheur va alors tout balayer sur son passage…
Les révélations d’un corbeau, la détresse d’une mère et le cynisme d’un flic alimenteront l’engrenage de la rumeur, de la suspicion et de la haine. Joséfa réussira-t-elle à survivre à la vérité ?

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
285 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Joséfa déjà veuve vient de perdre son unique fille. Recrachée par la mer, le corps, vêtu de dentelle, a souffert. Joséfa déjà désœuvrée par une vie difficile va se laisser couler dans les limbes, ensevelie dans le noir le plus sombre et se raccrocher à cette seule idée, question : qui est le meurtrier. Joséfa est ainsi dire « une morte-vivante ». Sa peine a pris possession de son corps et elle en fait son œuvre la plus belle. Elle devient la femme désespérée, folle que tout le monde redoute. Son rituel quotidien est un fil auquel elle est relié, un monde qui à tout moment peut céder. Les mois filent et les réponses ne viennent pas. Les nuits succèdent au jour de l’enfer. Quelques portent finissent par s’ouvrir : une mallette contenant une écharpe et un bijou et des voisins qui semblent en savoir davantage sur la vie de sa fille. Alors que surgit un corbeau, ses messages vont réveiller les démons. Joséfa en sera le vecteur. Les enfers enflent et se répandent aussi vite dans cette ville du bout du monde, prémices d’un mal bien plus sournois.

 

Estelle Tharreau signe un nouveau thriller psychologique qui a le mérite de défriser. Cette fois-ci l’aspect psychologique est davantage mis en avant. Chaque personnage est minutieusement et finement construit. L’atmosphère est dès le départ froide avec la description de cette ville sans charme coincée entre deux montagnes et une mer sombre. L’essentiel du thriller se déroule sur le bord de mer désuet voire frappé de malédictions. Un lieu austère, froid, abandonné, loin de tout, surplombé par cette mer agitée, noire. Une sorte de huis clos sensationnel.  Il n’y a pas véritablement d’actions, proprement dit, mais elle se révèle plutôt dans les mots insufflés, les messages du corbeau, les différents échanges. Ainsi le rythme est plutôt essoufflé permettant à l’intrigue de s’étoffer pas après pas dans une certaine langueur. Paradoxalement, c’est cette intrigue qui va captiver, entraver, le lecteur sans le lâcher jusqu’au point final. C’est dans ce sens qu’Estelle Tharreau nous offre un thriller bien différent de « la peine du bourreau » mais tout aussi immersif. Un thriller qui explore la condition humaine dans ses travers, qui joue avec la vérité et qui se pare de son plus bel atout pour vous séduire.

 

Un thriller détonnant et captivant, vous ne regarderez plus vos voisins du même œil. Allez donc savoir quels secrets cachent-ils.

AVIS DE TEMPÊTE POUR NOËL, une romance de noël de Nelly Tomasini.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


Est-il possible de tomber amoureux dès le plus jeune âge ?
Cette question s’immisce dans l’esprit de Magdalena devant l’attachement inhabituel constaté entre deux élèves de sa classe, dans l’école maternelle où elle enseigne. Une vision qui provoque un effet boule de neige.

Des souvenirs de sa propre enfance et des images de vacances en Savoie ressurgissent, enfouis couche après couche au fil du temps.
Une vingtaine d’années s’est écoulée depuis sa première rencontre avec Luc. La jeune femme n’a jamais oublié ce garçon enjoué et captivant, qui lui avait tendu la main et fait découvrir, été comme hiver, le cœur caché de ses montagnes.
Magdalena sait qu’elle porte en elle un sentiment aussi profond qu’énigmatique, qu’elle hésite à libérer de sa cage, à laisser s’épanouir.
Pourquoi ne pas se fier à son instinct ? Pour une fois !
Si elle avait en tête de trouver des réponses à ses questions, elle ne s’attendait pas à être engloutie par une vague émotionnelle. Une vraie tempête et pas uniquement de saison !
Impossible d’en ressortir indemne.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
285 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

Je suis très heureuse de retrouver Nelly Tomasini (alias Elline Baudry) pour une nouvelle romance émouvante. Direction un village savoyard où il fait bon d’y séjourner, de respirer l’air pur et d’admirer les paysages grandioses en été comme en hiver.

