LA LONGUE NUIT, un roman ado de David Moitet.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Didier Jeunesse


Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela, elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit, un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt interdite et de trouver une fleur de Lune… Mira n’est pas au bout de ses surprises, car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation.
 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
288 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Telle une fable, David Moitet nous plonge dans ce roman ado avec rage et force. 

 

Fantasy, polar, aventure, cette histoire est pleine de surprises. Un monde coupé en deux. Un rite initiatique qui marque au fer rouge celles et ceux qui en sortent vivant. Une hiérarchisation de la société : les riches, les pauvres, le clergé. Et un sombre mystère que la jeune Mira va tenter de résoudre.

 

David Moitet signe un roman percutant. Avoir un regard critique sur la société tout en étant totalement ouvert au débat. Ce livre recèle de nombreux sujets tels que : la place des femmes, l’éducation, la prise de pouvoir, la manipulation et tant d’autres. Son personnage principal, Mira, est une anti-héroïne qui va au bout de son entêtement. Une jeune femme forte, caractérielle mais généreuse. Tous les personnages qui gravitent autour d’elle apportent leurs pierres à ce combat. Un certain humour apparaît ici et là , au cœur de ces moments sombres et inquiétant. Il y a quelque de chose de particulier avec les personnages que je ne peux pas vous dévoiler mais qui amène ce trait atypique au roman. 

 

Un roman intelligent et qui surtout fait écho à notre société, du moins je n’ai pu que faire certains parallèles. Un roman engagé, tonitruant porté par une plume qui n’est pas ici pour nous ménager.

 

A découvrir absolument ! Vous serez séduit sans aucun doute !

 

LA REINE DES OMBRES, un roman de Tricia Levenseller.

FANTASY DE MŒURS

Éditions HUGO ROMAN – Collection Stardust

Traduit de l’anglais par Pauline Vidal

D’abord, courtiser le Roi des Ombres. Puis l’épouser.
Enfin, le tuer et récupérer son royaume…
Personne ne connaît l’étendue des pouvoirs du Roi des Ombres, fraîchement couronné. Certains disent qu’il peut contrôler les ombres qui errent autour de lui et les manipuler à sa guise. D’autres que les ténèbres lui murmurent les secrets de ses ennemis.

 

Peu importe, Alessandra sait ce qu’elle veut, et rien ne pourra l’empêcher de mener son plan à la réussite.
Mais la jeune fille n’est pas la seule personne qui cherche à conquérir le trône. Et alors que les attaques envers le Roi se multiplient, elle se retrouve à devoir mettre toute son énergie à le défendre, le temps qu’il puisse faire d’elle sa reine. Car après tout, quoi de mieux pour un roi des ombres qu’une reine perfide et rusée ?

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
443 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Alessandra a su prendre son destin en main dès qu’elle a compris qu’étant la cadette elle ne ferait jamais le mariage qu’elle souhaiterait. Sournoise, malicieuse, perfide, elle est devenue une reine de la manipulation. Elle a le don de cerner rapidement les faiblesses des hommes qui l’entourent. Elle tire toujours son épingle du jeu pour obtenir tout ce qu’elle désire. Ses sentiments elle n’en a que faire. Plutôt briser le cœur des autres, le réduire en poussière que de subir à nouveau la désillusion de l’amour et du désir. Lorsque sa grande sœur revient sans avoir su séduire le Roi des Ombres, elle sait pertinemment que c’est à son tour de briller et de prouver à tous qu’elle ne sera jamais un second choix.

 

Elle doit absolument se tenir à son plan, le mettre en action quoiqu’il arrive. Le séduire, le tuer et prendre sa place. Quoiqu’elle ressente, quoiqu’elle pense et malgré les obstacles, elle deviendra la Reine des Ombres.

