LE ROI LOUVE, Tome 1 : La rébellion de Petigré, une bande dessinée de Adrian, de Alibert et de Lapière.

FANTASY

Éditions Dupuis

Alibert et Lapière (scénaristes) – Adrian (illustrateur)

Dans un monde où les Humaines, devenues ovipares, donnent aux Loups, à chaque lune, deux de leurs oeufs afin de garantir la paix, l’équilibre semble prêt à se rompre… Car Petigré, qui comme tous les loups change de sexe à chaque pleine lune, avant d’opter pour l’un d’eux, veut rester une fille. Problème : son père, le roi, veut un garçon pour lui succéder !
Petigré décide donc de s’enfuir avec Rum, son amoureux humain, bientôt rejointe par d’autres étranges créatures : un Sanzame, sorte de zombie, et un Tometeu, lutin aux étonnants pouvoirs. L’aventure, la vraie, leur ouvre les bras… tout comme de gros ennuis. Car pendant ce temps, les soldats Loups les pourchassent, tout comme les sbires de Kourgane, qui souhaitent tuer Petigré pour mettre la main sur le trône… Mais Petigré et sa troupe, eux, sont pour l’instant trop absorbés par une surprenante chasse au trésor pour s’en inquiéter !

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
56 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Les scénaristes nous plongent dans un univers complexe. Les femmes humaines pondent des œufs, les hors la loi sont plongés dans une sorte de marais où le brouillard transforme les bannis en zombies errant éternellement, les loups changent selon un cycle lunaire de genre et seul un œuf humain leur permet, à leur majorité, de figer cette transformation.

Alors lorsque Petigré s’enfuit avec son amoureux humain, c’est la révolution au sein du peuple des Loups et les manigances sont nombreuses à surgir de l’ombre. Le peuple des Humains a tout intérêt de jouer finement la partie. 

J’ai beaucoup apprécié l’univers. Ce premier tome ne permet pas de comprendre l’essentiel de l’intrigue mais pose directement les bases d’une histoire où l’aventure est au cœur. Petigré est le personnage central. Sa force réside dans son caractère rebelle et son intelligence à déjouer certains pièges. Son amoureux n’a rien d’un guerrier aguerri même si il prouve sa loyauté et son amour de maintes manières. Le Sanzame, zombie, ne fait que de la figuration mais il semblerait qu’il pourrait y avoir des surprises de côté là. Deux mondes se côtoient, celui des Loups archaïques alors que celui des Humains est axé sur la technologie. Les tensions entre eux sont nombreuses et la fuite est l’élément déclencheur d’une très belle pagaille à venir.

Cette bande dessinée est un pur moment de lecture. J’ai été fascinée par l’univers et les illustrations apportent cette touche de mystère qui règne tout du long. Les personnages sont finement travaillés. Le scénario ne lâche que quelques brides d’informations.

En bref :
– Un héroic fantasy plein de promesses
– Un univers riche
– Des enjeux cruciaux
– Un peu d’amour et d’amitiés
– Des complots
– Résultat : un scénario intriguant
 
Est ce que cette bande dessinée pourrait te plaire ?

PMA. A la recherche d’une petite âme de Céline Gandner et de Pauline P.

DOCUMENTAIRE

Éditions Delcourt – Collection Encrages

Céline Gandner (scénariste) Pauline P (illustrateur et coloriste)

Ce récit autobiographique décrit le parcours complexe d’une quarantenaire hétérosexuelle qui se lance, en mode maman solo, dans un projet de PMA avec don de sperme. 
Un témoignage personnel et intimiste, plein d’autodérision, et très documenté sur le plan médical qui croise inévitablement notre contexte social et politique puisque le sujet est plus que jamais d’actualité.

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
192 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Si j’ai choisi cette lecture c’était avant tout, par ce que le sujet de la PMA je le connais parfaitement, puisque (comme j’aime le dire) je suis restée 8 ans dans les couloirs de l’hôpital. Ce qui m’intéressait était de découvrir le chemin psychologique que peut ressentir une femme dans l’attente d’un don d’ovocytes, mais ce n’est pas le cas de l’auteure puisqu’à son âge de ce côté là tout roule. Si c’est cet aspect qui m’intéressait, c’est que nous envisageons un parcours de ce type en Espagne.