 

Magdalena, alias Maguy, y a passé ses plus belles vacances à vagabonder au côté de Luc, le fils des aubergistes. Au cœur de ses souvenirs à la pelle, Maguy y puisse un bonheur sans fin qui lui fait défaut depuis de nombreuses années. C’est en voyant cette petite fille et ce petit garçon dans la cours de récréation que la graine semée pendant son enfance va germer. Et si son ressentiment était dans le vrai ? Profitant d’un congé dont elle met à profit pour parfaire sa connaissance sur un enseignement atypique, elle fera un saut dans ce village des montagnes.

 

Cachant son identité, elle retrouve l’ambiance chaleureuse et intimiste de l’auberge de son enfance et Luc devenu sauveteur et guide. Les jours de décembre s’égrènent et les souvenirs se mêlent aux sentiments ravivés. Mais qu’en est-il de Luc ?

 

J’ai fini mon année 2021 avec cette magnifique romance de noël. Dans le style cosy, Nelly Tomasini nous offre une romance touchante et bouleversante. Une romance où les souvenirs ont une place capitale et qui se conjuguent avec des sentiments qui ne demandent qu’à exploser. Une petite intrigue et une devinette apportent ce petit côté suspens tout au long des chapitres. J’ai adoré l’ambiance de noël si présente, cette cheminée où le feu crépite sans cesse, les odeurs qui fleurissent ici et là, cette convivialité attachante et les personnages touchants. Une histoire sublimée par ses paysages à couper le souffle. L’amour y circule avec une aisance particulière, elle s’infiltre dans les moindres recoins et attend le moment opportun pour éclater et devenir cette tempête dévastatrice ou bienfaisante.

 

Une lecture qui gonfle le cœur et qui apaise les tourments de la vie. Une histoire où la seconde chance a tout son sens.

 

INCARNATIONS, Tome 2 : Whisper, un roman de Lilly Sebastian.

URBAN FANTASY

Tome 2/3

Éditions Beta Publisher


Le monde a changé. Les métamorphes sont enfin sortis au grand jour, mais le chaos règne. Tandis que certains clans se dévoilent et risquent leur vie, d’autres observent tapis dans l’ombre. à moins que d’autres raisons ne les poussent à rester cachés ?
Rose fait partie de ceux-là, à contrecœur. Intimement convaincue que Nicolas n’est pas mort, elle doit faire tout son possible pour le retrouver au milieu de ce tumulte politique et médiatique. Mais encore faut-il qu’elle parvienne à assurer sa survie et celle des siens.

 

Ma note : 4/5
384 pages
Nouveauté 2021
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

La vie d’avant de Rose est un vague souvenir. Depuis cette incroyable rencontre, sa vie est devenue une aventure périlleuse au cœur d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas. Malgré cela, elle a pris rapidement ses marques et commence à peine à maîtriser son nouveau elle, tapis, quelque part au fond d’elle. Cette deuxième personnalité est bien plus sauvage et imprévisible. Son alter-ego, son loup-garou, Whisper est une femelle alpha qui n’attend que le bon moment pour surgir et prendre sa place de dominante. Et la seule condition qui la pousse à accepter sa nouvelle condition et de découvrir si Nicolas est toujours bien vivant. Depuis des mois Rose se lamente et attend le signe qui pourrait la faire sortir de sa léthargie. Et il est là, au bout d’un fil ténu.

 

C’est ainsi que Rose sort de sa morosité et part à la recherche de l’homme qu’elle aime. Une quête semée à nouveau d’embûches. Entre les humains, les sorciers et les métamorphes, les loups-garou sont une épine dans leur pieds qu’ils souhaitent anéantir. Rose est une farouche guerrière portée par une entêtement sans faille. Elle apprend davantage à connaître son loup et à lui laisser la place qui lui revient de droit. Une cohabitation parfois chaotique mais qui a du bon dans l’ensemble. Rose découvre son nouveau pouvoir de sorcière qui sommeillait en elle depuis des années. Un pouvoir efficace et qui fait flipper quand même, car la mort peut la surprendre à tout moment. Heureusement elle peut compter sur ses acolytes pour veiller sur elle.

