LA GUERRE DES CLANS, intégrale 1 – un roman d’Erin Hunter.

FANTASTIQUE

Éditions PKJ

En s’aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu’il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers. Rebaptisé Nuage de Feu, il est adopté par le Clan du Tonnerre, un des quatre clans de chats sauvages qui se partagent la forêt depuis des générations… Pour défendre son territoire, il va devoir faire face aux sinistres guerriers de l’Ombre, de plus en plus menaçants…

 

Ma note : 3,5/5
Réédition 2017
944 pages
Disponible au format broché

MON AVIS

Une nouvelle lecture totalement influencée par Booksta et notamment Magalie qui en parle avec un certain enthousiasme contagieux.

 

Cette première intégrale regroupe les 3 premiers tomes du cycle 1. C’est plus de 900 pages qui t’immerge dans un monde particulier celui des chats. Je ne suis pas une grande fan des chats, ça n’enlève rien à leur charme, mais voilà, je me devais de découvrir, au moins, une partie de cette saga immense et phénoménale.

 

La particularité de ce roman est notamment l’immersion dans le monde des chats. Les détails sont si minutieux que tu arrives au point que tu fais partie du Clan. Le quotidien, la gestuelle, l’environnement, le comportement tout est fait pour être absorbé par l’histoire. Petit Rusty, chat domestique, va intégrer le clan du Tonnerre et est confronté à la jalousie de certains membres. Mais Rusty, alias, Nuage de Feu, a plus d’un tour dans sa poche et c’est avec persévérance, bienveillance qu’il trouve peu à peu sa place. Complots, manipulations, guerres, amitiés et amour, Nuage de Feu est le héros d’une histoire hors du commun.

 

Les deux premiers tomes m’ont laissé sur ma faim. Beaucoup de noms, de chats, un univers encore mystérieux et j’ai eu beaucoup de mal en m’en saisir. Impossible de lire les trois tomes d’affilés sans saturer. Une pause bien méritée m’a permis d’attaquer le tome 3 avec enthousiasme et j’ai réussi à l’apprécier. Ce dernier est largement ouvert sur l’action, les drames et des révélations.

 

Cette saga semble vraiment pas mal. Le monde des chats m’a beaucoup impressionné et je vous jure que lorsque je vois un chat au bord de la route, mon regard est tout autre et que je l’imagine vivre tout un tas de trucs fous. Je peux donc dire que l’auteure a réussi à m’immerger dans son monde animalier. Je vais bien sûr lire la suite et peut être que je deviendrai une fan inconditionnelle comme Magalie.

BRÛLURE MAGIQUE, un roman d’Ilona Andrews.

URBAN FANTASY

Saga Kate Daniels – Tome 2/10

Éditions Collection Infinity

À Atlanta, les tempéraments – et les températures – sont sur le point de devenir explosifs.
Kate Daniels, mercenaire spécialisée dans le « nettoyage » des problèmes surnaturels, a vu beaucoup de choses incroyables.
Régulièrement, les vagues magiques balayent Atlanta comme des marées.
Mais une fois tous les sept ans, c’est un tsunami magique qui s’abat sur la ville et, cette fois, Kate va se retrouver avec un problème bien plus important que d’habitude. Un problème d’ordre divin.
Quand elle s’engage à retrouver des cartes volées à la Meute, le clan des Changeformes, Kate découvre rapidement que l’enjeu est plus important qu’il n’y paraît.
Ces cartes ne sont que la première étape d’une confrontation entre des dieux qui espèrent renaitre.
Et si elle ne veut pas que sa ville soit détruite, Kate va devoir tout mettre en œuvre pour éviter le cataclysme.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2017
308 pages
Disponible au format broché et numérique

MON AVIS

10 mois 1 livre pour découvrir cette saga qui dès le second tome se révèle passionnante et addictive.
Le premier tome m’avait laissé sur ma faim. Mais le second est tout autre.

