CREDENCE, une romance de Penelope Douglas.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Black Ink

Tiernan n’a plus goût à rien. Oubliée dans un internat par ses parents trop obsédés par leur célébrité, elle s’est construite sans amour et sans repères, dans une solitude qui lui pèse.
Quand ils décèdent alors qu’elle n’a que dix-sept ans, elle a l’impression de s’éteindre avec eux, jusqu’à ce que Jake, le demi-frère de son père, accepte sa garde en attendant sa majorité.
Tiernan est ainsi envoyée chez lui et ses deux fils, Noah et Kaleb, qui vivent isolés dans les montagnes du Colorado.
L’arrivée de Tiernan va bouleverser les certitudes des trois hommes.
Ils ne pensaient pas recueillir une femme désirable et surtout, défendue.

Jake réalise les sentiments contraires qu’il nourrit pour elle, malgré son rôle de tuteur. Et il souhaite surtout la protéger de ses fils.
Noah rêve de liberté et risquerait de l’emmener loin de lui…
Kaleb, mutique et ténébreux, a une façon très particulière de traiter les femmes…
En retrait du monde, Tiernan tente de trouver sa place parmi eux. Jusqu’à ce que les limites deviennent floues pour elle aussi… et qu’elle réalise combien les règles sont faciles à briser quand personne ne vous regarde.
Elle les désire.
Ils la possèdent.
Mais un seul va l’aimer. D’une manière qu’elle n’aurait jamais cru possible.

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
661 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

661 pages et une claque plus tard, j’essaie tant bien que mal de reprendre mes esprits.

 

Lecture en apnée, sueurs froides, mains moites et cette envie vorace d’arriver au point final.

 

Romance non conventionnelle, CREDENCE nous pousse dans nos retranchements, titillant nos limites personnelles.

 

Je peux tout à fait comprendre que ce roman n’est pas fait pour tout le monde. Personnellement, je kiffe ! Penelope Douglas bouscule, happe, dérange. Mais au-delà de cette provocation, l’auteure décortique l’essence même des âmes blessées et meurtries. Comme à son habitude elle taille avec une incroyable finesse et force les traits psychologiques de ses personnages. Elle les pousse dans leurs retranchements, elle leur ouvre la voie de la rédemption, elle leur permet de lâcher prise, de tomber pour enfin renaître plus fort. Une résurrection douloureuse mais salvatrice.

 

Huis clos immersif, étouffant, scandaleux, tentateur, Penelope Douglas brave le jugement de la plus belle des manières. L’amour. L’amour passionnel, paternel, amical, destructeur, interdit. Celui qui déconstruit les blessures. Celui qui révèle les personnes.

 

Penelope Douglas m’a happée dès le départ. Cette atmosphère qui crépite et laisse présager le pire comme le meilleur. Ses personnages tourmentés, blessés, anéantis, exprimant leurs douleurs de manière inattendue. Ce pic, cette forêt, ce lac, cette nature sauvage, indomptable à l’image de ces hommes perdus depuis longtemps. Cette neige, cette simplicité, cette solitude propice à l’introspection, ce silence qui dit tous les maux et les espoirs.

 

CREDENCE est incontestablement une immense claque, celle qui te cloue au sol, celle qui restera graver longtemps dans ton cœur. Bouleversant, renversant, Penelope Douglas confirme sa place d’auteure non conventionnelle et une nouvelle fois n’hésite pas à braver les interdits.

 

Une histoire d’amour à couper le souffle et hors du temps.

 

A découvrir absolument si le cœur t’en dis et si le trope ne te hérisse pas le poil 😉