 

Rose est toujours au cœur de l’action. Ce tome lui est largement consacré et on apprend à connaître davantage ses doutes, ses qualités et ses défauts ( beaucoup !). Rose est une femme courageuse qui aime aller au devant des problèmes. Je crois qu’elle aime bien évoluer dans un univers où tout s’écroule. Un roman où l’action est omniprésente. Elle constitue une large partie du scénario et nous catapulte dans ce monde bouleversé où divers groupuscules tentent de prendre l’avantage au cœur de cette désorganisation. Les personnages secondaires ont une place importante et font office de barrière de sécurité pour notre Rose survoltée. Notamment Lyn, une hyène, à l’humour surprenant parfois cynique mais qui tombe toujours à pic. Les rebondissements s’enchaînent rapidement. L’action palpitante est toujours au bon moment. Au final il est impossible de s’ennuyer ! Une plume toujours aussi addictive qui porte l’histoire jusqu’au bout sans aucune hésitation.

 

Une histoire rocambolesque au pays des loup-garous et des métamorphes confrontés à la rancune tenace et à l’avarice d’un groupe de méchants monstres. Une histoire où les sentiments de Rose et de Nicolas se développent (et il était temps) et où ils tissent ses liens atypiques. Un final assez calme mais qui laisse présager un troisième tome tonitruant !

 

A découvrir sans aucune hésitation si vous aimez cet univers !

LES ENFANTS D’ASTRA, Tome 3 : Sagan, un roman ado de Isaure de Villers.

Science-fiction

Tome 3/5?

Éditions Beta Publisher


Chacun cherche toujours à retrouver ses origines. Alors que les Eriquiens tentent de s’unir pour sauver leur empire, Rodolphe et Sibylle préparent, plus que jamais, le retour de leur peuple à Astra. Un voyage pour lequel ils sont prêts à faire tous les sacrifices.
Mais ce pourrait bien être la princesse oubliée, Cyndie, déterminée à retrouver, elle aussi, la terre de ses ancêtres qui tienne leur sort à tous entre ses mains. Entre sa famille et Sagan, il n’y a qu’un pas : la trahison.

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
304 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Une nouvelle plongée dans l’univers déchiré d’Isaure de Villers. Une plongée tourmentée où le suspens est à son apogée.

 

Le plan 439 des enfants d’Astra est toujours d’actualité malgré les nombreuses péripéties qu’ils ont dû surmonter. Leur empereur Rodolphe est tenaillé entre ses aspirations personnelles et son rôle de dirigeant. Son cœur en lambeau à dû dire au-revoir à ce semblant de paix et de bonheur pour poursuivre le but ultime de toute une nation. Épaulé par Sybille, sa sœur, leur prochaine action pourrait tout changé et afin accéder à leur but ultime.

 

Éléonore est plus que perdu entre ses sentiments, son fils et son rôle de dirigeante. Malgré les années écoulées, pour elle, rien n’a changé dans son cœur et elle devra subir les conséquences de ses choix.

 

Sur Mars rien ne va plus, Liam, le tyran, voit peu à peu son entourage fuir sa fureur. Comment arrivera t-il à régner sans engendrer la terreur ?

 

Sur Egrabe, Edward, a enfin réussi à instaurer la paix.

 

Cyndie tente le tout pour le tout enfin de rentrer sur Sagan. Malgré ses mauvaises décisions, elle est si prêt de rentrer chez elle.

 

Une nouvelle fois Isaure de Villers nous plonge dans une épopée captivante. Les chapitres s’enchaînent, les personnages à tour de rôle apparaissent ainsi se construit l’histoire. Un rythme effréné soutenu par des chapitres courts où les rebondissements ne laissent aucun temps mort. Une nouveau tome sous le signe de l’action où l’intrigue s’étoffe. J’ai eu très peur que ce tome soit le dernier. Cela aurait pu être le cas, mais à mon grand soulagement, la maison d’éditions m’a affirmé le contraire. J’ai vraiment été captivée par les personnages qui sans cesse évoluent et doivent être confrontés à leurs choix. Un page turner haletant nous portant vers ce final inattendu. Il m’a coupé la chique et j’ai hurlé intérieurement. Il faut du cran pour oser imaginer une fin telle qu’elle. Je ne veux pas vous en raconter trop mais cette saga est juste une tuerie. Depuis le second tome, le scénario s’accélère et nous offre un moment de lecture inoubliable.