 

Un des premiers titres de la nouvelle collection Stardust des éditions Hugo Roman, ce roman que je classe volontiers dans la fantasy de mœurs n’a pas su me convaincre. Étant une adepte du genre fantasy, ce roman ne présente pas tous les codes que j’aurais pu attendre. Les descriptions de l’univers sont peu présentes, beaucoup trop d’éléments fleurissent ici et là et non pas véritablement de fin, de poids. Tout ce qui concerne la  partie société (us et mœurs) ne sont pas assez détaillés et mis en avant. Ce roman aurait pu être tout simplement une romance (voire une romance historique pour tout ce qui est château…). Voilà pour la partie fantasy. Concernant la romance l’auteure a plus d’un tour dans sa poche ce qui a considérablement amélioré mon avis. Au cœur de la jalousie et de la convoitise, Alessandra va se faire une place de choix auprès du roi. Jour après jour, elle découvre l’homme qui se cache derrière son rôle et devient la pièce maîtresse d’un scénario troublant. Concernant les personnages j’ai eu beaucoup de mal avec Alessandra qui est une jeune femme totalement calculatrice et froide, heureusement son caractère tend à s’adoucir vers la fin. Le Roi des Ombres est un homme énigmatique avec de grands principes. 

 

 

En bref :
– Une romance intéressante qui développe le sujet de la place des femmes dans la société
– Le côté fantasy est peu développé à mon goût
– Des personnages intéressants mais pas totalement convaincant malgré une héroïne qui défit toutes les lois et codes
– Un scénario sans réelle surprise malgré les nombreux rebondissements
– Un roman sans réelle complexité pour moi

 

Peut-être l’avez-vous lu et adoré tout ce que je n’ai pas su apprécier ? Je vous invite vivement à vous faire votre propre avis surtout si la couverture (est juste magnifique) et le résumé vous attirent et que vous n’êtes pas une adepte de la fantasy mais que vous adorez le côté romance et manigance.

 

 

DE BRUME ET D’OSPALES, un roman de Amandine Peter.

FANTASY

Éditions Explora


À Rochevive, la magie s’inhale. Les embrumeuses diffusent de l’ospaline, un liquide obtenu à partir de la transformation alchimique des ospales.
Razelle, apprentie espionne au service de l’État, rêve de devenir alchimiste.
 
Mais avant de quitter sa formation, la directrice lui confie une dernière mission : elle doit espionner le Pirate Sans Nom, ce voleur d’ospales qui a ruiné le commerce de son père.
Malgré le danger, quand Razelle apprend que le Pirate est à la recherche de nouvelles recrues, elle décide de s’infiltrer dans ses rangs pour assouvir sa soif de vengeance…
Et si cette décision s’avérait être la pire erreur de sa vie ?

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
366 pages
Disponible au format broché


MON AVIS

La magie est partout à Rochevive. Dans les Ospales de différentes couleurs dont chacune est associée à un don : la guérison, l’empathie …. 

 

Razelle a su très jeune rebondir face à l’injustice dont ses parents ont été victime bannissant à tout jamais ses grands rêves. Courageuse, têtue, tenace, un brin de folie, Razelle est devenue une jeune femme qui marche toujours fermement vers ses objectifs. Alchimiste en herbe, elle n’hésite pas à fabriquer de jolies potions qui ont un effet tout aussi désastreux. Razelle est une tête brûlée qui analyse finement toutes situations dans lesquelles elle se trouve. Son intelligence est souvent feinte pour de nombreuses raisons.

 

Sa nouvelle mission : le Pirate sans Nom. Intégrer son groupe est une chance inespérée mais les événements tumultueux vont quelque peu entacher son objectif principal : le détruire.

 

Voici un roman fantasy totalement génial. Un monde extraordinaire où la magie est partout sans être omniprésente mais qui a créé une certaine injustice d’où la naissance du Pirate Sans Nom. L’on pourrait croire qu’il vogue sur les mers mais il n’en est rien. Son challenge : braquer les convois d’ospales pour le redistribuer aux plus pauvres. Un robin des bois habité par la hargne de rendre le monde meilleur et plus équitable. L’injustice est le point fort de ce roman et il est abordé de maintes manières et est le fil conducteur de roman où les rebondissements façonnent une aventure hors norme. Un brin de romance s’invite aux côtés des trahisons, de la manipulation et de nouvelles amitiés. Rochevive est un monde bien sombre et où les apparences sont trompeuses. L’appât du gain est fort et les conséquences sont gravissimes. Razelle est une jeune femme qui campe souvent sur ses principes et convictions mais le Pirate sans Nom lui montre le véritable monde. 