 

Dès le départ la magie opère. Changement de rythme impressionnant, un univers qui dans l’ensemble est connu malgré quelques mystères ici et là. Le changement est si brutal que je me suis posée la question : a t-on à faire aux mêmes auteurs ?
Bref de l’action à gogo, J’ADORE ! Un humour absolument ravisant. Une Kate plus déterminée que jamais. Et une nouvelle mission qui la pousse à explorer Atlanta sous toutes les coutures.
Les révélations sont omniprésentes mais toujours dans la retenue (faut tenir 8 tome de plus). De nouveaux personnages apparaissent servant une intrigue propre à ce tome. En ce qui concerne le fil rouge aux tomes, juste quelques informations fuitent ne permettant pas de saisir encore la portée.
Sans oublier notre chouchou Curran, que nous aimons toutes. Le duo Curran et Kate est sans précédent. Une alchimie de dingue avec des punchlines à mourir de rire. La romance prend du temps pour se mettre en place mais c’est pour mieux kiffer par la suite !

 

J’espère que la suite restera sur cette dynamique. Je crains toutefois que le schéma du récit et narratif soit identique et c’est une chose qui pourrait m’agacer à la longue. A voir donc !

 

MORSURE MAGIQUE, un roman d’Ilona Andrews.

URBAN FANTASY

Saga Kate Daniels – Tome 1/10

Éditions Collection Infinity

Atlanta pourrait être une ville charmante s’il n’y avait pas la magie…
Lors d’une vague magique, les mages lancent leurs sorts, des monstres apparaissent, les armes à feu cessent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus.
Puis la technologie reprend le dessus et la vague magique se retire aussi vite qu’elle est arrivée en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux.
 
Kate Daniels est une mercenaire de la magie chargée de régler ces problèmes. Mais quand son tuteur est assassiné, sa soif de justice va la mener au cœur d’une confrontation entre les Nécromanciens et les Changeformes d’Atlanta.
Les deux clans se tiennent mutuellement pour responsables d’une série de meurtres que Kate va devoir élucider. Et même si elle a conscience que cette mission dépasse ses compétences cela lui convient parfaitement.

 

Ma note : 3,5/5
Sortie 2017
395 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Il y avait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman d’urban fantasy. Il a fallu que @kimysmile sur Instagram lance un appel pour une lecture commune pour sauter sur l’occasion.

 

Kate Daniels est une saga de 10 tomes. Oui ça fait beaucoup ! Surtout que ce premier tome n’est pas à la hauteur de mes exigences. Les auteurs (oui c’est bien un quatre mains) nous plongent directement dans leur univers sans préambule. C’est quelque peu dérangeant surtout pour moi qui aime que les choses soient bien définies (surtout pour un roman de ce genre). Je serre les dents, les chapitres sont bien trop longs et cassent le rythme. Je m’ennuie. Je m’endors sur la tablette (je déteste ça !). Mais je continue avec le mince espoir que cette mise en bouche se transforme en quelque chose de spécial. Le petit miracle se produit à la moitié du roman. Des chapitres deux fois plus courts. Un peu plus d’actions. Beaucoup moins de descriptions qui tournent en bouclent. Et Hop ! Me voici à suivre avec davantage d’entrain une histoire qui en a sous le capot.

 

Kate Daniels est une héroïne badass. Orpheline et un brin mystérieuse, elle n’hésite pas à aller à la rencontre des soucis pour découvrir la vérité. J’adore sa perspicacité, sa franchise, sa folie, ses défauts. 

 

Ce premier tome pose les bases d’un univers qui n’a pas encore tout révélé mais qui semble extrêmement riche. Une intrigue générale prend timidement place. Un soupçon de romance effleure les esprits. Juste de quoi te mettre quelque chose sous les dents pour te pousser à ouvrir le tome 2 (que j’ouvrirais bien sûr). Malgré les 395 pages, c’est un roman assez court (10 chapitres) puisque les dernières pages sont consacrées aux descriptions de tous les personnages du roman, à quelques éléments clés et à deux bonus.