 

Placé sous le signe de la manipulation et des secrets, ce troisième tome est une sacrée bombe.

 

LES CARMIDOR, tome 1 : Trahir & Survivre, un roman fantasy de Olivia Gometz.

FANTASY DE MŒURS

Tome 1/3

Éditions Beta Publisher


Prête à tout pour protéger son île, la puissante famille Carmidor s’allie aux nobles continentaux et renverse le souverain. La dynastie royale est massacrée. Tandis que les Virdemis s’emparent de la couronne, le clan insulaire étend son influence dans la capitale en usant de son or et de ses charmes.

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
468 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Je ne sais pas ce que vous pensez de cette couverture, mais à mes yeux, elle claque, vraiment !

 

Le roman aurait pu commence avec l’accroche « il était une fois » et finir par « ils eurent beaucoup d’enfants et ils vécurent heureux ». Mais non ! C’est bien plus compliqué !

 

Huit familles, un trône. Des alliances, des mésalliances, manipulations, déshonneur, famille, secret, vengeance façonnent le roman. Des intrigues dans les intrigues, des retournements de situations épiques, une menace divine, du sang, beaucoup de sang et une famille en pleine déroute. Les Carmidor règnent depuis toujours sur leur île, plaque tournante du commerce en transit vers le continent. Un duché en plein essor qui ne connaît pas la famine et autres désastres. Une famille puissante et riche où l’honneur est le maître mot. Mais le déclin arriva comme un mauvais et sournois fléau. Un couperet fatal qui décimera lentement les Carmidor.

 

Une guerre létale, manipulatrice, tuant peu à peu ce qui défini l’homme, sa bonté.

 

Ce premier tome pose les bases d’un monde édifiant régi par des codes érigés par chaque famille. Les Carmidor sont au cœur de l’intrigue et les maîtres d’œuvre d’une histoire qui va dépasser l’entendement. En toute bonne fantasy, ce premier tome nous plonge dans un monde empli de mystères et de rebondissements. Olivia Gometz m’a captivée même si elle m’a perdue par les nombreux personnages (mais ça, c’est mon plus gros point faible : ma mémoire de poisson rouge).

 

Connaissez-vous la fantasy de mœurs ? Et bien moi non. C’est mon baptême (pas de l’air !?) ! Imaginez un réseau complexe où les désirs de chaque famille sont le Graal. Imaginez tous les complots possibles pour atteindre ce but sans état d’âme. Imaginez toute la force de persuasion que vous disposez et de tous vos pions que vous pouvez bouger à votre guise. Imaginez que le monde sous vos pieds est votre échiquier. Imaginez. Et là vous aurez tout compris. Ce roman est constitué de venelles alambiquées qui se rejoignent ou non, se disloquent, se multiplient pour accéder, quoiqu’il en coûte, à leur ultime but. 

 

Cette première expérience inédite a été magnifique malgré le nombre important de personnages. Ce premier tome est immersif et addictif. Un monde unique et impressionnant, des intrigues à la pelle et des personnages charismatiques. Un premier tome qui pose les bases et dévide son fil rouge. J’ai adoré suivre cette famille atypique et détruite dans tout cet imbroglio. Olivia Gometz a de  l’imagination à revendre et un talent certain d’oratrice. Je suis impatiente de lire le second tome avec lequel, je l’espère, je serais davantage à l’aise et avide de savoir la suite.

 

Vous avez adoré Games Of Throne ? Alors vous allez succomber à Olivia Gometz !

 

 

 

 

LA ROSE ET LE CIMETERRE, une romance historique de Penny Watson Webb.