 

Ce roman graphique s’adresse surtout pour les femmes solos qui ont un désir de maternité quelque soit leur âge. Même si en France s’est enfin légalisée, la PMA reste assez stricte et le don d’ovocytes et bien plus encadrée et difficile d’accès que le don de spermes. Bien avant la légalisation, la Belgique et l’Espagne sont des eldorados. Céline Gandner se tourne vers la Belgique. Elle décrit tout au long de ce roman graphique son parcours, son obsession, ses espoirs et ses désillusions avec un certain humour tranchant qui permet, sommes toute, de relativiser. Des pages plus scientifiques sont axées sur les termes que l’on rencontre et tentent de vulgariser tout cela. Ce parcours a un certain coût qu’il ne vaut pas prendre à la légère.

 

Avoir un enfant via la PMA est tout un parcours du combattant. Une aventure avec un grand A où les injections, les multiples rendez-vous réussis sont une épreuve que l’on savoure. J’ai beaucoup apprécié la mise en garde concernant l’aspect psychologique où avoir à tout prix a de graves conséquences.

 

Ce roman graphique est assez complet en soi et aborde tous les points que l’on peut retrouver tout au long de ce parcours. Je vous le recommande si vous êtes une femme solo qui a vécu cette épreuve ou que vous avez ce projet. Cette bande dessinée n’a pas répondu à mes attentes car elles étaient trop éloignées des préoccupations de Céline Gandner.

 

En bref :
– Ce roman s’adresse aux femmes solos qui désirent un enfant
– Une vulgarisation scientifique des termes médicaux
– Des illustrations simples et efficaces
– Une approche globale et personnelle du parcours de la PMA
 
Même si ce roman graphique ne s’adressait pas particulièrement à moi, je me suis beaucoup reconnue dans les doutes et les différentes expériences.

 

Est ce que c’est un sujet qui t’intéresse ?

L’ENFER POUR AUBE, Tome 1 : Paris Apache de Philippe Pelaez et Tiburce Oger

BD de genre

Éditions Soleil – Collection Aventure

Tome 1/2

P. Pelaez (scénariste) T. Oger (Illustrateur et coloriste)

L’Enfer pour Aube, au titre tiré d’un poème de Victor Hugo, se déroule dans un Paris en pleine transformation, sur fond de Commune, d’idéal révolutionnaire, et de désenchantement face au modernisme.
 
 
Dans le Paris du début du vingtième siècle, des notables sont éliminés les uns après les autres par un étrange Inconnu au visage recouvert d’une écharpe rouge. Celui-ci, qui n’oublie jamais de laisser un Louis d’Or près de chacune de ses victimes, oeuvre de concert avec les redoutables Apaches pour semer la terreur dans la capitale. Dans quel but ?

 

Ma note 4/5
Nouveauté 2022
68 pages
Disponible au format numérique et et broché

 

 


MON AVIS

Paris, début du XXe siècle, est la capitale de tous les possibles. Les innovations s’enchaînent et les différences entre classes sociales sont de plus en plus évidentes. Paris recèle en elle, la bourgeoisie et le petit peuple qui survit difficilement et est essentiellement une communauté venue de Bretagne. La crise économique pousse les peuples à se déplacer et souvent les villes ne sont qu’un leurre.

 

Depuis quelque temps une rumeur circule, une ombre vengeresse drapée de rouge. Ses attaques sont de plus en plus nombreuses et Les Apaches reconnaissables à leurs foulards rouges (tient ça me rappelle les bonnets rouges) surgissent de toute part. Un inspecteur douteux tente de démasquer le truand qui sème une sacrée pagaille.

 

Au cœur d’un univers baroque dichrome de noir et de blanc teinté d’ici et là par des touches de rouges et/ou d’orange, l’histoire est sans équivoque tournée vers une période sombre de Paris où la rébellion faisait frémir les hautes sphères. J’ai beaucoup aimé l’esprit de cette bande dessinée et tout l’aspect historique conféré. J’ai été moins fan des illustrations. Très peu de couleur, un graphisme pour lequel je n’ai pas du tout été sensible. Des traits rapides, anarchiques mais qui pour le coup sont à l’image du tumulte de la population. La révélation finale est un sacré coup de massue. 

