L’EMPIRE DES FEMMES, tome 1 : Sapientia un roman de Cassandre Lambert.

FANTASY

Éditions Didier Jeunesse

Les femmes sont au pouvoir, têtes pensantes régnant sur la vie politique de Sapientia.
Les hommes, eux, sont réduits à l’esclavage.
Le grand tournoi annuel de gladiateurs approche. Dans les geôles de l’arène, les hommes angoissent et sont prêts à tout pour survivre aux épreuves et avoir la chance de devenir géniteur.
Les jeunes filles attendent l’événement avec délectation car elles vont pouvoir choisir leur favori… Toutes, sauf Adona, que l’enjeu terrifie.

Le 1er volume d’une duologie antisexiste ambitieuse et captivante, qui renverse les codes pour mieux les dénoncer ! 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
352 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Nouvelle duologie, nouvel univers et nouveaux enjeux, Cassandre Lambert nous plonge au cœur d’une société matriarcale. 

 

La belle Sapientia (littéralement sagesse) est un havre de paix où chaque femme a une place définie au sein de cette société régie par des rites, des croyances et une peur viscérale des hommes qui exilés sur une île insalubre ne servent qu’à la reproduction, font office d’homme de compagnie (tenus en laisse), travaillent aux champs. Seuls quelques-uns ont l’immense privilège d’être considérés comme des hommes de confiance. 

 

 Mais quelque part un nouveau vent se lève emportant la contestation.

 

Ce premier tome pose les bases d’une grande histoire. Personnages charismatiques, décors dignes des plus grands péplums, intrigue trépidante, Cassandre Lambert ose explorer l’extrême pour pointer du doigt les travers d’un monde exclusivement matriarcal. Roman engagé, féministe, sans aucun doute mais qui a l’honnêteté de débattre de sujet sérieux. Oppression sociale, injustice et racisme sexués, sororité malsaine, abondance, violence, une histoire qui veut intense et captivante. Un sujet actuel, vous en conviendrez, où chaque jour est un combat contre le féminicide, le viol, les humiliations, les mariages arrangés et tant d’autres. Cassandre Lambert ouvre la voie du débat et notamment pour les plus jeunes : est-ce que notre société contemporaine peut tendre vers une égalité des sexes et des genres ? 

 

Ce premier tome est un peu lent à mes yeux mais le twist final laisse présager une suite d’une autre teneur. J’attendrai donc ce second tome pour me faire un avis général sur cette duologie.

 

Cassandre Lambert aime se démarquer du monde littéraire avec des personnages féminins forts et convaincus que le monde peut devenir meilleur. 

 

Est-ce que la sagesse anéantira la peur ?

FOUR DEAD QUEENS, un roman de Astrid Scholte.

FANTASY de MOEURS

Éditions Casterman

Traduit de l’anglais par Elsa Pellegri
 
Quatre reines mortes. Trois jours pour déjouer le complot.
Deux amours interdites. Une fin que vous ne devinerez jamais.
Keralie, la plus habile voleuse des quatre royaumes, vole un jour ce qu’elle n’aurait jamais dû voler. En touchant l’objet dérobé, elle voit ce qu’elle n’aurait pas dû voir : les quatre reines de Quadara ont été assassinées. 
Mais la jeune fille compte bien tirer profit des informations qu’elle possède en les échangeant contre une récompense au Palais…
À condition d’y parvenir. De tromper Varin, le ténébreux (et séduisant) jeune Éonien auquel appartient l’objet volé. De semer Mackiel, le malfrat qui lui a tout appris avant de se retourner contre elle. Et surtout, d’arrêter le meurtrier.
Une course contre la mort commence pour Keralie.

 

Ma note : 3/5
Sorti en 2020
576 pages
Disponible en numérique et broché

MON AVIS

Par moment j’ai la folie de tenter des genres de lectures avec lesquels je n’ai pas spécialement d’affinité. Cette fois-ci j’ai osé ouvrir un livre de fantasy de mœurs. Et Dieu sait que c’est compliqué ! Très compliqué. 

 

Un royaume. Quatre reines assassinées. Une voleuse. Un objet. Un mentor. Un homme dénué d’émotions.

 

Au temps pour moi il n’y a pas foule de personnages. Les quatre différentes régions du royaume sont singulières. Et les personnages plutôt intéressants.

