THE FOREVER MARKED, tome 2 : Le héros, une romance de Jay Crownover.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H

Hyde n’a jamais voulu blesser son amie Remy. Depuis toujours, il n’a qu’un souhait  : protéger cette jeune fille hypersensible qu’il a longtemps considérée comme sa petite sœur  ; mais qui, malgré lui, le met sur un piédestal. Aussi, quand l’occasion se présente de s’engager dans l’armée, il la saisit. Mieux vaut mettre entre eux de la distance, même si ça lui coûte. Pourtant, après cinq ans passés en mission, et alors que sa situation a bien changé, il doit se rendre à l’évidence : Remy n’a jamais quitté ses pensées. Il lui faut la retrouver.


Remy aurait voulu ne jamais revoir Hyde. Depuis qu’il est parti en lui brisant le cœur au passage, elle a pu se reconstruire et apprendre à vivre avec ses émotions si extrêmes. Mais voilà que le retour de Hyde à Denver menace cet équilibre fragile. Alors, même s’il insiste aujourd’hui pour se rapprocher d’elle, même si son corps sculpté par sa vie de soldat est plus irrésistible que jamais, Remy n’est pas prête à mettre à nouveau son cœur en péril. D’autant que Hyde ne revient pas seul… il est désormais le papa d’une petite fille.

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
368 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Les amours impossibles et improbables, Jay Crownover en a fait sa marque de fabrique. Dans cette saga toutefois elle ose faire une entorse. 

 

Remy et Hyde ont grandi ensemble comme tous les gamins des « marked men ». Les affinités se sont consolidées au fil des années et à l’âge adulte, il y a de véritable surprise. Ce que j’apprécie dans cette série c’est vraiment le détachement vis à vis de leurs parents. Ils ne vivent pas les mêmes histoires. Il n’y a pas cet effet miroir et rien que pour ça c’est génial. Il n’en reste pas moins que les chiens ne font pas les chats et qu’on retrouve les caractères des parents bien présents chez certains enfants.

 

L’histoire de Remy et de Hyde est décousue et tourmentée. Remy est emportée par l’exacerbation de ses émotions au point de faire le geste fatal. Si Hyde a toujours su être son soutien inconditionnel, le dernier geste de Remy le pousse à prendre ses distances et à s’engager dans l’armée. Leurs chemins respectifs les portent sur la voie de la maturité. A présent adulte, Remy gère de mieux en mieux son trouble borderline et Hyde a pu se retrouver et devenir l’homme qu’il souhaitait. Son retour à Denver fait l’effet d’une explosion pour Remy qui n’était pas prête à faire face à de ce déluge de souvenirs et de sentiments, surtout qu’Hyde est à présent papa.

 

Ce second tome est vraiment à part. Même si la romance est bien présente je n’ai pas ressenti les mêmes énergies de ces précédents tomes. Nous sommes carrément sur un slow burn. Le roman est assez court. Une première partie est consacrée sur les particularités de Remy, sur sa manière de faire face à ses troubles. La seconde partie est finalement consacrée aux retrouvailles. Jay Crownover traite des thèmes souvent mis de côté par la romance : le trouble borderline et ses répercussions sur la sociabilisation et la famille, la parentalité (monoparentalité). C’est une romance émotionnellement intense. La plume de Jay Crownover sait y faire et il est difficile de ne pas résister. Néanmoins j’ai regretté le manque du jeu de séduction entre les protagonistes qui finalement se retrouvent comme si rien n’était et après des explications retombent dans les bras de chacun. C’est vraiment le point qui m’a miné et qui me laisse sur un avis plutôt mitigé. 

 

Ce second tome reste malgré tout une jolie histoire malgré mes petites remarques.