 

En bref :
– Un contexte historique totalement passionnant
– Un scénario alambiqué et haletant
– Je n’ai pas été très sensible aux illustrations
– Des thèmes comme l’industrialisation et la pauvreté abordés dans un Paris de 1900 asphyxié
 
Une très jolie découverte et j’ai hâte de pouvoir lire le second tome.
Est ce que ce genre de bande dessinée pourrait te plaire ?

FELIS SILVESTRIS, un roman de Anouk Lejczyk.

LITTÉRATURE BLANCHE

Éditions Du Panseur

#68premieresfois

Sans crier gare, Felis est partie rejoindre une forêt menacée de destruction.
Elle porte une cagoule pour faire comme les autres et se protéger du froid. Du haut de sa cabane, ou les pieds sur terre, elle contribue à la vie collective et commence à se sentir mieux. Mais Felis ignore que c’est sa soeur qui la fait exister – ou bien est-ce le contraire ?
 
Entre les quatre murs d’un appartement glacial, chambre d’écho de conversations familiales et de souvenirs, une jeune femme tire des fils pour se rapprocher de Felis – sa soeur, sa chimère. Progressivement, son absence devient présence ; la forêt s’étend, elle envahit ses pensées et intègre le maillage confus de sa propre existence. Sans doute y a-t-il là une place pour le chat sauvage qui est en elle.

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
192 pages
Disponible au format broché

 


MON AVIS

Voici un roman bien étrange. Étrange dans le sens où je ne pense pas avoir saisi l’idée générale du livre et/ou, au moins, il ne m’a pas atteint.

 

Felis Silvestris, de son nom plus commun, chat sauvage, est le nom que cette fille s’est donné en arrivant dans cette forêt, lieu de rébellion contre un monde capitaliste destructeur. Des anonymes parmi des anonymes, ensemble contre l’évidence. Communauté bienveillante, chaleureuse bon enfant où les départs et les arrivées rythment un quotidien difficile.

 

Elle est arrivée par le plus grand des hasards. Une route qu’elle a suivi parmi tant d’autres qu’elle emprunte depuis un certain temps laissant derrière elle, sa mère, son père et sa sœur.

 

Est ce que la forêt sera le catalyseur de ses craintes et de ses peurs ? Se trouvera t’elle finalement ?

 

La narration vogue entre son point de vue et celui de sa sœur, entre passé et présent, entre angoisses et réalités. Le rendu est quelque peu extravagant et curieux. L’une devient l’autre et vice versa. Une frontière floue qui m’a beaucoup interrogée sur l’existence véritable de deux sœurs. J’ai eu l’impression de naviguer en plein dans un rêve. Je ne sais pas si c’est l’effet recherché ou si c’est moi qui suis bizarre. Quelques jours après avoir refermé ce roman, je pensais avoir, peut être un déclic, et me dire d’accord j’ai enfin compris. Et bien non ! Je n’ai pas su saisir le sens de ce roman, le lien avec la nature, le lien avec la réalité de notre société. Je n’ai pas su être sensible à la subjectivité qui découle et surtout m’en saisir. C’est embêtant. Je m’attendais à un natur writing, mais je me suis retrouvée face à un portrait alambiqué d’une jeune femme qui se cherche inlassablement. Est ce que l’auteure cherche a déstructuré la nature humaine façonnée par l’industrialisation pour la remodeler plus proche de la nature ?

 

Certes je nage en eau trouble mais je dois avouer que la plume de l’auteure est d’un naturel envoûteur. Une plume poétique qui sait saisir l’instant T, celui de la douleur, de la peur et du bonheur.

 

En bref :
– Une narration semant le doute et le trouble
– Une histoire à laquelle je n’ai pas su donner un sens
– Une plume poétique et sensible.
 
L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?
LECTURE 3/22

CHASSEUSE D’ÂMES, Tome 1 : La danse des ombres, un roman de Megära Nolhan et de Pryscia Oscar.

FANTASY

Tome 1/3

Éditions EXPLORA


À Wënalmor, les Âmes ont depuis longtemps pris le contrôle des Hommes.
Enfouies au plus profond d’eux-mêmes, alimentant leurs plus bas instinct, elles influencent leurs actes, insidieuses. Les Âmes les plus puissantes, les Lames, dirigent le Royaume d’une main cruelle et meurtrière.


Aliénor est une Chasseuse.
Guerrière de l’ombre, elle œuvre en secret pour mettre fin au règne des Âmes. Impitoyable, elle est prête à tout pour accomplir sa vengeance.