 

Bémol : l’intrigue est carrément tirée par les cheveux et pour le coup j’ai eu beaucoup de mal à adhérer à l’histoire dans son ensemble. Keralie, une héroïne aussi courageuse que tenace et qui pourtant n’est pas assez mise en avant dans le récit. Elle se contente de mettre en pratique ce qu’elle a appris, à se lamenter sur ses actes dont les conséquences sont gravissimes, à suivre la vague vicieuse d’un complot titanesque qui finalement la dépassera. Une héroïne qui subit et qui a véritablement du mal à être actrice de sa vie. Alors évidemment il y a une raison à ceci mais non, non, non. L’histoire manque de simplicité et de rebondissements qui auraient dû me rendre dingue. Au lieu de ça j’ai peiné à avancer dans ma lecture. Cela dit la fin est plutôt intéressante même s’il manque cet élément qui aurait pu me scotcher et me retourner la tête. L’alternance des points de vue est certes bien étudiée mais coupe le suspense.

 

La fantasy de mœurs n’est vraiment pas mon dada mais j’ose espérer tomber sur le livre qui me fera changer d’avis.

 

FOUR DEAD QUEENS est par ailleurs porté par une plume correcte mais qui manque de punch et de rythme.

 

RDV raté pour cette lecture mais qui a su peut-être vous séduire ou qui vous séduira, je l’espère. Je vous invite de tout cœur à vous faire votre propre avis vous pourriez adorer.

ELFES, Tome 1 une bande dessinée de J.L. Istin, de Duarte et de Saito.

FANTASY

Éditions Soleil

Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces Hommes du nord qui haïssent les Elfes.Dans la cité île Elsemur, Vaalan une jeune Elfe bleue passe l’épreuve de l’eau des sens. La mère prophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré. « Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan. »
Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être le messie que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations…Entre enquête et initiation, cette histoire nous mène dans un monde de faux-semblants, de rêves et de désillusions !

 

Ma note : 5/5
56 pages
Disponible en numérique et cartonné

MON AVIS

Nouvelle plongée dans les Terres d’Arran et cette fois-ci auprès des Elfes.

 

J’adore l’univers des Terres d’Arran, une véritable plongée dans la fantasy. Les illustrations sombres, les personnages aussi magnifiques que terrifiants, les paysages époustouflants, l’architecture grandiose et une intrigue terriblement menée, des rebondissements, de la baston. Bref tout autant d’ingrédients qui m’ont littéralement fasciné. Une bande dessinée dans la pure tradition de la fantasy.

 

Le nombre de tomes est totalement frustrant mais pourquoi pas. Cela ferait une très belle collection dans la bibliothèque.

 

Voilà, conquise et happée par un univers tonitruant, mystérieux et sublime !

CRESCENT CITY, tome 1 : Maison de la Terre et du Sang, un roman de Sarah J. Maas.

FANTASY

Éditions J’ai Lu

Traduit de l’anglais par Sébastien Guillot

Bryce, une jeune femme mi-fae, mi-humaine, a une vie parfaite : elle travaille le jour chez une marchande d’antiquités et d’artefacts magiques, et profite des plaisirs qu’offre Crescent City la nuit. Jusqu’au jour où un terrible meurtre ébranle les fondations mêmes de la ville, faisant voler en éclats le monde de Bryce.
Deux ans plus tard, son emploi n’a plus guère de sens à ses yeux, et elle se plonge dans l’oubli en écumant les clubs les moins fréquentables. Mais lorsque le meurtrier frappe de nouveau, Bryce se retrouve entraînée dans l’enquête et doit faire équipe avec Hunt, un mystérieux ange au passé trouble…

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
1056 pages
Disponible en version poche, broché et numérique

MON AVIS

Plongée pittoresque et inoubliable dans le monde grandiose de Sarah J. Maas et de Crescent City. Si les premiers chapitres sont chaotiques (phrases longues, redondantes, apartés immersifs dans les pensées des personnages), cette épreuve est largement récompensée par un récit rythmé par tout un tas de rebondissements, de péripéties et de WOW ! 

 

Ce premier tome se vit entièrement. Faut pas avoir peur des quelques 1000 pages. Parce que ce qui t’attend est scotchant et totalement dingue. Alors je ne vais pas te sortir tout un tas d’adjectifs et superlatifs pour décrire mon ressenti. Sache une unique chose : c’est que tu ne seras jamais, au grand jamais prêt.e, à ce que tu vas vivre. Ça va te couper la chique, les jambes, tout ce que tu veux. Tu voulais du sensationnel et bien voilà tu es servi.e. Le duo (Bryce et Hunt) est juste excellent. Une osmose parfaite où mon cœur (en mode chamallow) n’a pas du tout survécu. Entre arrêts cardiaques à répétition, cris et larmes à gogo, je ne suis plus trop certaine de ma santé mentale. Je ne te parle pas de l’univers qu’a construit Sarah J. Maas : c’est simple je n’ai eu aucun mal à m’y projeter, aucune sensation de décalage, le bonheur. 