ROMANCE HISTORIQUE

Tome 2

Éditions Harlequin – Collection Aliénor


Entre rêve d’Occident et nuits d’Orient
Damas et Domaine des Joigny, 1191
Flamine est désespérée. Elle, qui a offert toute sa fortune familiale à l’ordre des Templiers pour protéger son frère Thomas parti en croisades dix ans plus tôt, se retrouve sans le sou, en proie à la famine, sans compter les brigands qui menacent son comté.
Elle n’a plus d’autre choix que de consentir à épouser l’odieux comte de Rougy – favori de la régente Adèle de Champagne – bien qu’elle l’exècre. Mais lorsque, de retour en France, Thomas lui annonce qu’elle devra finalement lier son destin à l’impressionnant mercenaire oriental Karim al-Din, Flamine s’y refuse absolument. Bien qu’heureusement chrétien, cet homme semble déjà vouloir la dominer d’un simple regard… 

 

Ma note : 5/5 mention « coup de coeur »
Nouveauté 2021
306 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Contrairement au précédent tome, j’ai adoré celui-ci. J’en ai même pleuré tellement les émotions étaient fortes.

 

Les événements de ce second tome se déroulent en parallèle de la fin du premier tome. Je recommande vivement de lire le premier tome. Si vous ne le souhaitez pas, rien de grave en soi, mais vous n’aurez pas tous les éléments en main.

 

Nous avons rapidement fait la connaissance du mercenaire Karim al-Din, une beauté aussi dangereuse qu’attirante, dans le précédent tome. Présence incongrue au sein du royaume de France, ce syrien baptisé interpelle. Un exotisme rafraîchissant mais qui pourrait être le synonyme de quelque chose de plus grand. Après un temps à la cours du roi Philippe, il met un honneur à rejoindre son ami Thomas avec quelques intentions malhonnêtes ou pas. Thomas, croisé, est parti de ses terres depuis dix années. Il a hâte de retrouver sa petite sœur, une vraie tornade. Son retour sème la joie parmi les siens. Ses terres étaient régies par sa sœur qui mettait un point d’honneur au bien être des siens malgré les différentes menaces qui foulaient ses terres. Flamine est une jeune femme généreuse, entêtée, imprudente, courageuse, bravade. Elle mettait du cœur et de la hargne dans ses décisions quant à la tenue du domaine. Elle n’hésitait pas à travailler la terre, à aider les paysans. L’arrivée de son frère est un réel soulagement. Un souffle d’espoir. Prête à se donner au comte de Rougy, son avenir ne sera pas aussi sombre qu’elle le croyait. Mais son frère a prévu une toute autre vie pour elle et la fiance sans son accord à Karim al-Din.

 

Flamine fière et quelque peu féministe, n’attend pas d’une bonne oreille cette alliance. Cet homme a l’habitude de dominer. Un combat acharné s’annonce entre eux.

 

Penny Watson Webb nous offre une romance historique époustouflante. La confrontation des deux mondes est surprenante. Les personnages au caractère bien trempé, nous offre des moments d’échanges pimentés. Une romance qui se situe essentiellement dans l’action. L’aspect historique est tout autant présent notamment concernant les aspects des mœurs et vestimentaires. Ce qui m’a le plus chamboulé ce sont les émotions qui découlent des deux personnages. Une explosion qui m’a valu quelques larmes. Une histoire totalement addictive mêlant de nombreux rebondissements et sentiments. L’histoire est bien ancrée dans l’atmosphère des croisades. Vous apprécierez la prestance de Flamine et la détermination, parfois défaillante, de Karim al-Din.

 

Une romance historique qui dépote vraiment et qui historiquement a un sens. Des personnages exceptionnels pour une histoire singulière.

 

A découvrir absolument.

 

TÉNÉBREUSE, une bande dessinée de Hubert et de Mallié.