Aël est un Gardien.
Soldat au service des Lames du Royaume, il ne vit que pour briller à leurs côtés. Et pour décimer les Nés-Sans-Âmes jusqu’au dernier.

Tout les oppose, une chose va pourtant les rapprocher. Une Lame.

Elle doit la tuer. Il doit la protéger.

Réunis par la force des choses, ils vont devoir traverser le Royaume côte à côte sans soupçonner la véritable nature de l’autre.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
314 pages
Disponible au format broché

 


MON AVIS

A Wënalmor, les ombres sont nombreuses. Le bonheur semble s’être volatilisé depuis des siècles. Les gardiens sèment une certaine terreur parmi la population qui est déjà aux abois. La violence est omniprésente créant une atmosphère lugubre et malsaine. Parmi ces ombres se meuvent une communauté qui œuvre dans le plus grand des mystères. Sa mission abattre Les Lames, ces âmes supérieures qui régissent d’une main de fer le Royaume. 

 

Aliénor est la plus talentueuse des Chasseurs. Un sens inné de l’observation, un goût prononcé pour foncer dans le tas, un état d’esprit infaillible. Cette hargne, elle la détient depuis que ses parents se sont fait assassiner sous ses yeux. Recueillie par la communauté, elle va ainsi devenir la meilleure. Sa prochaine mission doit la porter au Sud du Royaume.

 

Aël a été élevé dans l’unique but de devenir le meilleur des Gardiens. Pédant, arrogant, il y parvient. Sa lame est toute sa vie et ne vit que pour servir les plus grands. Conditionné à tuer Les Nés-sans-âmes, il n’hésiterait pas si il en croisait. Après des années de préparation, il est temps pour lui de rejoindre le Sud du Royaume pour son premier poste.

 

Ils se sont rencontrés dans une brasserie et entament le voyage ensemble sans rien savoir de l’un et de l’autre. Une rencontre sur la route du destin et du hasard qui permettra à chacun de prendre conscience qu’il existe davantage que des rumeurs.

 

Ce duo d’auteures nous plonge dans un monde sombre et violent. Les descriptions des nombreux paysages n’ont  rien d’idyllique. Les personnages le sont tout autant : sombres, mystérieux, sauvages, bourrés d’apriori. Ce sont des guerriers que tout oppose. Ce voyage que l’on peut considérer comme une quête va leur ouvrir de nouveaux horizons et quelque peu panser cette amertume qui les consume. De nombreux rebondissements jalonnent le roman qui contribuent à découvrir les personnages dans leur totalité et surtout d’affiner leurs personnalités. Ce premier tome pose les bases de cet univers mais est principalement tourné vers l’action. Il est difficile de s’ennuyer au contraire plus les enjeux paraissent clairs plus le désir de connaître la fin s’accroît. Et le final est terriblement déroutant et saugrenu. Ce quatre mains est une agréable surprise. Tous les ingrédients sont réunis pour un joli moment de lecture. J’ai regretté toutefois que les différentes étapes soient bien trop rapides et les descriptions, malgré leur présence, soient bien trop courtes. 

 

En bref :
– Un univers saisissant et riche
– Des personnages charismatiques
– Des enjeux cruciaux
– De nombreux rebondissements
– Une jolie découverte
 
Êtes-vous des amateurs de fantasy ?

LES ÉTOILES D’ORION, tome 2 : Mare Nostrum 1096, un roman de Brice Nadin.

ROMAN HISTORIQUE ET D’AVENTURE

Éditions Librinova


À la veille de la première croisade, une mission diplomatique tourne mal et plonge un novice bénédictin de 17 ans dans un périple vertigineux autour de la Méditerranée du XIe siècle.
Mare Nostrum est un roman d’aventures à la croisée des genres entre histoire, fantastique, romance et quête existentielle.
 
De la jeune république de Pise à l’île de Malte, de la grande pyramide de Gizeh à la vieille ville du Caire, il nous entraîne au seuil de deux mondes qui vont bientôt s’affronter : l’Occident chrétien porté par une vague de foi sans précédent et l’Orient musulman qui brille par sa civilisation.
Sur les traces de Joachim de Saint-Ange, on y rencontre des personnages fascinants : comtesse combattante, conteur persan, membre de la secte des Assassins, esclaves, espions, seigneurs et émirs… Cette épopée médiévale mènera-t-elle Joachim vers le plus convoité des trésors, la quête de lui-même ?