 

Sois en certain.e tu vas souffrir mais tu vas littéralement kiffer. Pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt, tout simplement car le tome 2 sort là, bientôt et que ça va être de la folie, de la méga folie. 

 

LORE OLYMPUS volume 2, une bande dessinée de Rachel Smythe.

WEBTOON

Éditions HUGO BD

La suite de la réécriture contemporaine à succès de l’histoire la plus connue de la mythologie grecque : l’enlèvement de Perséphone par Hadès !
Perséphone et Hadès se plaisent mais les obstacles s’accumulent : un journal people révèle qu’ils se connaissent, Menthé n’accepte pas que son histoire avec Hadès puisse se terminer et essaye de nuire à
Perséphone et surtout Apollon rôde, prêt à tourmenter Perséphone dès que l’occasion se présente… La solution viendra-t-elle d’Héra et du contrat de stage qu’elle crée pour que Perséphone travaille aux enfers auprès d’Hadès ?
Une chose est sûre, Perséphone n’est pas au bout de ses peines…

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
Disponible uniquement en broché

MON AVIS

Un second tome pour un nouveau récit tout aussi haletant que le premier. 

 

Je retrouve un Hadès et une Perséphone quelque peu ennuyés face à cette attirance. Petit jeu du chat et de la souris s’instaure et la jalousie ne tarde pas à apparaître dans leur entourage. Un Appolon déterminé et une Menthé qui doute de sa place auprès du roi des Enfers. La tension est palpable et pourtant rien de semble décider aux deux tourtereaux d’avancer sur le même chemin.

 

Rien d’exceptionnel dans ce second tome mais j’apprécie toujours autant cette version aux illustrations top qui jouent entre modernité, séduction et mythologie. Des dessins tout autant acidulés que doux. J’adore le jeu des expressions sur les visages entre l’exagération et le minimaliste. 

 

Sous le charme toujours et encore, l’intrigue s’étoffe, les personnages s’imposent. J’attends la suite avec impatience. 

LES FIANÇAILLES OBSCURES, tome 1 – un roman de Céline Mancellon.

DARK FANTASY

Éditions Original Kobo


Quand la princesse Ashana se voit dans l’obligation d’épouser « Dovah le Sanguinaire », son monde s’écroule. Lui, l’assassin de son père, le « Démon Noir » dont la réputation de tueur est connue dans tout l’empire. Mais pour sauver son peuple, elle n’a pas d’autre choix. Armée de son caractère et de son arc, elle ne compte pas se laisser faire sans rien dire.
Dovah n’est pas franchement ravi d’obéir à l’ordre de son roi, qui l’oblige à épouser l’aînée de la fratrie royale du pays qu’il vient de mettre à feu et à sang.
Mais même si la chevelure flamboyante de sa nouvelle épouse le trouble plus qu’il ne veut l’admettre, Dovah n’est pas prêt à laisser quiconque découvrir ses secrets.
Alors que tous deux tentent de s’apprivoiser, un mal sombre et terrible frappe en silence, mettant en péril l’ensemble des royaumes et menaçant de dévaster leur monde.
Au milieu de ce chaos, Dovah parviendra-t-il à dissimuler sa véritable nature à son épouse ?

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
239 pages
Disponible au format numérique


MON AVIS

La guerre a décimé son royaume et son père a péri. Sa main donnée à l’assassin de son père pour préserver son peuple, sa mère et ses deux sœurs, elle décide de suivre le Démon noir. Armée de son courage et de son arc, elle quitte tout. Les interrogations du bout des lèvres, des réponses qui tardent à venir, elle le suit malgré tout. Méfiance, convoitise, suspicion, tout un tas d’éléments explosifs qui entraînent le duo au cœur d’une danse lascive et entêtante.

 

Ses cheveux d’une couleur particulière l’ont captivé dès le départ sans aucune raison. Sa pudeur, sa naïveté, sa pureté, son caractère bien trempé, sa curiosité et surtout sa manière de le regarder ont au fur et à mesure infiltré sa carapace de sauvage. Mais les ombres sont bien plus fortes que la passion. Les siennes, ses malédictions, le poursuivent depuis tant d’années qu’elle ne pourra rien y changer.