CE NOËL, J’OFFRE MON EX EN CADEAU !, une romance de noël de Julia Nole.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H

Si pour 99  % des gens Noël est synonyme de joie, d’amour et de retrouvailles, pour Juliette c’est plutôt désespoir, rupture et haine. Depuis que Colin l’a quittée par message sans aucune explication le jour de Noël six ans plus tôt, elle déteste cette période. Elle déteste encore plus Colin et met d’ailleurs un point d’honneur à ne pas passer les fêtes chez ses parents afin d’éviter de croiser son ex. 
Mais cette année, à court d’excuse pour esquiver le rendez-vous familial, elle s’est retrouvée coincée. Et son pire cauchemar est en train de devenir une réalité  : propulsée remplaçante officielle de sa grand-mère au comité d’organisation du concours du plus beau village de Noël, Juliette découvre que son coéquipier n’est autre que… Colin. Est-ce que l’un des rennes accepterait de la piétiner à mort, là tout de suite  ?

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
336 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Julia Nole devient un rendez-vous incontournable des romances de Noël ! Si vous n’avez toujours découvert ses romans, il est encore temps.

 

On retrouve la même ambiance que sa précédente romance « L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour », d’ailleurs le petit clin d’œil aux personnages, est appréciable.

 

L’histoire de Juliette et de Colin s’est terminée sur un simple texto le jour de noël. Nous sommes toutes d’accord pour dire que niveau lâcheté on atteint les records absolus. Un jour fatal pour Juliette qui depuis n’a jamais su rebondir et voue une aversion pour les fêtes de fin d’année. Proche du burn out et mise à l’arrêt, elle n’a pas vraiment d’excuses pour justifier sa non venue. Il y a quand même du bon de voir à nouveau son village d’enfance. Et dans son petit chalet au fond du jardin de ses parents, c’est tout un tas de souvenirs, les bons comme les mauvais, qui surgissent. Vous vous doutez bien qu’il y a un couac et un sacré et il vient de leurs grands-mères respectives.

 

Julia Nole nous offre une romance totalement choupinette et craquante. J’ai adoré l’ambiance de noël et l’esprit qui émane de ce village qui s’éveille à l’approche des fêtes. J’ai aimé la manière dont les éléments s’imbriquent et m’ont amené vers ce joli dénouement. Les personnages ne m’ont pas du tout désespéré au contraire j’ai apprécié leurs blessures et leurs façons de se retrouver, de se redécouvrir, de se regarder. La communication est au cœur des retrouvailles. Quelques gentilles frictions mais aucune revendication virulente. L’alchimie est vite au rendez-vous malgré les petites hésitations et les chamailleries bon enfant. Cette romance parle bien évidemment de seconde chance mais également des liens familiaux.

 

Julia Nole a vraiment le talent pour narrer les jolies histoires de noël qui vous touchent au cœur. Elle nous met des paillettes dans les yeux et nous embarque toujours dans des histoires où l’amour resplendit malgré les difficultés. L’ambiance de noël est toujours au rendez-vous et embaume nos cœurs le tout saupoudrés d’un brin d’humour rafraîchissant.

 

A découvrir absolument !

 

À TOI POUR NOËL (OU POUR TOUJOURS), une romance de noël de Cindy Lia.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harper Collins

May ne voit que deux explications à son comportement des dernières heures  : soit elle est devenue folle, soit elle vient de prendre la meilleure décision de sa vie. Sur un coup de tête, elle a tout quitté  –  le soleil de la Californie, une relation ennuyeuse et sa vie bien tranquille  – pour rentrer dans le Maine et retrouver Sawyer, son premier grand amour. Celui qu’elle n’a jamais pu oublier.
Celui, aussi, qui a affirmé il y a des années que leur histoire ne pourrait pas fonctionner. Mais aujourd’hui May est persuadée qu’un miracle est possible. Elle a besoin d’y croire, comme elle a besoin de retrouver le sourire sexy de Sawyer, son air renfrogné de bûcheron au cœur tendre et ses bras musclés. Désormais, il ne lui reste plus qu’à résister à la tentation auprès du blond buté ou bien à y céder…

 

Ma note : 3,5/5
Nouveauté 2022
368 pages
Disponible au format numérique et poche

MON AVIS

Même si cette romance peut se lire indépendamment je vous conseille toutefois de lire le premier opus pour vous mettre dans l’ambiance et suivre finalement l’évolution des personnages concernés. (Ce qui évidemment je n’ai pas fait car je pensais que c’était le premier !)