 

Il paraîtrait que ce premier tome ne rend pas honneur à la saga mais que la suite vaut le détour. Allez plus que 9 tomes pour kiffer ! Je croise les doigts !

ORCS ET GOBELINS, tome 1 : Turuk, une bande dessinée de Istin et Saito.

FANTASTIQUE

Éditions Soleil

Jean-Luc Istin (scénario) et Diogo Saito (dessin-couleur)

Arran accueille une nouvelle saga Fantasy après Elfes et Nains. Découvrez Orcs et Gobelins ! L’orc Turuk se réveille, sonné, blessé et amnésique. Il arpente les rues d’une cité abandonnée. A l’exception d’un mystérieux archer cherchant à l’épingler et de créatures craignant la lumière qui veulent le dévorer. Qui sont-elles ? Pourquoi cherche-t-on à le tuer ? Qu’est-il arrivé dans cette ville ? Et que fait-il ici ? Pourtant, Il ne faudrait pas s’éterniser, la nuit arrive et la mort avec…
Ma note : 5/5
2017
56 pages
Disponible au format numérique et cartonné


MON AVIS

Je suis très heureuse d’avoir pu découvrir grâce à Babelio et les éditions Soleil cet univers incroyable (mille mercis). Connaissez-vous cette saga les Terres d’Arran ? Je ne vous dis pas le nombre de tomes qu’il y a, mais c’est juste impressionnant. L’univers est divisé en quatre mondes « Mages », « Nains », « Elfes » et la petite dernière « Orcs et Gobelins ». L’univers est commun à toutes les séries et je pense que les personnages se croisent ici et là. Plusieurs scénaristes et illustrateurs sont à pieds d’œuvre pour nous régaler.

 

L’univers des Terres d’Arran est juste fantastique. Si vous aimez tout ce qui se rapporte à la magie et aux créatures fantastiques alors vous allez vous régaler. 

 

Lorsque je reçois un livre, je feuillette toujours pour jeter un œil à la mise en page. Un petit rituel pour m’imprégner de ma prochaine lecture. Avec cette bande dessinée la surprise a été de taille. La couverture est juste géniale, les premières pages où carte et titres de collection figurent donnent déjà l’eau à la bouche et les dernières pages sont consacrés à un dossier concernant l’univers et les personnages à venir.

 

L’univers des Terres d’Arran est sombre et violent. Des tripes, du sang, des zombies et monstres en tout genre jalonnent le scénario. Un univers particulier mais que j’adore retrouver dans les bandes dessinées. Les illustrations sont d’une qualité particulière retrouvant ici et là des traits de douceurs au cœur de ce monde intransigeant. Le récit est étoffé avec de nombreuses cases sur les planches et beaucoup de bulles. Et je trouve cela agréable de pouvoir avoir une vision détaillée de l’action par la parole en premier temps et puis par les illustrations.

 

Turuk est un leader charismatique. On adore son magnétisme, son humour à deux balles et son égoïsme. Un truand à la belle gueule et qui ne se ménage pas dans les moment d’actions. 

 

Les rebondissements sont nombreux jusqu’au final machiavélique et sournois.

 

Je vous avoue, je suis littéralement tombée amoureuse de cet univers et mon fils de 12 ans a aussi craqué. Il se dégage quelque chose de particuliers qui vous accapare dès le départ pour ne plus vous lâcher. C’est de la magie, de la sorcellerie ou je ne sais quoi d’autre, mais cela fonctionne à merveille. 

 

 

En bref :
* Un univers sombre, violent et sanglant
* Un personnage charismatique totalement attachant
* Un scénario cocasse et complet avec de nombreux rebondissements
* Des illustrations de qualité
* Un immense coup de cœur
 
J’avais oublié que les bandes dessinées de ce genre pouvaient être juste géniales. Mes souvenirs remontent à plus de 20 ans avec la BD « Lanfeust de Troy » que je dévorais au lycée. Une très belle rencontre que je ne suis pas prête d’oublier.