 

Je n’ai jamais lu les romans de Céline Mancellon, mais son nom ne m’était pas inconnu. L’auteure nous plonge rapidement dans l’histoire tout en plantant le décor. Les descriptions et les détails ne sont peut-être pas abondants mais suffisants pour contextualiser et mettre en image sur son univers. Les personnages ont quelques chose de hors du commun et d’attractif. L’alchimie est juste parfaite. Les rebondissements sont nombreux et contribuent à façonner l’image du démon noir. Le mystère est omniprésent jusqu’à la fin. Le plume de l’autrice est totalement addictive et te fait vivre son histoire avec frénésie. Le final est ce que je pourrais qualifier de tonitruant, te laissant sur ta faim. L’intrigue est superbement bien ficelée et rythmée.

 

Une fantasy agréable à lire et dont j’ai pris plaisir à découvrir.

LA LONGUE NUIT, un roman ado de David Moitet.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Didier Jeunesse


Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela, elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit, un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt interdite et de trouver une fleur de Lune… Mira n’est pas au bout de ses surprises, car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation.
 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
288 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Telle une fable, David Moitet nous plonge dans ce roman ado avec rage et force. 

 

Fantasy, polar, aventure, cette histoire est pleine de surprises. Un monde coupé en deux. Un rite initiatique qui marque au fer rouge celles et ceux qui en sortent vivant. Une hiérarchisation de la société : les riches, les pauvres, le clergé. Et un sombre mystère que la jeune Mira va tenter de résoudre.

 

David Moitet signe un roman percutant. Avoir un regard critique sur la société tout en étant totalement ouvert au débat. Ce livre recèle de nombreux sujets tels que : la place des femmes, l’éducation, la prise de pouvoir, la manipulation et tant d’autres. Son personnage principal, Mira, est une anti-héroïne qui va au bout de son entêtement. Une jeune femme forte, caractérielle mais généreuse. Tous les personnages qui gravitent autour d’elle apportent leurs pierres à ce combat. Un certain humour apparaît ici et là , au cœur de ces moments sombres et inquiétant. Il y a quelque de chose de particulier avec les personnages que je ne peux pas vous dévoiler mais qui amène ce trait atypique au roman. 

 

Un roman intelligent et qui surtout fait écho à notre société, du moins je n’ai pu que faire certains parallèles. Un roman engagé, tonitruant porté par une plume qui n’est pas ici pour nous ménager.

 

A découvrir absolument ! Vous serez séduit sans aucun doute !

 

LA REINE DES OMBRES, un roman de Tricia Levenseller.

FANTASY DE MŒURS

Éditions HUGO ROMAN – Collection Stardust

Traduit de l’anglais par Pauline Vidal

D’abord, courtiser le Roi des Ombres. Puis l’épouser.
Enfin, le tuer et récupérer son royaume…
Personne ne connaît l’étendue des pouvoirs du Roi des Ombres, fraîchement couronné. Certains disent qu’il peut contrôler les ombres qui errent autour de lui et les manipuler à sa guise. D’autres que les ténèbres lui murmurent les secrets de ses ennemis.

 

Peu importe, Alessandra sait ce qu’elle veut, et rien ne pourra l’empêcher de mener son plan à la réussite.
Mais la jeune fille n’est pas la seule personne qui cherche à conquérir le trône. Et alors que les attaques envers le Roi se multiplient, elle se retrouve à devoir mettre toute son énergie à le défendre, le temps qu’il puisse faire d’elle sa reine. Car après tout, quoi de mieux pour un roi des ombres qu’une reine perfide et rusée ?

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
443 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Alessandra a su prendre son destin en main dès qu’elle a compris qu’étant la cadette elle ne ferait jamais le mariage qu’elle souhaiterait. Sournoise, malicieuse, perfide, elle est devenue une reine de la manipulation. Elle a le don de cerner rapidement les faiblesses des hommes qui l’entourent. Elle tire toujours son épingle du jeu pour obtenir tout ce qu’elle désire. Ses sentiments elle n’en a que faire. Plutôt briser le cœur des autres, le réduire en poussière que de subir à nouveau la désillusion de l’amour et du désir. Lorsque sa grande sœur revient sans avoir su séduire le Roi des Ombres, elle sait pertinemment que c’est à son tour de briller et de prouver à tous qu’elle ne sera jamais un second choix.

 

Elle doit absolument se tenir à son plan, le mettre en action quoiqu’il arrive. Le séduire, le tuer et prendre sa place. Quoiqu’elle ressente, quoiqu’elle pense et malgré les obstacles, elle deviendra la Reine des Ombres.