FANTASTIQUE

Éditions Dupuis – Collection Aire Libre

Tome 1/2

Hubert (auteur) Mallié (dessins)

Il était une fois un chevalier déchu et une jolie princesse à délivrer… Méprisé par ses anciens compagnons d’armes pour un crime qui entache à jamais sa réputation, Arzhur erre de tavernes en champs de bataille à la recherche du prochain contrat qui remplira sa bourse.
Une nuit, trois mystérieuses vieilles femmes lui proposent le pacte dont rêvent tous les mercenaires : retrouver honneur et fortune en délivrant une fille de roi, retenue captive dans les ruines d’un château abandonné. Malgré la méfiance de son écuyer, Arzhur accepte le marché et livre un combat sans pitié aux monstres qui gardent la princesse. Mais Islen n’est pas la frêle jeune fille en détresse qu’il imaginait sauver… D’où viennent ses obscurs pouvoirs, que tout le royaume semble redouter ? Quels liens l’unissent aux trois vieilles qui ont payé Arzhur pour la libérer ? Victimes d’un complot dont ils n’ont pas toutes les clés, les jeunes gens s’allient pour reprendre leur destinée en main.

 

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2021
80 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

J’ai, de suite, été attirée par la sublime créature. Cette jeune femme qui semble aussi douce que belle, entourée d’une aura de volupté ; et ce monstre protecteur, créature tout droit sorti des enfers.

 

Il ne m’a guère fallu davantage pour ouvrir cette bande dessinée.

 

Coup de cœur pour ce formidable conte désenchanté où l’euphorie d’un avenir meilleur va côtoyer la méchanceté et la violence.

 

Arzhur est devenu un chevalier banni par les siens suites à une mauvaise décision. Noyant son déshonneur dans les tavernes, il va de ville en ville, accompagné de son écuyer, à la recherche du contrat qui sauvera ses fesses et sa bourse. C’est ainsi que vient à lui trois vieilles dames à l’ossature décharnée mais à l’œil vif. Elles l’engagent pour sauver une jeune femme recluse dans un château à l’abandon. Si l’écuyer est méfiant, Arzhur voit d’un bon œil cette mission et son enthousiasme est grandiloquent.

 

Voulant mener à bien sa mission et remettre la jeune fille à son père, Arzhur va être confronté à la magie et à des secrets bien obscurs.

 

Voici un conte tout à fait admirable et revisitant le chevalier servant sauvant la jolie princesse. Non sans être une nouvelle version façon « Sherk », TÉNÉBREUSE est sans aucun doute captivant et atypique. Une histoire où la femme n’est pas cet objet précieux mais au contraire devient le symbole de la puissance et du courage. Les illustrations sont sublimes jouant sur des tons pastels et plus sombres.

 

Une lecture dont je sors le cœur conquis. Immense coup de cœur !

 

SHALOM BERLIN, un polar de Michael Wallner.

ROMAN POLICIER

Éditions Filature(s)


À la suite de la publication d’un article sur la profanation de tombes dans le cimetière juif de Schönhauser Allee, à Berlin, la journaliste Hanna Golden reçoit des menaces de mort par mail. Inquiète et désemparée devant tant de violence, elle s’adresse à la police qui l’oriente vers la LKA 5, le département de la sûreté de l’état, spécialisé dans la lutte antiterroriste.
L’enquête est confiée au chef de cette unité, Alain Liebermann, membre d’une grande famille d’intellectuels juifs berlinois. Shalom Berlin est un thriller passionnant sur la montée des sympathisants d’extrême-droite antisémites en Allemagne, avec un héros attachant et complexe, qui porte le poids de son histoire familiale communautaire.

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2021
222 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

SHALOM BERLIN est le premier roman policier d’une série publiée en Allemagne. Nous plongeons ici dans un Berlin multiculturel où les blessures sont quelque peu pansées. Une capitale vibrante où le passé côtoie le présent de maintes manières.

 

Hanna Golden, journaliste, se voit menacer suite à la sortie de son dernier article traitant sur le sujet des détériorations survenues dans un cimetière juif. Suite à sa plainte, l’enquête est confié à Alain Liebermann, chef de l’unité anti-terroriste, une pointe dans son domaine. Son équipe est sur le qui-vive et met tous les moyens en sa possession pour résoudre cette enquête. Alain est un homme passionné par son métier mais totalement détruit par le deuil de son épouse. Fils d’une grande lignée de famille juive, Alain peine à trouver sa place entre les traditions, le culte et le modernisme de sa profession. Petit vilain canard de la famille, il ne peut que se tourner vers sa grand-mère pour lui faire part de ses doutes et questions.

 

L’enquête vont les porter au cœur de l’extrême droite où la violence et l’antisémitisme sont les pièces maîtresses d’un univers ultra fermé.