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
446 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

LES ÉTOILES D’ORION est une belle découverte qui date maintenant de 2020. Les souvenirs qui me restent sont une immersion dans le monde ecclésiastique avec de nombreux détails minutieux, des personnages intéressants et l’action qui arrive sur la fin du roman.

 

Grâce au prologue et premier chapitre je me replonge avec aisance dans l’histoire et je suis heureuse de retrouver Joachim de Saint-Ange, toujours novice. Ce second tome est paradoxalement axé sur l’action qui s’égraine tout au long du roman. Les rebondissements sont nombreux donnant ce côté haletant à l’intrigue. Le soupçon de fantastique est mis de côté. Mais surtout Brice Nadin a un secret c’est l’Histoire. La grande Histoire celle qui a façonné notre monde actuel. 

 

1096 nous somme à la veille des Croisades, Brice Nadin confronte deux cultures, deux religions, deux mondes différents mais qui grâce à des concessions s’entendaient bien, du moins cohabitaient avec intelligence. Du Royaume de France en passant par l’île de Malte jusqu’au Caire, nous découvrons un monde de mille couleurs, un monde où chrétien, juifs et peuple de Mahomet se côtoient sans tension. Brice Nadin aborde la religion avec un certain recul et une certaine philosophie et je l’en remercie fortement. Aucune prise de position, juste ces éléments culturels qui parfont une richesse juste incroyable. On peut grincer des dents par moment et éprouver certains désaccords, mais la polémique n’a vraiment pas sa place.

 

Il y a quelque chose de vraiment captivant dans ce second tome qui s’apparente vraiment à une quête initiatique du personnage principal qui va découvrir un monde hors norme, loin des livres qu’il a pu copier ou lire. Il y a une certaine fascination d’abord craintive mais qui va lentement se libérer de ses chaînes pour être libre. 

 

Tout le pan historique est vraiment fascinant jusqu’à dans les moindres détails et cela fait la force de ce roman d’aventure. Une petite touche de romantisme s’invite et c’est vraiment inattendu. La plume de Brice Nadin est bien plus fluide rendant la lecture davantage agréable.

 

 

En bref :
– Choc des cultures et des religions
– Un roman d’aventure avec de nombreux rebondissements
– Un personnage principal attachant et de nouveaux personnages intéressants
– Un voyage des sens
– Un dépaysement total
– Une immersion au cœur des prémices d’un nouveau monde
– Un roman historique d’une rare qualité
 
Je frôle le coup de cœur, peut-être que le troisième tome me ravira mon cœur. Une nouvelle fois j’ai été séduite par tout l’aspect historique et conquise les nombreuses actions qui jalonnent le roman.

 

Est ce que ce genre de roman pourrait vous plaire ?

DEMI-VIE, Tome 4 : Origines, un roman de Magali Laurent.

ROMAN D’ANTICIPATION

Éditions De Mortgane

Tome 4/4

Sauver l’humanité et protéger la Terre… à n’importe quel prix.
À dix-neuf ans, Christopher quitte Pittsburgh avec sa tante Olivia et sa cousine Madison. Leurs conditions de vie déplorables les poussent vers le Jardin de Toronto, ouvert depuis peu, en quête d’une existence paisible, loin de la pauvreté et de la famine. Mais Chris, sceptique, demeure vigilant. Il se méfie des promesses et des beaux discours de la Nouvelle Cité mondiale.

Très vite, ses craintes se concrétisent. Une jeune femme blessée fait irruption sur leur route. Les gens qu’ils croisent ont un comportement dérangeant. Les animaux se mettent à les attaquer sans motif. Le danger plane et la mort, terrible prédatrice, rôde autour de leur groupe.
Chris n’a qu’une idée en tête : protéger les deux personnes les plus importantes à ses yeux. Mais il y a aussi cette inconnue, si privilégiée et pourtant si humaine, qui le bouleverse…
Une puissance impitoyable est déjà à l’œuvre, plongeant ce qu’il reste du monde dans le chaos. Emporté malgré lui dans la tourmente, le jeune homme a beau lutter de toutes ses forces, il avance inexorablement vers son destin.