 

Un des premiers titres de la nouvelle collection Stardust des éditions Hugo Roman, ce roman que je classe volontiers dans la fantasy de mœurs n’a pas su me convaincre. Étant une adepte du genre fantasy, ce roman ne présente pas tous les codes que j’aurais pu attendre. Les descriptions de l’univers sont peu présentes, beaucoup trop d’éléments fleurissent ici et là et non pas véritablement de fin, de poids. Tout ce qui concerne la  partie société (us et mœurs) ne sont pas assez détaillés et mis en avant. Ce roman aurait pu être tout simplement une romance (voire une romance historique pour tout ce qui est château…). Voilà pour la partie fantasy. Concernant la romance l’auteure a plus d’un tour dans sa poche ce qui a considérablement amélioré mon avis. Au cœur de la jalousie et de la convoitise, Alessandra va se faire une place de choix auprès du roi. Jour après jour, elle découvre l’homme qui se cache derrière son rôle et devient la pièce maîtresse d’un scénario troublant. Concernant les personnages j’ai eu beaucoup de mal avec Alessandra qui est une jeune femme totalement calculatrice et froide, heureusement son caractère tend à s’adoucir vers la fin. Le Roi des Ombres est un homme énigmatique avec de grands principes. 

 

 

En bref :
– Une romance intéressante qui développe le sujet de la place des femmes dans la société
– Le côté fantasy est peu développé à mon goût
– Des personnages intéressants mais pas totalement convaincant malgré une héroïne qui défit toutes les lois et codes
– Un scénario sans réelle surprise malgré les nombreux rebondissements
– Un roman sans réelle complexité pour moi

 

Peut-être l’avez-vous lu et adoré tout ce que je n’ai pas su apprécier ? Je vous invite vivement à vous faire votre propre avis surtout si la couverture (est juste magnifique) et le résumé vous attirent et que vous n’êtes pas une adepte de la fantasy mais que vous adorez le côté romance et manigance.

 

 

DE BRUME ET D’OSPALES, un roman de Amandine Peter.

FANTASY

Éditions Explora


À Rochevive, la magie s’inhale. Les embrumeuses diffusent de l’ospaline, un liquide obtenu à partir de la transformation alchimique des ospales.
Razelle, apprentie espionne au service de l’État, rêve de devenir alchimiste.
 
Mais avant de quitter sa formation, la directrice lui confie une dernière mission : elle doit espionner le Pirate Sans Nom, ce voleur d’ospales qui a ruiné le commerce de son père.
Malgré le danger, quand Razelle apprend que le Pirate est à la recherche de nouvelles recrues, elle décide de s’infiltrer dans ses rangs pour assouvir sa soif de vengeance…
Et si cette décision s’avérait être la pire erreur de sa vie ?

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
366 pages
Disponible au format broché


MON AVIS

La magie est partout à Rochevive. Dans les Ospales de différentes couleurs dont chacune est associée à un don : la guérison, l’empathie …. 

 

Razelle a su très jeune rebondir face à l’injustice dont ses parents ont été victime bannissant à tout jamais ses grands rêves. Courageuse, têtue, tenace, un brin de folie, Razelle est devenue une jeune femme qui marche toujours fermement vers ses objectifs. Alchimiste en herbe, elle n’hésite pas à fabriquer de jolies potions qui ont un effet tout aussi désastreux. Razelle est une tête brûlée qui analyse finement toutes situations dans lesquelles elle se trouve. Son intelligence est souvent feinte pour de nombreuses raisons.

 

Sa nouvelle mission : le Pirate sans Nom. Intégrer son groupe est une chance inespérée mais les événements tumultueux vont quelque peu entacher son objectif principal : le détruire.

 

Voici un roman fantasy totalement génial. Un monde extraordinaire où la magie est partout sans être omniprésente mais qui a créé une certaine injustice d’où la naissance du Pirate Sans Nom. L’on pourrait croire qu’il vogue sur les mers mais il n’en est rien. Son challenge : braquer les convois d’ospales pour le redistribuer aux plus pauvres. Un robin des bois habité par la hargne de rendre le monde meilleur et plus équitable. L’injustice est le point fort de ce roman et il est abordé de maintes manières et est le fil conducteur de roman où les rebondissements façonnent une aventure hors norme. Un brin de romance s’invite aux côtés des trahisons, de la manipulation et de nouvelles amitiés. Rochevive est un monde bien sombre et où les apparences sont trompeuses. L’appât du gain est fort et les conséquences sont gravissimes. Razelle est une jeune femme qui campe souvent sur ses principes et convictions mais le Pirate sans Nom lui montre le véritable monde. 