 

Ce roman m’a fait vibrer littéralement. Un plume efficace à 100% et qui fait vivre une pléiade d’émotions. Je suis rentrée rapidement dans l’action et l’alternance des points de vue est un excellent atout pour avoir une vision d’ensemble des protagonistes et des différents enjeux. Les différentes personnalités s’accordent à merveille malgré quelques échauffourées. L’énergie est débordante et les rebondissements totalement hallucinant. Ils nous mènent vers un final audacieux et totalement inattendu. 

 

En bref :
– Un roman fantasy totalement original et audacieux
– L’injustice est le moteur même de l’histoire
– Des personnages caractériels et authentiques
– De nombreux rebondissements
– Une plume qui adore jouer avec nos émotions

 

Je dis un grand oui pour ce roman intense et qui soulève (entre les lignes) de nombreux problèmes de notre société. J’ai frôlé le coup de cœur mais j’ai découvert une auteure au talent indéniable pour narrer des histoires exceptionnelles.

 

Vous tente t’il ? C’est le second roman que je lis des éditions Explora et je suis agréablement surprise par les textes qu’ils proposent. Les connaissez-vous ?

LE ROI LOUVE, Tome 1 : La rébellion de Petigré, une bande dessinée de Adrian, de Alibert et de Lapière.

FANTASY

Éditions Dupuis

Alibert et Lapière (scénaristes) – Adrian (illustrateur)

Dans un monde où les Humaines, devenues ovipares, donnent aux Loups, à chaque lune, deux de leurs oeufs afin de garantir la paix, l’équilibre semble prêt à se rompre… Car Petigré, qui comme tous les loups change de sexe à chaque pleine lune, avant d’opter pour l’un d’eux, veut rester une fille. Problème : son père, le roi, veut un garçon pour lui succéder !
Petigré décide donc de s’enfuir avec Rum, son amoureux humain, bientôt rejointe par d’autres étranges créatures : un Sanzame, sorte de zombie, et un Tometeu, lutin aux étonnants pouvoirs. L’aventure, la vraie, leur ouvre les bras… tout comme de gros ennuis. Car pendant ce temps, les soldats Loups les pourchassent, tout comme les sbires de Kourgane, qui souhaitent tuer Petigré pour mettre la main sur le trône… Mais Petigré et sa troupe, eux, sont pour l’instant trop absorbés par une surprenante chasse au trésor pour s’en inquiéter !

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
56 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Les scénaristes nous plongent dans un univers complexe. Les femmes humaines pondent des œufs, les hors la loi sont plongés dans une sorte de marais où le brouillard transforme les bannis en zombies errant éternellement, les loups changent selon un cycle lunaire de genre et seul un œuf humain leur permet, à leur majorité, de figer cette transformation.

Alors lorsque Petigré s’enfuit avec son amoureux humain, c’est la révolution au sein du peuple des Loups et les manigances sont nombreuses à surgir de l’ombre. Le peuple des Humains a tout intérêt de jouer finement la partie. 

J’ai beaucoup apprécié l’univers. Ce premier tome ne permet pas de comprendre l’essentiel de l’intrigue mais pose directement les bases d’une histoire où l’aventure est au cœur. Petigré est le personnage central. Sa force réside dans son caractère rebelle et son intelligence à déjouer certains pièges. Son amoureux n’a rien d’un guerrier aguerri même si il prouve sa loyauté et son amour de maintes manières. Le Sanzame, zombie, ne fait que de la figuration mais il semblerait qu’il pourrait y avoir des surprises de côté là. Deux mondes se côtoient, celui des Loups archaïques alors que celui des Humains est axé sur la technologie. Les tensions entre eux sont nombreuses et la fuite est l’élément déclencheur d’une très belle pagaille à venir.

Cette bande dessinée est un pur moment de lecture. J’ai été fascinée par l’univers et les illustrations apportent cette touche de mystère qui règne tout du long. Les personnages sont finement travaillés. Le scénario ne lâche que quelques brides d’informations.

En bref :
– Un héroic fantasy plein de promesses
– Un univers riche
– Des enjeux cruciaux
– Un peu d’amour et d’amitiés
– Des complots
– Résultat : un scénario intriguant
 
Est ce que cette bande dessinée pourrait te plaire ?

CHASSEUSE D’ÂMES, Tome 1 : La danse des ombres, un roman de Megära Nolhan et de Pryscia Oscar.

