MY DARKEST SIN, une dark romance de Penelope Douglas.

DARK ROMANCE

Éditions Harlequin – Collection &H


Quand votre survie dépend de votre pire ennemi…
Bienvenue à BlackChurch. Une prison ultra-secrète, cachée au milieu des bois, où les familles riches envoient leurs héritiers rebelles. Ici, les instincts les plus primaires se déchaînent. Les règles  ? Pas de contact avec l’extérieur. Pas de drogue. Pas d’alcool.
Pas de fille.
Will pensait que BlackChurch n’était qu’une légende, jusqu’à ce qu’il se retrouve du jour au lendemain isolé dans cette demeure sinistre, avec quatre autres détenus. Obligé de chasser sa viande dans la forêt, sans savoir combien de temps durera son exil.
Un jour, contre toute attente, une fille atterrit à BlackChurch. Emory. Cette vipère, qui a envoyé Will en prison des années plus tôt, se trouve désormais à sa merci. Mais alors qu’il tient enfin sa vengeance, voilà qu’il ressent le besoin absurde de la protéger de ses codétenus…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
684 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Dernier tome de la saga des Cavaliers, MY DARKEST SIN est sans contexte le plus sombre et le plus dark de la saga.
 
Emory n’a rarement connu le bonheur, celui d’une famille, celui d’un grand frère, celui qui naît lors des amitiés, et encore moins celui d’un amoureux. Seule sa grand-mère est l’ancre qui l’attache à son quotidien. Emory fuit. Elle court après ce présent dont elle ne veut pas, dont elle ne comprend pas, dont elle subit. La rage fait étincelle. La peur brûle tout. Les mots meurent alors que ses maux s’intensifient. Et lui est là, sa prestance, son aura qui l’envoûtent inlassablement. Mais elle n’en a pas le droit.

 

Will est sans contexte le cavalier le plus sage. Celui qui ne prend pas de décisions à la hâte. Celui qui tend la main quand rien ne va. Depuis le collège elle l’intrigue.

 

Lors de la Nuit du Diable tout est possible, juste le temps de voir briller les yeux, juste le temps de savourer.

 

Ca c’était bien avant que leurs vies se délitent et que Will se retrouve à BlackChurch, prison pour gosses de riches où seul survivre compte.

 

C’était bien avant que Emory se retrouve par le plus grand des hasards dans les couloirs de BlackChurch face à un Will qui n’a plus rien du gentil garçon et dont son regard trahit toutes les émotions violentes qui surgissent.

 

Alternant passé et présent et les deux points de vue, Penelope Douglas signe une romance totalement imprévisible, sanglante et sexy. Un savant mélange de romantic suspense et de dark romance qui je ne vous cache pas, m’a totalement happé. Les rebondissements s’enchaînent à une vitesse folle. Les personnages se dévoilent au fil des chapitres. Tous les éléments s’emboîtent à la perfection et nous offrent un sacré final. Si je regrette que l’auteure n’ait pas écrit de prologue pour situer à nouveau les personnages et l’intrigue principale, je me suis tout simplement régalée. C’est le genre de lecture que j’apprécie beaucoup, beaucoup trop d’ailleurs. Les personnages ont des traits de caractères assez forts, leurs fêlures ont façonnées leurs douleurs et leurs parts sombres respectives. L’ambiance générale n’a rien à envier aux romances « fleur bleu ». Angoissante, surprenante, violente, l’atmosphère s’accorde à merveille à l’état d’esprit des personnages. Les scènes de sexe sont présentes et ce n’est carrément pas du vanille. L’auteure explore différentes thématiques : l’emprise psychologique, les pulsions, les addictions, la rédemption et l’amour passionnel.

 

En bref :
– Une dark romance haletante
– Des personnages brûlés par la rage de vivre
– Un final explosif
– Un quatrième tome réunissant tous les personnages
– Une touche de romantisme dans un monde violent

 

Les masques ne sont pas entièrement tombés, la relève est prête pour la prochaine Nuit du Diable.

 

L’avez-vous lu, vous tente t-il ?