L’ÉTRANGE NOËL DE MR DICKENS de Emma Landas.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2017 ]
BLACK INK Editions
106 pages
Ma note : 5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
James Dickens est le roi de Wall Street.
Un roi sans coeur et sans attaches sinon celles du travail et de l’argent. Il a tout : les femmes, une place enviée dans la société, un appartement vertigineux. Oui James Dickens est un homme comblé.
Jusqu’à cette veille de Noël où le fantôme de son ex associé et ami, Jack Marley, vient lui donner un aperçu de ce que sera sa vie s’il ne change pas.
Entre passé et futur, James doit ouvrir les yeux sur son entourage, particulièrement sur sa timide et effacée assistante, Belle Cratchit.
Laissez opérer la magie de Noël du célèbre conte de Charles Dickens « A Christmas Carol » revisité dans une version so romantic.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Si vous ne connaissez pas encore la plume de Emma Landas, c’est la lecture idéale pour la découvrir.

 

Emma Landas revisite ici une histoire que vous avez peut être vu en dessiné animé ou lu. Scrooge ne vous est peut être pas inconnu. Imaginer, un Scrooge beau gosse et milliardaire dominant Wall Street. Un homme arrogant, imbu, colérique, associable, boudeur, extrêmement riche et terriblement seul. James Dickens est à l’image même du terrible Scrooge avec une touche so sexy. Emma Landas colle parfaitement au célèbre personnage et ajoute sa touche personnelle. L’atmosphère particulière si ressent à la perfection. Emma Landas s’approprie de cette histoire (A Christmas Carol) avec ingéniosité, douceur et romantisme. Et c’est en cela que j’ai passé un agréable moment de lecture.

 

Le passé, le présent et le futur se suivent. Le James Dickens fourbe du départ prend conscience de nombreuses choses. Je ne vais pas épiloguer sur la morale du conte en général, mais ici, Emma Landas ajoute la dimension de l’amour. Et elle le fait divinement bien.

 

C’est une jolie romance qui se découvre le temps d’une soirée. Une histoire différente (pas gimauvesque !) des romances de Noël. Une histoire qui rappelle que cette période de fêtes est propice à de magnifiques événements et que c’est le moment de s’ouvrir aux autres. Une romance généreuse. Une romance portée par une plume que j’adore et qui joue tout autant avec la douceur et la noirceur de l’Homme. Une romance qui ravive l’éclat. Je me suis tout simplement régalée. Certes rien de nouveau dans le scénario mais Emma Landas offre un moment unique où l’amour et la renaissance brillent de mille éclats.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur d’autres romance de Emma Landas.

LAIT ET MIEL de Rupi Kaur.

[ POÉSIE – 2017 ]
LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE – illustrations
Éditions Pocket – Éditions Charleston
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sabine Rolland
208 pages
Ma note : 5/5 mention ‘incontournable 2019″
Lien Kindle
 

 

Le résumé :
voici le voyage d’une
survie grâce à la poésie
voici mes larmes, ma sueur et mon sang
de vingt et un ans
voici mon cœur
dans tes mains
voici la blessure
l’amour
la rupture
la guérison

 

– rupi kaur –
 » lait et miel est un recueil poétique que toutes les femmes devraient avoir sur leur table de nuit ou la table basse de leur salon. Accompagnés de ses propres dessins, ses poèmes, d’une honnêteté et d’une authenticité rares, se lisent comme les expériences collectives et quotidiennes d’une femme du XXIe siècle.  » Erin Spencer –​ Huffington Post
 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

 

A mes yeux, en lecture, il n’y a pas d’occasion ratée, il n’y a que ces moments intimistes entre les mots et moi. Ce recueil me faisait de l’œil depuis sa sortie, 2 ans auparavant. Il était là gravé dans un coin perdu de mon cerveau et ce qu’il y a de génial c’est que les libraires sont là pour vous rappeler pendant votre balade (où vous faite en sorte de pas ruiner votre compte en banque et mettre en rogne votre mari), que ce livre vous fait de l’œil depuis belle lurette et qu’il est temps de le lire.