FANTASY

Tome 1/3

Éditions EXPLORA


À Wënalmor, les Âmes ont depuis longtemps pris le contrôle des Hommes.
Enfouies au plus profond d’eux-mêmes, alimentant leurs plus bas instinct, elles influencent leurs actes, insidieuses. Les Âmes les plus puissantes, les Lames, dirigent le Royaume d’une main cruelle et meurtrière.


Aliénor est une Chasseuse.
Guerrière de l’ombre, elle œuvre en secret pour mettre fin au règne des Âmes. Impitoyable, elle est prête à tout pour accomplir sa vengeance.

Aël est un Gardien.
Soldat au service des Lames du Royaume, il ne vit que pour briller à leurs côtés. Et pour décimer les Nés-Sans-Âmes jusqu’au dernier.

Tout les oppose, une chose va pourtant les rapprocher. Une Lame.

Elle doit la tuer. Il doit la protéger.

Réunis par la force des choses, ils vont devoir traverser le Royaume côte à côte sans soupçonner la véritable nature de l’autre.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
314 pages
Disponible au format broché

 


MON AVIS

A Wënalmor, les ombres sont nombreuses. Le bonheur semble s’être volatilisé depuis des siècles. Les gardiens sèment une certaine terreur parmi la population qui est déjà aux abois. La violence est omniprésente créant une atmosphère lugubre et malsaine. Parmi ces ombres se meuvent une communauté qui œuvre dans le plus grand des mystères. Sa mission abattre Les Lames, ces âmes supérieures qui régissent d’une main de fer le Royaume. 

 

Aliénor est la plus talentueuse des Chasseurs. Un sens inné de l’observation, un goût prononcé pour foncer dans le tas, un état d’esprit infaillible. Cette hargne, elle la détient depuis que ses parents se sont fait assassiner sous ses yeux. Recueillie par la communauté, elle va ainsi devenir la meilleure. Sa prochaine mission doit la porter au Sud du Royaume.

 

Aël a été élevé dans l’unique but de devenir le meilleur des Gardiens. Pédant, arrogant, il y parvient. Sa lame est toute sa vie et ne vit que pour servir les plus grands. Conditionné à tuer Les Nés-sans-âmes, il n’hésiterait pas si il en croisait. Après des années de préparation, il est temps pour lui de rejoindre le Sud du Royaume pour son premier poste.

 

Ils se sont rencontrés dans une brasserie et entament le voyage ensemble sans rien savoir de l’un et de l’autre. Une rencontre sur la route du destin et du hasard qui permettra à chacun de prendre conscience qu’il existe davantage que des rumeurs.

 

Ce duo d’auteures nous plonge dans un monde sombre et violent. Les descriptions des nombreux paysages n’ont  rien d’idyllique. Les personnages le sont tout autant : sombres, mystérieux, sauvages, bourrés d’apriori. Ce sont des guerriers que tout oppose. Ce voyage que l’on peut considérer comme une quête va leur ouvrir de nouveaux horizons et quelque peu panser cette amertume qui les consume. De nombreux rebondissements jalonnent le roman qui contribuent à découvrir les personnages dans leur totalité et surtout d’affiner leurs personnalités. Ce premier tome pose les bases de cet univers mais est principalement tourné vers l’action. Il est difficile de s’ennuyer au contraire plus les enjeux paraissent clairs plus le désir de connaître la fin s’accroît. Et le final est terriblement déroutant et saugrenu. Ce quatre mains est une agréable surprise. Tous les ingrédients sont réunis pour un joli moment de lecture. J’ai regretté toutefois que les différentes étapes soient bien trop rapides et les descriptions, malgré leur présence, soient bien trop courtes. 

 

En bref :
– Un univers saisissant et riche
– Des personnages charismatiques
– Des enjeux cruciaux
– De nombreux rebondissements
– Une jolie découverte
 
Êtes-vous des amateurs de fantasy ?

WILDEKAT, tome 1 : Le sang de Fenrir, un roman de Sophie Bachet.

HEROÏC FANTASY

Tome 1/3

Éditions Beta Publisher


Sur la planète Titawin, deux territoires se font face depuis que les dieux Freyja et Loki ont séparé le continent originel : le Yordmor.
Après des années de souffrance sur sa terre natale, Wildekat tente de chasser ses démons en allant s’installer sur Gondwana. Mais c’était sans compter sur un terrible complot qui l’oblige à prendre position et à défendre son nouveau clan contre les siens.