 

May et Sawyer, c’est une longue histoire qui n’a jamais véritablement débuté. Leur rencontre a eu lieu pendant leur adolescence. Ils se retrouvaient pendant les vacances de noël pour ne jamais se lâcher. Leur amitié est belle et se consolide au fil des ans. L’attirance et là, cachée par la peur de briser cette connivence. Mauvais timing, les rencontres et les non-dits ont brisé la magie.

 

Cette romance est une belle leçon de vie. Cindy Lia au travers de ses personnages parle de l’abandon, du deuil d’une vie qui ne pourra jamais exister, de la délivrance des émotions, de la confiance et du lâcher prise. L’auteure a décidé d’alterner les points de vue des narrateurs et entre le passé et le présent. Ce dernier point m’a quelque peu déstabilisée et a cassé mon rythme de lecture. Ces introspections dans le passé nous délivrent tout un pan de leurs histoires communes mais je trouve qu’elles alourdissent le récit. Pourtant j’aime en principe ce procédé cependant cette fois-ci cela n’a pas matché !

 

Les personnages sont charismatiques et attachants. Leurs blessures respectives façonnent le récit. May m’a souvent agacée face à ses indécisions alors que Sawyer sait ce qu’il veut.

 

Dans le genre « slow burn » vous serez servi.es ! Je suis passée par tout un tas de sentiments.

 

La romance de Cindy Lia reste une très belle histoire de résilience portée par une plume addictive, malicieuse et jolie.

 

MORSURE MAGIQUE, un roman d’Ilona Andrews.

URBAN FANTASY

Saga Kate Daniels – Tome 1/10

Éditions Collection Infinity

Atlanta pourrait être une ville charmante s’il n’y avait pas la magie…
Lors d’une vague magique, les mages lancent leurs sorts, des monstres apparaissent, les armes à feu cessent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus.
Puis la technologie reprend le dessus et la vague magique se retire aussi vite qu’elle est arrivée en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux.
 
Kate Daniels est une mercenaire de la magie chargée de régler ces problèmes. Mais quand son tuteur est assassiné, sa soif de justice va la mener au cœur d’une confrontation entre les Nécromanciens et les Changeformes d’Atlanta.
Les deux clans se tiennent mutuellement pour responsables d’une série de meurtres que Kate va devoir élucider. Et même si elle a conscience que cette mission dépasse ses compétences cela lui convient parfaitement.

 

Ma note : 3,5/5
Sortie 2017
395 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Il y avait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman d’urban fantasy. Il a fallu que @kimysmile sur Instagram lance un appel pour une lecture commune pour sauter sur l’occasion.

 

Kate Daniels est une saga de 10 tomes. Oui ça fait beaucoup ! Surtout que ce premier tome n’est pas à la hauteur de mes exigences. Les auteurs (oui c’est bien un quatre mains) nous plongent directement dans leur univers sans préambule. C’est quelque peu dérangeant surtout pour moi qui aime que les choses soient bien définies (surtout pour un roman de ce genre). Je serre les dents, les chapitres sont bien trop longs et cassent le rythme. Je m’ennuie. Je m’endors sur la tablette (je déteste ça !). Mais je continue avec le mince espoir que cette mise en bouche se transforme en quelque chose de spécial. Le petit miracle se produit à la moitié du roman. Des chapitres deux fois plus courts. Un peu plus d’actions. Beaucoup moins de descriptions qui tournent en bouclent. Et Hop ! Me voici à suivre avec davantage d’entrain une histoire qui en a sous le capot.