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
406 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

J’attendais avec une véritable impatience la sortie de ce dernier tome.

 

Demi-Vie est une saga d’anticipation qui nous plonge dans un monde où vivre en dehors de ces îlots de vie est impossible. Pour que les ressources vitales ne s’épuisent pas rapidement, la population de ces bulles ne vit qu’un mois sur deux. Ce nouveau mode de vie entraîne quelques complications mais cela semble, pour les hauts dirigeants, le seul moyen de préserver l’espèce humaine. Si les trois premiers tomes mettent en scène une certaine rébellion, le quatrième tome se concentre sur les origines.

 

Je rentre rapidement dans ma lecture. Malgré mon erreur d’inattention au départ (toujours à cause des personnages) je rattrape vite le fil pour mieux savourer.

 

Ce quatrième tome est une sacrée dinguerie. Je le trouve très différent des autres. Comme si ce tome était une évidence, qu’il coulait de source et que tous les rebondissements s’enchaînent à la perfection.

 

Les personnages ont un attrait particulier. Une aura envoûtante, une manière d’être qui te captive pour ne plus te lâcher. C’est le genre de lecture qui te coupe le souffle à chaque chapitre et que tu vis intensément. La tension monte crescendo. Les enjeux deviennent vitaux. Je me suis retrouvée à pleurer, à crier, à jurer, à courir, à prier, à maudire toute l’humanité. J’ai été en parfaite osmose avec cette lecture. Une fusion sensationnelle.

 

Comme le titre de ce tome le dit, il pose les bases de toute la saga. De nouveaux détails apparaissent et notamment tout ce qui concerne l’état d’esprit des personnages. Le sentiment d’injustice est puissant surtout face à l’horreur créée. Magali Laurent délivre de nombreuses réponses sur le pourquoi du comment finalisant ainsi sa saga.

 

Faut-il lire le quatrième tome avant les autres ? Je me suis posée la question et j’en ai conclu que non car vous ne pourriez pas l’apprécier autant. Alors si cette saga vous interpelle, lisez là dans l’ordre !

 

En bref :
– Un 4eme tome clôturant à merveille la saga
– Des personnages attrayants et terriblement attachants
– De nombreux rebondissements et actions
– On frôle l’apocalypse
– Un 4eme tome subjuguant
Si j’avais beaucoup aimé les trois premiers tomes le quatrième est un sacré coup de cœur. J’ai été captivée dès le départ et je n’ai pas pu lâcher ma lecture.

 

Un phénomène étrange s’est produit, c’est lorsque tu fais corps avec le livre et que tu vis tout intensément et que tu sors de cette expérience totalement secouée.

 

Une saga qui se termine en beauté ! (sauts de joie)

 

JUSTAN LOCKHOLMES, tome 2 : La morsure du serpent, un polar de C.D. Darlington.

POLAR

Éditions Beta Publisher – Tome 2


L’affaire de la Logia a beau être close, elle n’a pas pour autant épargné le fameux Justan Lockholmes.
Un mois plus tard, alors que de terribles cauchemars le hantent, il va devoir reprendre du service aux côtés d’un tout jeune officier de police, et cela, qu’il le veuille ou non !
Un orphelin noyé, une énigme prométhéenne et une pintade bien peu digeste.
Voilà que Justan plonge dans une histoire passablement compliquée !
 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
372 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Je suis très heureuse de retrouver Justan Lockholmes (JL) pour une nouvelle aventure. JL est un jeune homme d’une certaine trempe qu’il a acquis au fil de ses différentes enquêtes. Bel homme, pédant, vaniteux et quelque peu orgueilleux, JL attire autant qu’il rebute. La jalousie en son encontre est souvent légion tout comme l’admiration. Depuis sa dernière enquête, l’affaire de la Logia, JL est victime d’une certaine angoisse pesante qui se manifeste la nuit au cours de violents cauchemars le rendant morose et mal en point. Son majordome a entrepris de l’inscrire à une certaine thérapie innovatrice. JL est loin d’être convaincu. C’est lors d’un dîner mondain que son abattement va disparaître. Rien de mieux qu’un mort sur une table pour se remettre en route. De nouveau associé à Yvan Beaufort qui a pris du grade, cette nouvelle enquête les plonge dans un monde sans cœur et violent.