 

Avide de justice et de liberté, Wildekat se jette à corps perdu dans sa mission pour démanteler le réseau ennemi de la Cité, mais la vérité est une chimère qui se révèle complexe.
Son indépendance sera-t-elle sa rédemption ou sonnera-t-elle le glas de sa perte ?

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
392 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

A l’origine, ils ne faisaient qu’un, le Yordmor. Une querelle entre Freya et Loki et voici la terre fracturée. Un continent où l’abondance prospère et l’autre où la vie est synonyme de rudesse et de rigueur. Deux mondes antonymes.

 

Wildekat est née femme et cela signifie soumission à son père, à son frère et à son futur mari. Les femmes n’ont aucun droit, aucun désir, aucun avenir à part celui d’enfanter. Wildekat va vivre l’horreur dans toute sa splendeur. Elle va vivre des jours et de nuits, des centaines, ayant la peur accrochée aux tripes. Et c’est seule à bout de force qu’elle démarrera une nouvelle vie loin de ses cauchemars.

 

Pas après pas, elle apprivoise ce nouveau monde et ses coutumes. Aidée par deux mains tendues, elle peut enfin s’accorder ce moment de paix. Elle découvre la cité et ses habitants, se lie d’amitié et peut être enfin une femme dont les désirs sont écoutés. Forte de sa nouvelle conviction, elle devient une garde émérite et pousse plus loin son nouveau patriotisme.

 

Complots, manigances, manipulations, secrets, amitiés et amour, Wildekat va expérimenter tout autant de situations éprouvantes physiquement que psychologiquement. Mais au bout de cette aventure seule la vérité comptera !

 

Ce premier tome est clairement une mise en bouche délicieuse. J’ai comme ce pressentiment persistant que l’auteure n’a pas joué toutes ses cartes et que surtout ce premier tome annonce les prémices d’une aventure bien plus grande. L’auteure fait référence tout au long de son roman à la religion nordiste ancienne (des vikings). Alors ce n’est pas une histoire de vikings, non, non ! L’auteure reprend (tout de même) avec une certaine distance les aspects de la religion mais à les modelant à sa guise pour façonner son histoire. Un peu de magie, des combats, un peu de sang, des esprits et beaucoup d’aventure. Son héroïne est une femme mystérieuse dont, elle même, n’a pas en sa possession la conscience d’être quelqu’un hors du commun. L’auteure laisse entrevoir, avec parcimonie, les enjeux de sa présence avec une prophétie bien cachottière. J’ai lu avec beaucoup de plaisir et d’entrain ce premier tome qui pose, sans aucun doute, les bases d’une histoire qui laisse présager quelque chose de bien plus grand.

 

En bref :
* Une héroïne-guerrière mystérieuse
* Un esprit qui sert de guide
* De nombreuses aventures palpitantes
* Une jolie histoire d’amour
* De l’injustice
* Et une prophétie qui je pense sera le fil rouge de la saga
 
Un heroic fantasy totalement dingue porté par une plume qui sait se faire apprécier. Un monde fascinant qui mérite d’être découvert et une héroïne dont sa force est un exemple de courage. Voilà pourquoi vous devez absolument découvrir le monde de Sophie Bachet. Wildekat est plein de surprises !

LA GARDIENNE DES MONDES, un roman de Léa Northmann.

FANTASY

Tome 6


Depuis l’incroyable départ de sa soeur aînée, Elaïa, la fille cadette du roi et de la reine du royaume d’Argalh n’a plus qu’une seule idée en tête : retrouver Caléa et Ylan qui ont disparu dans le Multivers, après s’être sacrifiés pour sauver l’Empire du Dragon d’Or.
Dans sa quête, la jeune guérisseuse pourra compter sur l’aide de Makiel, le Généreux.

Mais l’utilisation de la puissance du Mer-Ka-Ba n’est pas sans danger.
Venez assister à la naissance de la Gardienne des Mondes, et découvrir des univers où mythes et légendes prenne et vie…

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
194 pages
Disponible au format numérique

 


MON AVIS

Je suis heureuse de retrouver Léa Northmann et son univers si particulier axé sur les chevaux et la spiritualité.