 

Kate Daniels est une héroïne badass. Orpheline et un brin mystérieuse, elle n’hésite pas à aller à la rencontre des soucis pour découvrir la vérité. J’adore sa perspicacité, sa franchise, sa folie, ses défauts. 

 

Ce premier tome pose les bases d’un univers qui n’a pas encore tout révélé mais qui semble extrêmement riche. Une intrigue générale prend timidement place. Un soupçon de romance effleure les esprits. Juste de quoi te mettre quelque chose sous les dents pour te pousser à ouvrir le tome 2 (que j’ouvrirais bien sûr). Malgré les 395 pages, c’est un roman assez court (10 chapitres) puisque les dernières pages sont consacrées aux descriptions de tous les personnages du roman, à quelques éléments clés et à deux bonus.

 

Il paraîtrait que ce premier tome ne rend pas honneur à la saga mais que la suite vaut le détour. Allez plus que 9 tomes pour kiffer ! Je croise les doigts !

LA DAME BLANCHE, un roman graphique de Quentin Zuttion.

DRAME

Éditions Le Lombard

Infirmière à la maison de retraite « Les Coquelicots », Estelle jongle entre les soins, les parties de cartes et les morts solitaires. Mais comment faire face aux derniers sommeils et aux rêves inachevés ? En tissant des liens forts et intimes avec ses résidents, la jeune femme pourrait perdre pied et prendre goût à une liberté dangereuse…
Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
208 pages
Disponible au format numérique et cartonné

MON AVIS

Que j’aime ce genre de roman graphique !

 

Quentin Zuttion nous plonge dans le quotidien, vraiment pas tendre, des infirmiers, infirmières et sages-femmes des EHPAD avec cette impression tenace que c’est un autre monde. 

 

Les simples gestes d’hygiène, les repas, les prises de médicaments, les visites familiales, les activités et les décès rythment les jours souvent moroses parfois joyeux. 

 

Estelle adore son métier, les résidents. Pourtant la peine, la tristesse la saisissent lorsqu’elle quitte l’établissement. 

 

LA DAME BLANCHE est une magnifique ode à la vie, à l’accompagnement vers ces derniers instants. Ses sourires, ses mots, ses gestes sont des baumes sur les corps fatigués. Quentin Zuttion célèbre la vie, lui rend parfois justice, l’honore dans des explosions de couleurs avant que la triste réalité reprenne le pouvoir. Noires, blanches et bleues, les planches se succèdent en de magnifiques aquarelles. Une certaine intimité transparaît, attachante, pesante et souvent bienfaisante. 

 

Une jolie réappropriation du mythe.

NOËL ROYAL AVEC LE PRINCE DES RELOUS, une romance de noël de Cécilia City.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harper Collins
Et (pas) merci pour le cadeau empoisonné  !
 
Pour Eryn, c’est Noël avant l’heure  : elle vient de remporter la dernière édition de la célèbre émission Christmas Déco et, en prime, se voit proposer un contrat avec la prestigieuse famille royale du Perlat !   Sa mission  ? Sauver et moderniser la célébration nationale des fêtes de fin d’année suite au désistement du précédent décorateur. Une occasion en or pour sa carrière  ! À un détail près… le prince Chamberlain De Chastonet.
Si elle savait déjà via la presse à scandale que ce dernier brillait par son sale caractère et ses caprices, Eryn avait clairement sous-estimé sa capacité de nuisance. Car en plus de se montrer odieux l’héritier de la Couronne redouble d’inventivité et ne recule devant aucun coup bas pour la pousser à bout et saboter son travail. Qu’il soit prince ou pas, Eryn ne se laissera pas impressionner par sa gueule d’ange… ni charmer  d’ailleurs  !

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
288 pages
Disponible au format numérique et poche

MON AVIS

Immersion totale dans un coin de paradis. Montagnes, neige, ville totalement atypique où il fait bon vivre, le dépaysement est total pour Eryn.