 

Je ne suis pas une grande fan de poésie. Je trouve cela difficile de saisir le sens caché et surtout la poésie reste celle que j’ai été obligée d’apprendre par cœur à l’école et à laquelle je ne pigeais que dalle ( oui j’ai été traumatisée par la poésie !).

 

Bref après cet aparté d’aucune utilité, LAIT ET MIEL de rupi kaur a quelque chose de magique, de majestueux et de splendide.

 

Ce recueil de poésie est axé sur quatre émotions, quatre états d’âme et est illustré merveilleusement bien. Ces émotions transpirent d’honnêteté : celle qui pique, celle qui passionne, celle qui déchire et celle qui réconcilie. A travers le style propre de rupi kaur et ses illustrations, j’ai voyagé d’un état à l’autre me laissant portée par ce flot musical unique et où ricoche tant de chose au travers de ces mots percutants. Chaque femme trouvera un écho à sa propre expérience et existence et c’est en cela qu’il est majestueux : il réunit.

 

Cette expérience de lecture est magique et grandiose à mes yeux. Ces mots m’ont scotché, tétanisé, ému, transcendé, apaisé. LAIT ET MIEL fait parti maintenant de ces livres que je lirai encore et encore et encore.

 

Voici à présent quelques extraits :

 

SOUFFRIR (page 15)
on
t’as appris
que tes suisses
sont un arrêt au stand
pour les hommes qui ont
besoin d’un lieu où se reposer
un corps vacant assez vide
pour accueillir des hôtes
mais où personne
ne souhaite
demeurer

 

AIMER (page 63)
je mentirais si je disais
que tu me laisses sans voix
en vérité tu rends ma
langue si défaillante qu’elle oublie
dans quelle langue parler

 

ROMPRE (page 134)
la nuit après ton départ
je me suis réveillée si brisée
le seul endroit où mettre les morceaux
était les poches sous mes yeux
 
GUERIR (page 202)
tu dois
vouloir passer
le reste de ta vie
avec toi-même
d’abord

 

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous envie de lire ce recueil ?
 
#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Rupi Kaur.

TOI. MOI. ET LES ÉTOILES #4 de Nelly Weaver.

 
[ ROMANCE NEW ADULT – 2017]
Tome 4/6
Auto édition
368 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de mon RDV « Mon petit marathon spécial « indé » de novembre ».


 
Le résumé :

Elle a bravé la tempête.
Il pensait avoir échappé à la sienne.
Aujourd’hui, les rôles s’inversent.
Ethan et Livie, ensemble, se lancent dans une nouvelle quête du passé.
Mais sera-t-il prêt à l’accepter ?

 
Mon avis :

 

Vous êtes nombreuses à adorer les aventure d’Ethan et de Livie et vous avez beaucoup de raisons et de très bonnes raisons. Nelly Weaver assure avec cette saga qui ne peux que te charmer !

 

Livie est une jeune femme qui a du se reconstruire suite à une enfance traumatisante, déchirante et humiliante. Livie représente à elle même la fragilité et la force. Son caractère et ses peurs la rendent littéralement attachante. Je ne peux qu’approuver sa force de caractère et ses faiblesses. Son optimisme déborde de partout alors que le mal règne encore autour d’elle. Livie s’épanouit davantage dans ce tome. Elle est bien dans sa peau et le fait savoir. Elle s’impose dans son entourage et n’hésite pas à pousser de sa voix pour faire entendre son opinion. Elle est loin de la petite chose fragile du premier tome. Je l’adore dans sa combativité, dans sa persévérance et dans son humilité. Elle franchit un nouveau cap dans sa guérison celui d’accepter et de partager sa douleur.

 

Ethan est toujours fidèle à lui même : beau gosse, charmeur, un brin taquineur et séducteur. Il est fou amoureux de Livie, il ne peut plus se passer d’elle. En grand protecteur qu’il est, il la couve, la chérit, l’idolatre. Un amour pur et unique où le passé a toujours une place importante et qui définit la relation sublime entre Livie et Ethan.