 

Éléa  a poursuivi son chemin à la suite du départ de sa sœur, Caléa. Malgré sa tristesse évidente, elle a su trouver la force en elle pour affronter une nouvelle quête. Loin dans les Montagnes au sein de la communauté qu’elle a rejoint lorsqu’elle était enfant et où elle a été initiée à la magie des plantes et de la nature, Éléa va découvrir par hasard qu’elle peut voyager d’un monde à l’autre grâce au Mer-Ka-Ba (que l’on pourrait comparer à l’éveil spirituel). Une première rencontre fracassante et déroutante voire plutôt violente. De retour, désorientée et désemparée, elle prendra conscience que cette nouvelle aptitude permettra sans aucun doute de retrouver sa sœur qui lui manque tant. Guidée par un renard malicieux, elle apprendra à ses côtés comment voyager en toute sécurité. Une quête initiatique incroyable qui la portera dans de nombreux univers aux modes de vies et valeurs différentes et vers l’Amour.

 

Léa Northmann nous porte de nouveau dans des mondes à la fois oniriques, fantastiques et réels. Chaque rencontre permet à Éléa de découvrir de nouvelles valeurs morales, des coutumes et d’élever sa spiritualité. Elle apporte sagesse et bienveillance aux communautés qu’elle croise.

 

Malgré un départ difficile, je me suis laissée happer par une histoire haute en couleur. Léa Northmann adore nous plonger dans des mondes saisissants, magnifiques emplis de mystères et de douceurs. Un aparté mystique qui évolue toujours autour du thème équin.  On ressent toute l’affection que porte Léa Northmann au chevaux rendant l’histoire magique et passionnante. Un univers original et captivant portée par une héroïne qui se cherche.

 

En bref :
* un monde atypique et totalement charmant
* une histoire captivante et originale
* La spiritualité en est le moteur
* Les chevaux ont une place cruciale et à part
* Une héroïne attachante
 
Ce sixième tome est une réussite, une nouvelle fois. Une saga extraordinaire qui évolue en même temps que ses personnages et s’adapte en fonction des enjeux que l’auteure explore. Une saga non uniforme mais qui développe une particularité s’imbriquant à la perfection avec l’originalité de la série.

LA PROMESSE DU DRAGON, un roman fantasy de Elin Bakker.

FANTASY JAPONAISE

Éditions Beta Publisher


Un dragon libéré Une servante sauvée Le chaos a été réveillé. Melinn sert le mystérieux ordre de Kashin. Enfermée dans leur temple depuis près de treize ans, la jeune femme vit dans la servitude et le renoncement. Toutefois, lorsque son extravagante maîtresse maîtresse décède au cours d’un rituel étrange, la vie de la jeune servante bascule. Elle devra être sacrifiée pour la ramener à la vie !
Pour échapper à son sort, Melinn décide de passer un pacte avec Aiko, un esprit retenu captif par l’ordre de Kashin depuis des décennies : sa vie contre sa liberté. Le marché est simple, mais les apparences sont trompeuses. Surtout lorsque l’esprit en question est voué à détruire le monde.

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
288 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Bienvenue dans un monde peuplé d’esprits, de dragons et de Yokai. Un monde mirifique, extraordinaire, mais surtout dangereux pour ceux qui n’écoutent pas les légendes.

 

Mellin est une jeune orpheline qui a été achetée à ses 13 ans par l’ordre Kashin. Un ordre pieux et intransigeant où les esclaves doivent obéir au doigt et à l’œil à toutes demandes de leurs maîtres et maîtresses. Mellin suit quotidiennement un rythme imposé par sa maîtresse. La force de son caractère s’est forgée jours après jours. Néanmoins, elle n’oublie pas la beauté du monde, la bonté et l’émerveillement. Alors que sa maîtresse décède dans des circonstances mystérieuses, Mellin doit faire face à un terrible choix, mourir pour permettre à sa maîtresse de revivre, ou passer un pacte avec l’esprit le plus craint et être libre. Sans remord, Mellin choisi la seconde option malgré la contrepartie, consistant à accompagner l’esprit dans un lieu tenu secret.

 

Ainsi débute la nouvelle vie de Mellin. Aventure, déboire, découverte deviennent son quotidien. Elle découvre un monde se soustrayant aux yeux de simples gens : des esprits, des yokais. Le monde qu’elle a découvert dans ses lectures existe bel et bien. Gentils, méchants, méfiance, jalousie, convoitise un monde des possibles aux mille couleurs. Mellin est rapidement à l’aise avec tout cela et son aisance va bien au-delà.