 

Eryn adore son métier de décoratrice. Si sa participation au concours de déco l’a épuisée, il lui ouvre de nombreuses portes et notamment celles du royaume de Perlat. Sa mission : un noël magique. Son enthousiasme est contagieux malgré les embûches qui se présentent sur son chemin en la personne de Chamberlain, le prince.

 

Mais Eryn a plus d’un tour dans sa poche. Son empathie, son naturel désarmant, sa simplicité viendront à bout du plus terrible des goujats.

 

Ce « ennemies to lovers » est mignon à craquer et/ou à croquer. L’ambiance des fêtes de noël détonne avec le caractère des personnages. Même si l’ambiance est survoltée pour de nombreuses raisons, il y a ce côté cocooning totalement rassurant et bienfaisant. Les personnages se détestent littéralement mais arrivent à ouvrir leurs cœurs. Au-delà d’une romance de noël, Cécilia City explore des thématiques comme la résilience, le deuil, le pardon et l’acceptation. Une petite intrigue se faufile tout au long du récit et apporte cette énergie motrice et indispensable. L’aspect château royal est totalement dingue et fait rêver.

 

Cette romance a ce quelque chose de féérique.

 

J’ai passé un agréable moment de lecture. La plume de l’autrice est addictive et m’a fait passer par tout un tas d’émotions. Entre larmes et rires et le tout saupoudré d’une belle histoire d’amour, quoi demander de plus !?

RIEN NOUS APPARTIENT, un roman de de Guillaume Guéraud.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions PKJ

Le destin de Malik, jeune malfrat de Saint-Denis, bascule le jour où sa victime décide de se venger.
Malik, 19 ans, se prend pour Robin des Bois.
Il aimerait s’évader dans une forêt. Ou marcher sur des pentes enneigées.
Il aimerait rêver avec Fatima. Rire avec ses potes sans se soucier de rien.
Il aimerait que le monde ne tourne plus à l’envers. Et pouvoir se sentir libre, sans être tenu en laisse comme un chien.
Il aimerait juste que les choses soient simples. Mais il va commettre l’irréparable…

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
160 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Lettre intime. Lettre à cœur ouvert. Lettre violente d’une réalité souvent biaisée. Il est préférable de la fuir, de fermer les yeux. Pourtant Malik a tout pour atteindre la vie qu’il souhaite. La cité pourrait être juste ses racines, son passé. Cependant son emprise va au-delà d’une simple pichenette. Il est parfois impossible de l’envoyer au diable.

 

Lettre criante de crainte et de désespoir. Lettre frappante. Lettre flippante. Découvrir la vie de Malik est déstabilisante. Rentrer dans son intimité davantage. La fatalité surement. L’immobilisme non. L’envie d’aller vers le meilleur omniprésent. Pourtant le constat est là : tout bouffe tout.

 

Guillaume Guéraud s’attaque à un sujet délicat : l’adolescence dans une cité. Il décortique finement une infime partie de toutes les possibilités. De votre peine il n’en veut pas. Il veut vous percuter, vous faire poser les bonnes questions, vous titiller dans votre modèle sociétal bien paramétrer, vous faire réagir. Ouvrir le débat sur un sujet houleux. Avons-nous notre part de responsabilité dans la stigmatisation ?

 

RIEN NOUS APPARTIENT est dérangeant dans sa magnifique bonté. Explosif, c’est le cas de le dire.

 

Un roman sociétal culotté qui nous invite à naviguer dans les méandres d’une jeunesse qui n’a, peut-être, pas le choix et que leurs choix peuvent porter, peut-être, vers l’inévitable. J’aurais aimé être cette main tendue dans cette histoire, mais elle n’a aucune place ici. 

 

Quelle lecture déstabilisante !