 

Shalom Berlin est un polar intéressant notamment concernant la société d’après-guerre et dont le pays est encore stigmatisé. Berlin est dépeinte telle une capitale multiculturelle, tolérante, ouverte, moderne, attrayante. Mais au cœur de ses ombres existent toujours ce passé tumultueux marqué au fer rouge. Le polar en lui même est très basique et n’offre pas d’intrigue exceptionnelle. Le personnage d’Alain est à mes yeux un personnage singulier se battant avec ses propres démons. Il est également ce symbole entre le passé et le présent. Un polar un peut court à mon goût où quelques développements n’auraient pas été superflus. L’immersion est totale et le polar est dirigé par une plume qui va à l’essentiel, peignant ici et là, les émotions des différents personnages. Une atmosphère austère ponctuée par ces moments chaleureux mais qui atteignent rarement le cœur.

 

Une belle première rencontre malgré mon avis mitigé mais j’aime rester ouverte et je tenterai sans aucun doute la lecture d’une prochaine aventure d’Alain Liebermann.

 

 

COMMENT LES PINGOUINS ONT SAUVÉ VERONICA, un roman de Hazel Prior.

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Éditions L’Archipel – Collection Instants Suspendus

Traduit de l’anglais par Estelle Flory

Le cœur ne gèle jamais, même au milieu des icebergs
Le plus souvent, Veronica, 84 ans, passe ses journées à chercher où elle a mis ses lunettes, à ramasser les déchets sur la plage ou à aboyer des ordres à sa dame de compagnie, Eileen.

Depuis peu, la vieille dame s’interroge : que faire d’utile durant les années qu’il lui reste et, surtout, à qui laisser sa fortune considérable ? Quand elle a soudain une illumination : et si elle mettait tout en œuvre pour sauver les pingouins d’Antarctique ?
L’irruption dans sa vie de Patrick, un petit-fils disparu, orphelin à six ans après le suicide de sa mère, va tout changer. Comme deux animaux sauvages, ils vont devoir s’apprivoiser au milieu des icebergs.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
480 pages
Disponible au format numérique, audio et broché

 


MON AVIS

Veronica est du genre mamie acariâtre, bourrue, indigeste. Bref, une vielle bique qui passe son temps à embêter les gens autour d’elle et notamment Eileen, dame de compagnie, de ménage et autre. Veronica ne cesse de dire qu’elle a tout sa tête, de temps en temps, je vous l’avoue, elle la perd. Mais son passe-temps favori est sans aucun doute celui de tenter l’impossible. Il aura suffit d’une vielle boîte pour faire surgir tous les vieux souvenirs et les démons qu’ils les accompagnent. Mais Veronica n’est pas une femme à abattre facilement, et le meilleur moyen pour elle de contrer le sort est l’action. Est celle-ci se traduit par une puissante crise existentielle. Retrouver un membre de sa famille et sauver les pingouins !

 

Veronica s’exile donc au fin fond du monde peuplé de glace et de pingouins. Mais elle n’aurai jamais cru que cette expérience unique serait une véritable révélation.

 

Nous sommes d’accord les mamies grincheuses, et bien, sont plein de fiel à déverser à tout moment. Difficile de les aimer et de s’attacher à elles. Mais Veronica a ce quelque chose en plus qui va vous surprendre et ramollir votre petit cœur. On oublie souvent que les personnes âgées ont un passé qu’elles gardent tendrement en eux, ou au fond d’une boîte. On oublie qu’une existence entière a façonné cette personne et ce roman nous rappelle gentiment à l’ordre. Avec un certain humour, avec malice et avec quelques coups de punchline, Veronica va vous défriser ! Un roman sentimental dans un décor austère, où finalement la moindre parcelle de tendresse vaut tout l’or du monde. Un voyage introspectif, amusant, frais, décalé, mais où les sentiments et les humains ont, finalement, une place indétrônable. Je crois que l’on peut être que toucher par cette superbe histoire. Il s’en dégage au final une aura de bienveillance. Veronica et les pingouins, est une histoire adorable avec une héroïne hyper agaçante mais qui vous percutera de plein fouet !