 

Pas à pas et au travers des multiples péripéties qu’ils vont rencontrer tout au long de cette quête, Mellin et Aiko, l’esprit, vont développer une certaine affection, respect et admiration.

 

Elin Bakker nous plonge dans un décor époustouflant et dans une histoire portée par deux anti-héros. Une lecture captivante, des personnages qui se dévoilent peu à peu et une prophétie qui nous tient en haleine tout du long. Une histoire haute en couleurs et dépaysante. Elin Bakker nous plonge dans le monde mythologique japonais au travers de son histoire. Des légendes, des mythes qui résonnent d’une façon admirable. Une très jolie approche de ce monde qui finalement, à part les mangas, est peu présente dans la littérature française. (Si vous avez des références je suis preneuse).

 

Un roman qui se dévore avec une facilité déconcertante. En fait, j’en veux encore !!!

 

En bref :
  • tu veux découvrir un monde atypique qui sort de l’ordinaire et qui n’est pas courant ;
  • Des personnages hyper attachants et trop mignon, même le méchant ! ;
  • Un monde peuplé de créatures originales ;
Alors fonce, ce roman est fait pour toi !

 

Et quand tu arriveras au final, n’oublie pas que seules les étoiles (et l’auteure) sont responsable de cette fin et de tes larmes qui couleront.

 

Une très très belle découverte !

INCARNATIONS, Tome 2 : Whisper, un roman de Lilly Sebastian.

URBAN FANTASY

Tome 2/3

Éditions Beta Publisher


Le monde a changé. Les métamorphes sont enfin sortis au grand jour, mais le chaos règne. Tandis que certains clans se dévoilent et risquent leur vie, d’autres observent tapis dans l’ombre. à moins que d’autres raisons ne les poussent à rester cachés ?
Rose fait partie de ceux-là, à contrecœur. Intimement convaincue que Nicolas n’est pas mort, elle doit faire tout son possible pour le retrouver au milieu de ce tumulte politique et médiatique. Mais encore faut-il qu’elle parvienne à assurer sa survie et celle des siens.

 

Ma note : 4/5
384 pages
Nouveauté 2021
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

La vie d’avant de Rose est un vague souvenir. Depuis cette incroyable rencontre, sa vie est devenue une aventure périlleuse au cœur d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas. Malgré cela, elle a pris rapidement ses marques et commence à peine à maîtriser son nouveau elle, tapis, quelque part au fond d’elle. Cette deuxième personnalité est bien plus sauvage et imprévisible. Son alter-ego, son loup-garou, Whisper est une femelle alpha qui n’attend que le bon moment pour surgir et prendre sa place de dominante. Et la seule condition qui la pousse à accepter sa nouvelle condition et de découvrir si Nicolas est toujours bien vivant. Depuis des mois Rose se lamente et attend le signe qui pourrait la faire sortir de sa léthargie. Et il est là, au bout d’un fil ténu.

 

C’est ainsi que Rose sort de sa morosité et part à la recherche de l’homme qu’elle aime. Une quête semée à nouveau d’embûches. Entre les humains, les sorciers et les métamorphes, les loups-garou sont une épine dans leur pieds qu’ils souhaitent anéantir. Rose est une farouche guerrière portée par une entêtement sans faille. Elle apprend davantage à connaître son loup et à lui laisser la place qui lui revient de droit. Une cohabitation parfois chaotique mais qui a du bon dans l’ensemble. Rose découvre son nouveau pouvoir de sorcière qui sommeillait en elle depuis des années. Un pouvoir efficace et qui fait flipper quand même, car la mort peut la surprendre à tout moment. Heureusement elle peut compter sur ses acolytes pour veiller sur elle.

