HUNGRY WOLVES, tome 3 : Silence de Caro Lyne.


 
Les Hungry Wolves n’ont plus d’autre choix que de se lancer à corps perdu dans la bataille contre les Devil’s Child et leurs alliés.
Fynn, fidèle sergent du club, est partagé entre ses sentiments pour Maci et ses frères d’armes.
Seule solution pour lui, utiliser la jeune femme contre Kean. Mais ce qui semble être un plan parfait au premier abord va finalement s’avérer compliqué pour le jeune homme.
Kean quant à lui est prêt à tout pour récupérer sa soeur et surtout pour tuer celui qui a fait de sa vie un enfer.
Les loups arriveront-ils à détruire l’enfant du diable ?

 
 
Troisième opus des aventures des Hungry Wolves, ce dernier se veut à la fois sombre et merveilleux. Une histoire passionnante et déchirante.
Maci a été délivrée des griffes de son frère, Kean, lors de la dernière attaque des Hungry Wolves. Elle se découvre une nouvelle famille où les bikers ne sont pas que violents et respectent de nombreux principes moraux. Maci aime cette liberté retrouvée et même si elle ne souhaite plus parler c’est un bon moyen pour se protéger. Toujours sur ses gardes, elle n’accorde que rarement sa confiance. Le silence est un bouclier dont elle ne veut pas se séparer. Pourtant les gens autour d’elle ne sont que bienveillance. Le temps finira par panser ses blessures, pour l’instant elle savoure cette nouvelle liberté. Le moment viendra où peut être un regard, un sourire, une caresse sur son bras, la délivrera de son silence. Et elle ne voit qu’un seul homme pour accomplir cet exploit, Fynn.

 

Fynn, sergent au sein du gang et médecin à tout faire, il joue sur tous les fronts. Depuis la dernière attaque, pourtant rien ne va plus. Sa colère, sa haine s’amplifient de jour en jour. Le sommeil le fuit, la vengeance se veut féroce, et elle, qui se joue de lui. Son attirance est diabolique, vénéneuse. Mais parfois les choses ne s’expliquent et la meilleure façon de s’en défaire et d’y succomber. Fynn n’est pas un biker au cœur tendre. Ancien militaire, il a connu la violence du terrain. Les cauchemars de cette période de sa vie continuent à le poursuivre. Il s’abandonne à l’alcool, au sexe, à la dépravation. Personne n’aurait pensé que la petite Maci avec sa tétine « porte-bonheur » autour du cou apaiserait un tant soit peu ses démons.

 

Mais l’heure n’est pas au temps des amours car Kean et ses sbires rôdent encore et tout le gang est en danger. Si leur dernier plan fonctionne alors leurs vies pourraient changer ou pas ?!

 

Ce troisième tome est explosif, addictif, romantique, passionnant et déchirant. Une nouvelle fois, Caro Lyne joue sur la touche émotionnelle pour nous en mettre plein la vue. Des personnages égratignés, une intrigue qui se poursuit toujours et qui ne se résoudra qu’au dernier tome. Une histoire envoutante, charmeuse, tendre et quelque fois drôle.

 

Une nouvelle fois les Hungry Wolves ne font pas ceux à quoi on pourrait s’attendre. De la surprise, des rebondissements, de l’action, des doutes, de la colère, des questionnements, de la lâcheté et bien d’autres encore.

 

Une fin en dent de scie où il faudra attendre la suite pour connaître le dénouement détonnant. Caro Lyne affirme sa plume et ce n’est pas pour me déplaire après mes réticences du premier tome. Bravo !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Mes avis sur les deux premiers tomes (clique sur la couverture pour les lire)

HUNGRY WOLVES, tome 2 : Mayhem de Caro Lyne.

 
[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
Tome 2/3.5
SOMETHING ELSE Éditions – Collection Something Blunt.
156 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Un club de bikers n’est pas toujours facile à diriger.
Farrell, président des Hungry Wolves, commence à s’en rendre compte.
Sa vengeance est devenue son seul objectif final.
La différence est ce qui distingue ou oppose deux êtres.
Gena est autiste Asperger et toute sa vie, elle n’a connu que méchanceté et rejet en dehors du club.
Il est temps pour elle de commencer à vivre sa vie.
Il s’enfonce dans les ténèbres alors qu’elle décide enfin de découvrir la lumière.
Leurs chemins sont pourtant amenés à se croiser..
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Alors que le premier tome ne m’avait pas entièrement convaincue, celui-ci m’a complètement fait chavirée.

 

Je retrouve l’ambiance propre du gang des Hungry Wolves, sombre et violent, animé cette fois ci par une sentiment de vengeance inassouvi. Farrell n’aurait jamais dû se retrouver à la tête du gang, mais les derniers événements l’ont précipité sur le trône. Une nouvelle tâche qui lui incombe et qui lui donne une sentiment puissant d’injustice. La guerre est déclarée et coûte que coûte, le sang du traître sera versé dans la douleur et les cris. En attendant d’avoir la tête de l’ennemi sur une pique, Farrell sombre dans les abysses et les tourments de son âme. Des échappatoires qui ne sont pas sans danger mais qui ont le mérite d’assouvir sa haine et sa colère. Farrell est un jeune homme intelligent pris en déroute par la perte et les responsabilités. Il se ressource au chenil près de son loup. Il occulte pour de bonnes et nombreuses raisons son entourage proche, mais Gena va parvenir à s’infiltrer au côté de ce cœur meurtri. Eux deux, blessés dans l’âme et leur chair, l’étincelle arrivera t-elle à faire naître un amour pur dans ce chaos infernal ?
Gena est une jeune femme remarquable par sa différence. Une différence qui fait d’elle une femme forte et éblouissante. Sa générosité, son caractère intrusif et curieux et une nouvelle volonté la portent à repousser les barrières dont elle s’est entourées depuis longtemps. S’ouvrir au monde, s’ouvrir à lui, respirer la liberté. Un nouveau challenge pour une nouvelle vie, rien de mieux pour tenir une promesse.

 

J’ai craqué pour ce second tome et je comprends toujours pas pourquoi pour le premier j’étais si réticente. Cette suite est dans la continuité du premier et met en scène deux nouveaux personnages capitaux des Hungry Wolves. Des personnages auxquels je me suis beaucoup attachée, notamment pour celui de Gena. L’autrice évite de tomber dans la caricature de l’autiste Asperger. Avec humilité et honnêteté, elle dépeint l’imbroglio sentimental que Gena peut ressentir ainsi que les doutes et cette impuissance face à l’inconnu qui a vite fait de cataloguer. Quant à Farrell, mâle alpha dans toute sa splendeur avec ses fêlures et ses peines. Ce duo est à l’image du Ying et du Yang, du feu et de l’eau. Deux opposées qui s’attirent pour le meilleur et surtout le pire.

 

J’ai trouvé la plume de l’autrice plus cohérente et plus sensible. Elle véhicule à merveille les émotions et m’a plongée dans un suspense à couper le souffle. Une histoire très courte et intense qui contrairement au premier m’a tenue à haleine !

 

Ce second tome à catapulter mon cœur ! Vivement le tome 3 !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

Mon avis sur le 1er tome (clique sur l’image).