 

Le passé est toujours omniprésent et délivre au cours du roman de nouvelles réponses sur le début difficile et chaotique de cet amour invraisemblable.

 

Le frère de Livie, Greg, a une place un peu plus importante. On découvre un homme avec de grandes blessures qui guérissent doucement, mais aussi un homme perturbé par la belle rousse de ce groupe d’amis.

 

Nelly Weaver distille dans ce nouveau tome beaucoup d’éléments de réponse qui forment le fil conducteur de cette belle romance. Elle approfondit avec audace et pertinence l’évolution des personnages et quant aux suspense et rebondissements, elles sèment de nouvelles graines. Le passé des protagonistes viennent troubler cette apparente tranquillité. Il faudrait de peu pour que l’étincelle produise un sacré feu d’artifices.

 

La plume de Nelly Weaver partage une nouvelle fois beaucoup d’émotions. Ce tome ci est à mon sens le plus abouti (sans compter les deux derniers tomes que je n’ai pas encore lu !).

 

J’ai hâte de découvrir les deux derniers tomes et surtout curieuse de connaître l’évolution des aventures de Livie et d’Ethan. A vrai dire je m’attends au pire quant aux rebondissements, surtout que le final de ce tome ne laisse présager rien de bon. J’espère que Nelly Weaver sera gentille avec eux !

 

Découvre à la fin de l’article, mes avis sur les trois premiers tomes. La saga étant terminée, tu peux te lancer dans cette romance : les étoiles sont à portée de tes mains 😉

 


 
Je remercie Nelly Weaver pour sa confiance et sa patience.

image-principale-page-liens-utiles

Mon avis sur le tome 1.

Mon avis sur le tome 2.

Mon avis sur le tome 3.

Vers le site de Nelly Weaver pour tout découvrir.

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

LES LIONNES DE VENISE, tome 1 de Mireille Calmel.

 
[ ROMAN HISTORIQUE / AVENTURE – 2017 ]
XO ÉDITIONS
pour la présente éditions FRANCE LOISIRS
352 pages
Tome : 1/2
Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle


Le résumé :

 

Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure…
Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais.
Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.
 » Espionnage, amour, ruses et pouvoir : rien ne manque à ce trépidant roman vénitien.  » Amélie Cordonnier – Femme actuelle.

Mon avis :

 

J’avais entendu parler de Mireille Calmel lors d’un reportage en septembre, me semble-t-il. Une auteure que je ne connaissais point comme me l’a fait remarqué sensiblement mon mari ( ajouté à ses mots tout le sarcasme qu’il avait en stock). Remarque judicieuse qui n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde puisqu’aujourd’hui je vous parle de ce roman qui te transporte directement au 17e siècle dans les ruelles de Venise où le clapotis mélodieux de la lagune t’envoute. Enfin… pas que !

 

 
Ce roman historique est juste sensationnel et je ne regrette absolument pas qu’il fasse parti désormais de ma bibliothèque.

 

Aventure, passion, complot, manipulation, amour viennent résonner puissamment dans une histoire qui ne laisse aucun répit à sa lectrice.

 

Lucia, fille d’imprimeur, a une vie paisible. Amoureuse de l’apprenti de son père, elle vaque à ses occupations tout en veillant au confort de son père. Lorsque ce dernier reçoit une commande, les ennuis commencent. Cette gravure qu’il doit reproduire recèle un secret que bon nombre de hauts dignitaires rêvent de découvrir. Seulement, les convoitises sont nombreuses et les hostilités débutent par l’incendie du vieux atelier. Le sang et les larmes coulent et Lucia, désarmée, prend la fuite. Le danger la guette, les ruelles ne sont d’aucune sécurité. Animée par un vif sentiment de vengeance, elle part en guerre. Les forces invisibles qui mènent à la baguette ce complot démentiel sont inatteignables. De rencontres en rencontres, qu’elles soient mauvaises ou bonnes, la vie de Lucia sera dorénavant faite de peur, de doute et de vengeance. A cela se rajoute une jolie note de romance.