 

Ce roman m’a fait vibrer littéralement. Un plume efficace à 100% et qui fait vivre une pléiade d’émotions. Je suis rentrée rapidement dans l’action et l’alternance des points de vue est un excellent atout pour avoir une vision d’ensemble des protagonistes et des différents enjeux. Les différentes personnalités s’accordent à merveille malgré quelques échauffourées. L’énergie est débordante et les rebondissements totalement hallucinant. Ils nous mènent vers un final audacieux et totalement inattendu. 

 

En bref :
– Un roman fantasy totalement original et audacieux
– L’injustice est le moteur même de l’histoire
– Des personnages caractériels et authentiques
– De nombreux rebondissements
– Une plume qui adore jouer avec nos émotions

 

Je dis un grand oui pour ce roman intense et qui soulève (entre les lignes) de nombreux problèmes de notre société. J’ai frôlé le coup de cœur mais j’ai découvert une auteure au talent indéniable pour narrer des histoires exceptionnelles.

 

Vous tente t’il ? C’est le second roman que je lis des éditions Explora et je suis agréablement surprise par les textes qu’ils proposent. Les connaissez-vous ?

LE ROI LOUVE, Tome 1 : La rébellion de Petigré, une bande dessinée de Adrian, de Alibert et de Lapière.

FANTASY

Éditions Dupuis

Alibert et Lapière (scénaristes) – Adrian (illustrateur)

Dans un monde où les Humaines, devenues ovipares, donnent aux Loups, à chaque lune, deux de leurs oeufs afin de garantir la paix, l’équilibre semble prêt à se rompre… Car Petigré, qui comme tous les loups change de sexe à chaque pleine lune, avant d’opter pour l’un d’eux, veut rester une fille. Problème : son père, le roi, veut un garçon pour lui succéder !
Petigré décide donc de s’enfuir avec Rum, son amoureux humain, bientôt rejointe par d’autres étranges créatures : un Sanzame, sorte de zombie, et un Tometeu, lutin aux étonnants pouvoirs. L’aventure, la vraie, leur ouvre les bras… tout comme de gros ennuis. Car pendant ce temps, les soldats Loups les pourchassent, tout comme les sbires de Kourgane, qui souhaitent tuer Petigré pour mettre la main sur le trône… Mais Petigré et sa troupe, eux, sont pour l’instant trop absorbés par une surprenante chasse au trésor pour s’en inquiéter !

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
56 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Les scénaristes nous plongent dans un univers complexe. Les femmes humaines pondent des œufs, les hors la loi sont plongés dans une sorte de marais où le brouillard transforme les bannis en zombies errant éternellement, les loups changent selon un cycle lunaire de genre et seul un œuf humain leur permet, à leur majorité, de figer cette transformation.

Alors lorsque Petigré s’enfuit avec son amoureux humain, c’est la révolution au sein du peuple des Loups et les manigances sont nombreuses à surgir de l’ombre. Le peuple des Humains a tout intérêt de jouer finement la partie. 

J’ai beaucoup apprécié l’univers. Ce premier tome ne permet pas de comprendre l’essentiel de l’intrigue mais pose directement les bases d’une histoire où l’aventure est au cœur. Petigré est le personnage central. Sa force réside dans son caractère rebelle et son intelligence à déjouer certains pièges. Son amoureux n’a rien d’un guerrier aguerri même si il prouve sa loyauté et son amour de maintes manières. Le Sanzame, zombie, ne fait que de la figuration mais il semblerait qu’il pourrait y avoir des surprises de côté là. Deux mondes se côtoient, celui des Loups archaïques alors que celui des Humains est axé sur la technologie. Les tensions entre eux sont nombreuses et la fuite est l’élément déclencheur d’une très belle pagaille à venir.

Cette bande dessinée est un pur moment de lecture. J’ai été fascinée par l’univers et les illustrations apportent cette touche de mystère qui règne tout du long. Les personnages sont finement travaillés. Le scénario ne lâche que quelques brides d’informations.

En bref :
– Un héroic fantasy plein de promesses
– Un univers riche
– Des enjeux cruciaux
– Un peu d’amour et d’amitiés
– Des complots
– Résultat : un scénario intriguant
 
Est ce que cette bande dessinée pourrait te plaire ?