 

Après un démarrage relativement timide et lent, merci ma mémoire de poisson rouge, j’ai pu rentrer dans l’histoire un fois que j’ai retrouvé mes repères contextuels. Ce second tome se lit avec délice. L’humour grinçant est toujours présent, un peu moins toutefois que dans le premier tome. JL deviendrait-il mature ? L’ambiance est cosy saupoudré d’un léger voile d’inattendu. Les éléments s’enchaînent agréablement bien. L’intrigue s’étoffe rapidement menant vers un final audacieux et dingue. C.D. Darlington maîtrise à la perfection son polar et nous plonge dans une intrigue qui tient parfaitement la route. Concernant le fil rouge commun à tous les tomes, je dois dire qu’il est très mince. Les indices sont rare me poussant à croire que les surprises doivent être nombreuses par la suite. Un cosy mystery totalement addictif et où j’ai pris plaisir à découvrir. C.D. Darlington sait mettre l’eau à la bouche !

 

En bref :
– Une nouvelle enquête haletante
– Un Justan Lockholmes en proie à ses démons mais toujours aussi efficace
– Des personnages secondaires qui n’ont délivré tous leurs atouts
– Une intrigue maîtrisé à la perfection avec de nombreux rebondissements
– Un fil rouge qui s’étoffe
– Un cosy mystery intense à l’humour saisissant
– Une ambiance explosive digne des polars d’Agatha Christie
 
Est-ce que ce genre de lecture pourrait te plaire ?

BEAUTIFUL CRIME, une romance de Marie Maille.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Seule une âme blessée peut sauver son coeur brisé.
Un frisson brûlant. Une attraction magnétique. La certitude d’un danger à peine caché. Voilà ce qu’a ressenti Gia lorsqu’elle a croisé le regard de Dario pour la première fois. Apparu subitement au milieu du refuge canin où elle prépare un reportage, cet employé au charme aussi saisissant qu’envoûtant n’a même pas daigné la saluer. Mais Gia a tout de suite perçu ce que cette attitude froide cherchait à dissimuler : une blessure profonde, un passé marqué par les drames et les tragédies… 
Elle a reconnu en lui cette souffrance silencieuse qui lui rappelle la sienne, qu’elle tente de surmonter depuis le décès de sa sœur, Samantha. Pourtant, alors qu’elle multiplie les efforts pour percer la carapace de cet homme aux yeux sombres et aux boucles brunes, Dario reste insaisissable. Quelle est son histoire ? Est-il si dangereux qu’il semble l’être ? Une chose est sûre, plus il tente de masquer sa part d’ombre, et plus Gia se sent irrésistiblement attirée par cette dernière…

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
341 pages
Disponible uniquement au format numérique.


MON AVIS

Leur rencontre était improbable. Lui revenant de l’enfer, d’entre les morts. Elle évoluant dans un monde où le manque puissant et destructeur a façonné l’adulte qu’elle est devenue.

 

Gia voue sa vie au journalisme. Elle aime pointer du doigt les dysfonctionnements de la société quitte à prendre des risques inconsidérés.

 

Dario n’a plus rien à perdre. La désillusion a été brutale et violente. Sa vie n’est que enfer. Les souvenirs brûlant la moindre parcelle d’une innocence qui a volé en éclat.

 

C’est sur le chemin de la reconstruction qu’ils vont se rencontrer. Lui rejetant tout contact. Elle tendant la main. Un chemin qui va les porter sur celui de la résilience et du pardon. Un chemin chaotique semé de cris et de pleurs.

 

Marie Maille nous plonge au cœur d’une histoire passionnelle, interdite, violente. Deux cœurs dissonants, blessés, douloureux qui se reconnaissent. L’un devenant pour l’autre une évidence. Mais la peur s’insinue, la brise. Dario et Gia n’ont en commun que leur propre passé destructeur qui ont allumé cette étincelle désespérée dans leurs pupilles. L’alternance des points de vue nous permet d’appréhender leur psychologie, leurs blessures, leurs doutes et leurs espoirs. Une histoire immersive et indéniablement cruelle. J’ai apprécié que le point de vue soit davantage tourné vers le personnage masculin. Je tenais à le souligner car en règle générale en romance ce sont les femmes qui sont mise en avant. Dario est un personnage torturé et énigmatique. Il porte en lui plus d’une valise de remords et de souffrance. Gia est au contraire exubérante cachant ainsi le manque de sa sœur. Une petite intrigue ajoute une touche de suspense. Marie Maille aborde de nombreux thèmes faisant écho à la perte, le deuil, la famille, la rédemption, la résilience, la manipulation psychique, le suicide et le bien être animal. Ce dernier point amène une touche de tendresse totalement inattendu. 