DES ÉTINCELLES SOUS LE GUI, une romance de noël de Chloe Liese.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Original Kobo

Il déteste les fêtes de fin d’année. Elle les adore. Elle est pleine de joie et amusante. Il est débordant de scepticisme et froid. La seule chose que Jonathan Frost et Gabriella Di Natale ont en commun est une bonne dose de mépris mutuel. Ainsi que leur lieu de travail, la librairie la plus aimée de la ville, la librairie Bailey. Mais lorsque les propriétaires du magasin avouent sa situation financière désastreuse, 
Jonathan et Gabby se découvrent un autre point commun malheureux : la menace imminente du chômage. Avec les demandes des Bailey de minimiser les dépenses, de gagner de nouveaux clients et de réaliser des ventes record, Jonathan et Gabby concluent que l’un d’entre eux – à moins d’un miracle financier de Noël – sera bientôt rayé des effectifs. Comme aucun n’est prêt à quitter son poste, ils concluent un marché : celui qui réalisera le plus de ventes en décembre restera en poste l’année prochaine, le perdant démissionnera. Avec toute une vie d’astuces dans sa manche, Gabby devrait facilement surpasser sa némésis. Sauf que le moindre geste de l’indéchiffrable M. Frost semble purement destiné à la déstabiliser. Alors que la pression monte pour sauver la librairie et son emploi, Gabby découvre une nouvelle facette de Jonathan, plus tendre. S’agit-il du même homme qu’elle a traité en ennemi au cœur froid ?

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
185 pages
Disponible uniquement en version numérique

MON AVIS

Cette romance de noël est vraiment atypique parce qu’elle aborde le handicap avec ce regard honnête, un brin dérisoire. Alors je ne vais pas vous dire de quoi il s’agit parce que cela enlèverait un brin de suspense.

 

Gabby adore les livres et travailler dans cette librairie à taille humaine et chaleureuse est le graal. Malgré ses particularités, elle se sent épanouie et ne manque pas d’idées originales pour faire vivre ce lieu. Son collègue de travail a tout du grincheux contrôle freak. Sa présence : rendre la librairie rentable et éviter sa fermeture.

 

Leur relation est aussi glaciale que le blizzard et leur inimitié est leur leitmotiv quotidien. 

 

Cette romance « ennemies to lovers » m’a happé dès le départ. J’adore les rouages de leur relation et surtout le personnage de Gabby pour laquelle j’ai ressenti un attachement immédiat. Il n’y a pas de véritables rebondissements mais tous les éléments s’enchainent et s’accordent à la perfection. J’ai tout de même deviné rapidement « la petite anguille sous roche » mais cela ne m’a pas empêché de suivre avec avidité l’évolution de leur histoire. L’aspect du handicap n’est pas repoussant. Au contraire j’ai retrouvé certains aspects qui font écho à ma vie. La dimension humaine est importante et découle sur l’acceptation de la différence et la tolérance. C’est une histoire qui met du baume au cœur et l’esprit de noël est vraiment omniprésent. J’ai été décontenancée par la fin où je ne m’attendais pas à quelque chose de cette ampleur mais loin de me rebuter.

 

Une romance de noël agréable et très touchante.

LA LICORNE, une bande dessinée de Gabella et de Jean.

FANTASTIQUE

Éditions Delcourt – Collection Long métrage

Mathieu Gabella (scénariste) – Anthony Jean (dessin & couleur)

1565. Plusieurs anatomistes réputés meurent dans des conditions étranges. À Paris, Ambroise Paré, chirurgien du roi en bute aux médecins de la Faculté ? qui voient en lui un rustre parvenu ? constate le décès de l’un d’eux. En enquêtant, il croise d’inquiétantes créatures et découvre que certaines recherches ? que le pouvoir et l’Église cherchent à étouffer ? sont en jeu? 

 

Ma note : 4/5
224 pages
Nouveauté 2014
Version intégrale disponible au format cartonné

MON AVIS

Quand le fantastique rejoint l’Histoire cela donne « La Licorne ».

 

Ambroise Paré, Michel de Nostre-Dame, Andrea Vésale, Paracelse. Bienvenue au XVIe siècle en pleine renaissance. Les six teintures de « La Dame à la licorne » comme fil rouge d’une intrigue qui nous porte au cœur de la France et de l’Italie.