 

Très vite j’ai été envoutée par cette histoire. Trépidante et passionnelle, une histoire que j’ai dévorée. Un roman de capes et d’épées dans une Venise où les grands palais cachent dans leurs boudoirs des secrets et des complots, où les corps s’échauffent dans la quête d’une information.

 

La plume de Mireille Calmel est juste exquise. Elle mène avec brio son histoire où la trame se veut simple agrémentée d’éléments qui respirent la traitrise, la vengeance et l’amour. Elle sait parfaitement tenir en haleine son lecteur dans un décor de rêve. Rajouter à cela des éléments historiques, rien de mieux pour satisfaire ma curiosité.

 

Je ne peux que te conseiller LES LIONNES DE VENISE, tu passeras un super moment en sa compagnie. Pour moi, je n’ai plus qu’à retourner à ma boutique France Loisirs pour m’offrir ce second tome 😉 (C’est bientôt Noël, la bonne excuse ).

 

 

 


image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site de XO Éditions pour tout savoir.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

OUBLIE QUE JE PARS ET DIS-TOI QUE JE REVIENDRAI de Maxime Sayer.

 

 

 

[LITTÉRATURE CONTEMPORAINE / EPISTOLAIRE – 2017]

EDILIVRE

 

Format broché (170 pages) : 14.50€

Numérique : 1.99€

Ma note : 3,5/5

 

 

 

 


 

 

Le résumé :
Deux adolescents, Valentin et Éléonore, Val et Éole. Deux vies croisées et différentes. Mais une seule correspondance. Un seul amour. Une seule occupation : fuir les diktats de la hiérarchie du monde et tendre vers leur seule liberté possible : la passion. À travers des dizaines de lettres naît une histoire d’amour entre ces deux êtres qui ne se connaissaient pas. Mais les mots ont-ils le pouvoir de dire la vérité ?

 


 

Mon avis :

 

Maxime Sayer, jeune auteur, signe ici son premier roman. Malgré des anicroches et quelques soucis au niveau de la structure de son récit, Sayer a de belles idées et beaucoup de choses à raconter.

 

La première partie est consacrée au récit épistolaire où deux jeunes gens font délier leurs pensées et épancher leurs émotions. Une sorte d’apprentissage sentimental qui renforce l’amour au fil de cette correspondance. La colère et le désespoir s’emparent de ces moments d’intimité. Valentin et Eole refont le monde dans une ambiance mélodramatique. Une relation fictive aux allures de Roméo et Juliette. Puis arrive ce moment inattendu où la réalité rattrape la fiction. Tel un château de cartes, le bonheur s’effondre dans un tracas dramatique et déchirant. Préface à une seconde partie où la solitude prend le pouvoir sur la déperdition humaine. Valentin usant de son journal intime confie, alors, ses intimes et désolées pensées.

 

La psychologie des personnages est le moteur essentiel à cette histoire bouleversante. Telle une passerelle entre l’adolescence et le monde adulte, les questions fourmillent et paralysent Valentin et Eole. Tout est finement analysé et disséqué : l’amour, la fidélité, la solitude, la peur de l’inconnu, la trahison, l’attente, l’abandon, le désespoir, la crainte, la folie, la jalousie, l’espoir… Une flopée d’émotions, de sentiments et de questions accaparent nos jeunes héros face au monde, à la société rigidifiée dans une panoplie de codes intraitables.

 

Je dois avouer que je suis épatée par la plume de Maxime Sayer. Aussi honnête soit-elle, la sensibilité qui en émane m’a chamboulée. Il fait preuve d’une très grande maturité. Il a beaucoup de choses à dire. Et c’est ici que je m’exclame haut et fort : auteur à suivre absolument ! Malgré la faiblesse indue, peut être, à ses débuts, le talent est là. J’encourage fortement l’auteur à persévérer.

 

Si tu ne prêtes pas cas, à ces quelques erreurs, tu découvriras une magnifique histoire.