 

En bref :
– Une très belle découverte
– Une romance complexe portée par des personnages blessés
– Une plume addictive
– Des thèmes douloureux sont abordés
– Une histoire déchirante
 
J’ai frôlé le coup de cœur. Il me manquait ce petit truc pour que je succombe, un brin de lâcher prise. Mais une chose est sûre, je vais suivre de près les prochaines romances de Marie Maille.

 

Allez-vous le découvrir ?

ASHES OF LOVE, une romance de Nelsa Piras.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Cette tournée sera l’occasion parfaite de se venger… ou de céder à son désir.
Ashley est hors d’elle. Certes, elle n’a pas toujours pris les bonnes décisions : son petit copain est un incapable et, pour gagner sa vie, elle danse dans des soirées privées. Mais elle n’a jamais demandé à John, ce parfait inconnu, de tabasser l’homme qui l’a agressée. Résultat, elle se retrouve sans travail et blacklistée de toutes les soirées. 
Furieuse, elle est prête à lui faire vivre un enfer : star de rock ou pas, il n’avait pas à interférer dans sa vie. Mais lorsque le chanteur lui propose un poste de responsable des réseaux sociaux Ashley y réfléchit à deux fois. Après tout, ça ne doit pas être si désagréable de sillonner les festivals en compagnie d’une star aussi sexy qu’exaspérante… 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
267 pages
Disponible uniquement au format numérique

MON AVIS

Je voulais une romance qui allie pep’s et amour, un peu rock’n’roll sur les bords et totalement déjantée. Voici mon vœu qui se réalise.

 

Nelsa Piras signe une romance à la fois émouvante et surtout dégoulinante d’humour.

 

Ashley n’a jamais vraiment eu de chance dans sa vie. Victime du syndrome  » je ne veux pas être seule », elle tombe rapidement amoureuse et surtout de n’importe qui. Son dernier amoureux n’a pour lui rien de tout. Au bout de deux ans de relation elle se rend compte de leur relation toxique. Enfin surtout lui est toxique. Elle n’est juste que la bonne poire qui accède à tous ses désirs. Après la perte du travail, dudit chéri, elle quitte ses études pour devenir danseuse dans un club privé pour subvenir à leurs besoins. Et c’est lors d’une soirée bien trop privée qu’elle se retrouve amochée et qu’elle croise par un grand hasard le cool, John. Un inconnu qui prend soin d’elle, elle a de quoi se méfier.

 

John, star montante de la musique, souffre du syndrome « du chaton perdu qui faut sauver ». Les demoiselles en détresse c’est son dada et son côté chevaleresque le porte à réagir de manière excessive. 

 

Contre toute attente une relation amicale et conflictuelle née de cette rencontre improbable. Aucun des deux n’avouera être mordu dès le premier regard. L’incandescente Ashley va bouleverser la vie bien tranquille, quoique tragique, du séduisant John. 

 

Une attirance flagrante mais pas pour les principaux intéressés.

 

J’ai carrément dévorée cette romance. C’est juste sublime quand l’alchimie opère dès les premières pages et te fait vivre une lecture de dingue. Outre les thèmes de reconstruction et de résilience qu’aborde Nelsa Piras, cette romance est bourrée d’humour. Le sens de la famille et de l’amitié contribuent à une merveilleuse cohésion au sein des protagonistes. La jalousie et la rancœur sont de mise et apportent à la romance cette petite intrigue qui fait battre la lecture. 

 

En bref :
– Une romance vitaminée et burlesque
– Une alchimie incroyable
– Des personnages charismatiques
– Un humour décapant
– Un immense coup de cœur
– La reconstruction, la résilience, la jalousie, l’amitié, l’amour et la famille tout autant de thèmes qui forment une histoire complète
– Une romance rock’n’roll
 
Nouvelle auteure que je vais suivre avec attention. Une première rencontre qui a fait battre mon cœur et où j’ai ri aux larmes. Une romance addictive portée par une plume envoûtante et bien plus.

 

A découvrir absolument !