 

L’humanité est en danger et ce groupe totalement abracadabrant et des créatures d’un autre temps s’unissent. Une aventure haletante et hors du commun rythmée par de nombreux rebondissements qui n’en finissent jamais. 

 

J’ai beaucoup apprécié l’aspect historique et surtout ce côté découverte de l’anatomie humaine et autres sciences qui finalement ancrent l’histoire dans cette réalité que nous connaissons plus au moins. L’aspect fantastique fait écho aux créatures mythologiques mais ne ressemblent absolument pas à ce que nous savons. Liberté assumée des auteurs et qui finalement donne une histoire originale et surtout très atypique. Du côté des illustrations (aquarelles) on navigue essentiellement sur des couleurs sombres (marron, bleu). C’est un régal de s’attarder sur les détails et ils sont nombreux.

 

Cette saga s’inscrit dans la lignée du « Da Vinci Code » (désolée je n’ai que ça comme référence) : un méga complot de l’Eglise, des personnages historiques charismatiques et désacralisés, un aspect fantastique inattendu et de nombreux rebondissements.

 

Alors oui c’est une bande dessinée qui date mais vraiment si vous avez l’occasion de l’avoir entre les mains, vous ne serez pas déçus.

 

INLANDSIS, une bande dessinée de Betbeder et de Frichet.

AVENTURE

Éditions Soleil – Collection Aventure – Intégrale

Stéphane Betbeder (scénariste) – Paul Frichet (illustrateur)
DES HOMMES TOUJOURS PLUS AVIDES, LE RÈGNE ANIMAL MENACÉ, LA DÉCHÉANCE DES DIEUX…VOICI LA LÉGENDE DES ENFANTS D’INLANDSIS. Cette histoire parle d’un temps révolu, un temps où les hommes ne s’étaient pas hissés au sommet du règne animal et où les légendes suffisaient à expliquer les nombreux mystères de ce monde… En ces temps reculés, Inlandsis, le territoire des glaces, s’étendait au delà des mers connues. Les dieux l’avaient édifié pour se prémunir de la soif de conquête des Deux-Bras-Deux-Jambes.Là-bas, les animaux régnaient en maîtres. Les dieux leur avaient accordés le feu de l’intelligence et le souffle du langage. Ils en avaient fait les gardiens de leur royaume. Ayant ainsi œuvré, les dieux se retirèrent dans leur forteresse, aux confins d’Inlandsis. Ils pouvaient se reposer, ils étaient protégés. Mais ces mesures ne suffirent pas à décourager les Deux-Bras-Deux-Jambes qui s’aventurèrent malgré tout dans ces contrées hostiles. Et rien ne fut plus jamais pareil.

Ma note : 4/5
 48 pages chaque tome
2012-2013-2014
Disponible en version numérique et cartonnée 

MON AVIS

Le speech m’a tout de suite attirée. Un monde de légendes, isolé et où la nature semble régner en parfaite harmonie.

L’histoire est pleine de sens. Une nature généreuse où l’homme ne l’a pas encore massacrée. Des dieux qui n’ont pas tenu leur parole et bafoué une seule règle. Un bannissement douloureux et une aventure qui s’étire sur des années. Une prédiction et la peur que tout chance. Cette peur qui apporte l’horreur et le sang.

L’histoire est vraiment passionnante et prenante. Si elle se déroule essentiellement dans un passé très lointain, elle reste relativement ancrée dans un passé assez proche, la conquête du pôle Nord. Un scénario où la nature est omniprésente où l’harmonie est primordiale et un côté davantage sombre et sanguinolant. Les illustrations sont toutefois « classiques » à mes yeux : très peu de grandes planches et un découpage des cases assez intéressants.

C’est une bande dessinée qui a maintenant 10 ans mais qui parle toujours : notamment avec les notions de courage, d’héritage, de partage et de la nature.