 

 


 

Je remercie Maxime Sayer pour sa confiance et surtout sa patience.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site d’Edilivre, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Maxime Sayer, pour suivre son actualité !

 

IMG_20180426_160220_117

TOI. MOI. ET LES ETOILES #3 de Nelly Weaver.

Toi. Moi. Et les étoiles: Tome 3 par [Weaver, Nelly]

 

 

 

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2017 ]

Tome 3/6

Auto édition

 

Format numérique (332 pages) : 4.99€

Broché : 14.99€

Ma note : 3.5/5

 

 

 

 

 


 

Le résumé :

 

3 ans auparavant, Livie est partie.
3 ans durant lesquels Ethan a été incapable de l’oublier.
3 ans séparés et pourtant, ils se sont retrouvés.
L’amour les a réunis, mais malgré la main tendue d’Ethan, Livie l’a de nouveau perdu sous le poids de ses mensonges. Aujourd’hui, un secret supplémentaire les sépare. Un secret qui a réuni Greg et Livie dans un tourbillon infernal.
Elle sait que dorénavant, rien ne sera plus pareil.
Elle sait qu’elle doit aujourd’hui faire un choix.
Le choix de protéger son frère au risque de perdre son grand amour. Une décision qui va s’avérer bien plus difficile qu’elle ne se l’imaginait.

 


 

Mon avis :

 

Ce troisième tome se place sous les signes de la réconciliation, de la vérité, de la franchise, de la maturité et du renouveau.

 

Livie est toujours empêtrée dans une situation complexe qui met à rude épreuve sa vie. Les tourments sont toujours aussi présents même si elle peut compter sur ses amis. Malgré le fait que ces dernier émettent des doutes sur les choix pris par Livie, ils ne peuvent vivre loin des uns et des autres. Livie doit toujours faire face aux démons de son passé mais c’est avec plus de maturité qu’elle les aborde et affronte. La vie lui offre un cadeau inestimable et il est de son devoir de tout mettre en ordre.

 

Sur le même principe que les deux précédents tomes, Nelly Weaver, donne la voix tour à tour à ses différents protagonistes ( Livie, Ethan et Greg) et n’hésite pas à utiliser les flash back pour contextualiser les évènements et les différents rebondissements. Le personnage de Livie est davantage approfondi. L’auteur exacerbe le côté manipulatrice de Livie alors que cette dernière s’affirme de plus en plus dans ses relations. Ses doutes, ses angoisses et ses peurs sont toujours omniprésents mais sont tout de même moins étouffants. J’ai apprécie davantage l’évolution de Livie qui peu à peu se délie de cette situation malsaine du passé. Les détails importants attraits aux événements d’y il a trois ans sont révélés et j’ai découvert tout le côté machiavélique, cruel et insoupçonné. C’est d’ailleurs assez douloureux, psychologiquement parlant !
Je suis également heureuse d’en avoir appris davantage sur Greg. Jusqu’à présent, il était mis de côté et le peu aperçu le décrivait comme une personne instable et violente. Les points cruciaux sont ici détaillés, laissant le doute se lever. Cependant, je ne luis fais pas tout à fais confiance. Je me méfie vraiment de lui, c’est un personnage qui peut vite retourner sa veste. Je l’espère quand même pas. Sans oublier une idylle en vue, je croise les doigts pour qu’elle se réalise.
Ethan est toujours fidèle à lui même. Sans faux semblant, Livie est celle de ses rêves, son ancre, son âme sœur.

 

J’ai apprécié ce troisième volet. Il n’y a pas véritablement de très grands rebondissements. L’auteur propose une très belle histoire d’amour malmenée par les tourments des personnages. Une ombre menaçante plane sur eux. L’auteur avance doucement en mettant en place ses pions pour une suite qui j’espère sera davantage explosive.

 

 


 

Je remercie Nelly pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

Mon avis sur le tome 1.

Mon avis sur le tome 2.

Lien Amazon !

Vers le site de Nelly Weaver, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3