 

Rose est toujours au cœur de l’action. Ce tome lui est largement consacré et on apprend à connaître davantage ses doutes, ses qualités et ses défauts ( beaucoup !). Rose est une femme courageuse qui aime aller au devant des problèmes. Je crois qu’elle aime bien évoluer dans un univers où tout s’écroule. Un roman où l’action est omniprésente. Elle constitue une large partie du scénario et nous catapulte dans ce monde bouleversé où divers groupuscules tentent de prendre l’avantage au cœur de cette désorganisation. Les personnages secondaires ont une place importante et font office de barrière de sécurité pour notre Rose survoltée. Notamment Lyn, une hyène, à l’humour surprenant parfois cynique mais qui tombe toujours à pic. Les rebondissements s’enchaînent rapidement. L’action palpitante est toujours au bon moment. Au final il est impossible de s’ennuyer ! Une plume toujours aussi addictive qui porte l’histoire jusqu’au bout sans aucune hésitation.

 

Une histoire rocambolesque au pays des loup-garous et des métamorphes confrontés à la rancune tenace et à l’avarice d’un groupe de méchants monstres. Une histoire où les sentiments de Rose et de Nicolas se développent (et il était temps) et où ils tissent ses liens atypiques. Un final assez calme mais qui laisse présager un troisième tome tonitruant !

 

A découvrir sans aucune hésitation si vous aimez cet univers !

LES CARMIDOR, tome 1 : Trahir & Survivre, un roman fantasy de Olivia Gometz.

FANTASY DE MŒURS

Tome 1/3

Éditions Beta Publisher


Prête à tout pour protéger son île, la puissante famille Carmidor s’allie aux nobles continentaux et renverse le souverain. La dynastie royale est massacrée. Tandis que les Virdemis s’emparent de la couronne, le clan insulaire étend son influence dans la capitale en usant de son or et de ses charmes.

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
468 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Je ne sais pas ce que vous pensez de cette couverture, mais à mes yeux, elle claque, vraiment !

 

Le roman aurait pu commence avec l’accroche « il était une fois » et finir par « ils eurent beaucoup d’enfants et ils vécurent heureux ». Mais non ! C’est bien plus compliqué !

 

Huit familles, un trône. Des alliances, des mésalliances, manipulations, déshonneur, famille, secret, vengeance façonnent le roman. Des intrigues dans les intrigues, des retournements de situations épiques, une menace divine, du sang, beaucoup de sang et une famille en pleine déroute. Les Carmidor règnent depuis toujours sur leur île, plaque tournante du commerce en transit vers le continent. Un duché en plein essor qui ne connaît pas la famine et autres désastres. Une famille puissante et riche où l’honneur est le maître mot. Mais le déclin arriva comme un mauvais et sournois fléau. Un couperet fatal qui décimera lentement les Carmidor.

 

Une guerre létale, manipulatrice, tuant peu à peu ce qui défini l’homme, sa bonté.

 

Ce premier tome pose les bases d’un monde édifiant régi par des codes érigés par chaque famille. Les Carmidor sont au cœur de l’intrigue et les maîtres d’œuvre d’une histoire qui va dépasser l’entendement. En toute bonne fantasy, ce premier tome nous plonge dans un monde empli de mystères et de rebondissements. Olivia Gometz m’a captivée même si elle m’a perdue par les nombreux personnages (mais ça, c’est mon plus gros point faible : ma mémoire de poisson rouge).

 

Connaissez-vous la fantasy de mœurs ? Et bien moi non. C’est mon baptême (pas de l’air !?) ! Imaginez un réseau complexe où les désirs de chaque famille sont le Graal. Imaginez tous les complots possibles pour atteindre ce but sans état d’âme. Imaginez toute la force de persuasion que vous disposez et de tous vos pions que vous pouvez bouger à votre guise. Imaginez que le monde sous vos pieds est votre échiquier. Imaginez. Et là vous aurez tout compris. Ce roman est constitué de venelles alambiquées qui se rejoignent ou non, se disloquent, se multiplient pour accéder, quoiqu’il en coûte, à leur ultime but. 

 

Cette première expérience inédite a été magnifique malgré le nombre important de personnages. Ce premier tome est immersif et addictif. Un monde unique et impressionnant, des intrigues à la pelle et des personnages charismatiques. Un premier tome qui pose les bases et dévide son fil rouge. J’ai adoré suivre cette famille atypique et détruite dans tout cet imbroglio. Olivia Gometz a de  l’imagination à revendre et un talent certain d’oratrice. Je suis impatiente de lire le second tome avec lequel, je l’espère, je serais davantage à l’aise et avide de savoir la suite.

 

Vous avez adoré Games Of Throne ? Alors vous allez succomber à Olivia Gometz !