L’âme au fond de Sébastien Prudhomme-Asnar

51l0g67zmil-_ac_us160_

[ FANTASTIQUE – TERREUR de 2015]

Les éditions du Menhir

Service Presse 1001chroniquesenfolie.com

Je remercie l’auteur Sébastien Prudhomme-Asnar, de nous avoir confié son livre.

Résumé :

 

Une série de nouvelles fantastiques…diaboliquement efficaces, à ne pas conseiller si vous voulez vous endormir paisiblement ce soir.

Bestioles terrifiantes, esprits maléfiques, âmes torturées et autres phénomènes mystérieux, rien ne vous sera épargné dans ce recueil des meilleurs histoires du genre.

Les héritiers d’Edgar Alan Poe et de Stephen King n’ont qu’à bien se tenir.

Un véritable chef d’œuvre du genre !


Mon avis :

Le synopsis résume extrêmement bien ce livre.

Il regroupe quinze nouvelles totalement effrayantes et de bon goût à la veille d’Halloween. Les lecteurs et lectrices aimant ce genre seront subjugués par les moyens mis en œuvre pour vous faire frissonner délicieusement d’horreur.

La plume franche et délicate de l’auteur, vous transportera dans son univers mortel, où les âmes de ces pauvres personnages sont tourmentés et vous, lecteurs et lectrices, avec.

J’ai adoré le fait que l’auteur ne se cantonne pas uniquement à un seul thème : il diversifie ses nouvelles. Voici un aperçu succinct : des fourmis mangeuse d’hommes, le mythe des leprechauns revisité, un clin d’œil à Jack l’éventreur, les anges, le train fantôme, le spiritisme, des phénomènes inquiétants et bien d’autres…

La dernière nouvelle m’a attristé au plus haut point. L’auteur se livre : un mea-culpa adressé à sa mère. Je n’arrive pas à m’enlever cette idée de ma tête : comme si ces quatorze nouvelles étaient le chemin de croix de l’auteur, comme si par tous les moyens inimaginables il s’infligeait une lente et douloureuse torture, comme si il défiait son âme et la punissait.

J’ai horriblement adorée ce livre et d’ailleurs je devrais en lire plus souvent dans ce genre .


Tout savoir sur Sébastien Prudhomme-Asnar

 

Les passeurs de Lumieres : un ange passe T1. de Blandine P Martin

41OhHlfJtNL._SX338_BO1,204,203,200_

[NOUVEAUTÉ 2016 – SORTIE LE 13.04.16 ]

<COUP DE COEUR>

 

Résumé :

Londres, été 2014.

Simple serveuse de la meilleure sandwicherie du quartier universitaire dans lequel elle habite, Elisa Parker, 27 ans, mène une vie paisible et banale. Dotée d’un tempérament discret, la jeune femme masque son manque de confiance par un humour sarcastique qui exaspère son entourage. Un événement vient bouleverser l’ordre des choses et lui permet d’accéder à une dimension dont elle n’aurait jamais pu imaginer l’existence : entre le monde des vivants et celui des morts se trouve celui des Passeurs de Lumière.

Plus qu’une simple mission, c’est une véritable destinée qui se dessine dans son existence. Aidée par Jared, son Protecteur, elle va devoir assumer le poids de cette nouvelle responsabilité, dont beaucoup d’âmes dépendent.

 


 

Mon avis :

Waouh…. waouh….waouh. Voilà une fois de plus je reste sans voix.

Me voici projetée dans un monde, celui des anges, plus précisément les Passeurs de Lumière. Un monde inconnu que va découvrir Elisa avec l’aide de Jared et de sa bande de copain.

Une histoire menée par une plume fluide où tous les sentiments vous sautent au visage. D’aussi loin que je me souvienne, il me semble que c’est la première fois que je pleure. Ce n’est pas tant la nouvelle responsabilité d’Elisa qui vous prend aux tripes mais cette histoire d’amour absolu et sincère qu’elle espérée tant vivre. Elle m’a hautement chamboulée. Elisa n’a jamais été autant vivante que morte.

J’ai été conquise par cet univers, cette bande de copain d’ange va terriblement me manquée jusqu’au prochain tome.

L’auteure a écrit avec une surprenante sincérité, j’y est ressentie toute son âme à travers ses mots : un petit livre peut cacher un véritable trésor (à mes yeux).

 


 

L’auteure : Blandine P Martin

Edition : Editions Reines-Beaux.

 

 

 

 

Le 5e régne de M. Chattam

51KFv93bS8L._SX303_BO1,204,203,200_

 

Résumé :

Ils auraient dû se méfier.
Respecter le couvre-feu instauré depuis le meurtre du jeune Tommy Harper.
Reposer ce vieux grimoire poussiéreux tant qu’il en était encore temps.
Et surtout… ne pas en tourner les pages.
Sean le rêveur et sa bande vont devoir affronter le Mal absolu : à Edgecombe, petite ville tranquille de Nouvelle-Angleterre, les éléments se déchaînent, des adolescents disparaissent et de mystérieux hommes au charisme effrayant font leur apparition…
Et si ce livre maudit détenait la clé du plus effroyable mystère de l’humanité ?

 


 

Mon avis :

La préface de l’auteur est vraiment alléchante. Je me suis frottée les mains en me disant : je vais me régaler. Mais voila, flop total pour moi. C’est long, vraiment très long, certes angoissant par les entités aux yeux rouges qui viennent vous surprendre, par les tours de magie lugubre, par les meurtres de ces enfants innocents… mais interminablement long. Les chapitres sont longs où se confondent les péripéties de la bande d’ado et du shérif qui enquête. J’ai eu cette sensation de faire du sur place jusqu’au 200 dernières pages, où enfin il y a de l’action.

J’aurais espérer que cette bande d’ado ai des pouvoirs et qu’elle aurait vaincue, elle seule, les forces du mal. Mais NON !

Amateur de magie noire, vous serez servi.

Curieux que ce livre n’ai jamais été adapté au cinéma, avec un bon réalisateur et des supers effets spéciaux, l’adaptation aurait été beaucoup plus intéressante.

 


 

L’auteur : Maxime CHATTAM

Edition : Pocket