CREDENCE, une romance de Penelope Douglas.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Black Ink

Tiernan n’a plus goût à rien. Oubliée dans un internat par ses parents trop obsédés par leur célébrité, elle s’est construite sans amour et sans repères, dans une solitude qui lui pèse.
Quand ils décèdent alors qu’elle n’a que dix-sept ans, elle a l’impression de s’éteindre avec eux, jusqu’à ce que Jake, le demi-frère de son père, accepte sa garde en attendant sa majorité.
Tiernan est ainsi envoyée chez lui et ses deux fils, Noah et Kaleb, qui vivent isolés dans les montagnes du Colorado.
L’arrivée de Tiernan va bouleverser les certitudes des trois hommes.
Ils ne pensaient pas recueillir une femme désirable et surtout, défendue.

Jake réalise les sentiments contraires qu’il nourrit pour elle, malgré son rôle de tuteur. Et il souhaite surtout la protéger de ses fils.
Noah rêve de liberté et risquerait de l’emmener loin de lui…
Kaleb, mutique et ténébreux, a une façon très particulière de traiter les femmes…
En retrait du monde, Tiernan tente de trouver sa place parmi eux. Jusqu’à ce que les limites deviennent floues pour elle aussi… et qu’elle réalise combien les règles sont faciles à briser quand personne ne vous regarde.
Elle les désire.
Ils la possèdent.
Mais un seul va l’aimer. D’une manière qu’elle n’aurait jamais cru possible.

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
661 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

661 pages et une claque plus tard, j’essaie tant bien que mal de reprendre mes esprits.

 

Lecture en apnée, sueurs froides, mains moites et cette envie vorace d’arriver au point final.

 

Romance non conventionnelle, CREDENCE nous pousse dans nos retranchements, titillant nos limites personnelles.

 

Je peux tout à fait comprendre que ce roman n’est pas fait pour tout le monde. Personnellement, je kiffe ! Penelope Douglas bouscule, happe, dérange. Mais au-delà de cette provocation, l’auteure décortique l’essence même des âmes blessées et meurtries. Comme à son habitude elle taille avec une incroyable finesse et force les traits psychologiques de ses personnages. Elle les pousse dans leurs retranchements, elle leur ouvre la voie de la rédemption, elle leur permet de lâcher prise, de tomber pour enfin renaître plus fort. Une résurrection douloureuse mais salvatrice.

 

Huis clos immersif, étouffant, scandaleux, tentateur, Penelope Douglas brave le jugement de la plus belle des manières. L’amour. L’amour passionnel, paternel, amical, destructeur, interdit. Celui qui déconstruit les blessures. Celui qui révèle les personnes.

 

Penelope Douglas m’a happée dès le départ. Cette atmosphère qui crépite et laisse présager le pire comme le meilleur. Ses personnages tourmentés, blessés, anéantis, exprimant leurs douleurs de manière inattendue. Ce pic, cette forêt, ce lac, cette nature sauvage, indomptable à l’image de ces hommes perdus depuis longtemps. Cette neige, cette simplicité, cette solitude propice à l’introspection, ce silence qui dit tous les maux et les espoirs.

 

CREDENCE est incontestablement une immense claque, celle qui te cloue au sol, celle qui restera graver longtemps dans ton cœur. Bouleversant, renversant, Penelope Douglas confirme sa place d’auteure non conventionnelle et une nouvelle fois n’hésite pas à braver les interdits.

 

Une histoire d’amour à couper le souffle et hors du temps.

 

A découvrir absolument si le cœur t’en dis et si le trope ne te hérisse pas le poil 😉

L’EMPIRE DES FEMMES, tome 1 : Sapientia un roman de Cassandre Lambert.

FANTASY

Éditions Didier Jeunesse

Les femmes sont au pouvoir, têtes pensantes régnant sur la vie politique de Sapientia.
Les hommes, eux, sont réduits à l’esclavage.
Le grand tournoi annuel de gladiateurs approche. Dans les geôles de l’arène, les hommes angoissent et sont prêts à tout pour survivre aux épreuves et avoir la chance de devenir géniteur.
Les jeunes filles attendent l’événement avec délectation car elles vont pouvoir choisir leur favori… Toutes, sauf Adona, que l’enjeu terrifie.

Le 1er volume d’une duologie antisexiste ambitieuse et captivante, qui renverse les codes pour mieux les dénoncer ! 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
352 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Nouvelle duologie, nouvel univers et nouveaux enjeux, Cassandre Lambert nous plonge au cœur d’une société matriarcale. 

 

La belle Sapientia (littéralement sagesse) est un havre de paix où chaque femme a une place définie au sein de cette société régie par des rites, des croyances et une peur viscérale des hommes qui exilés sur une île insalubre ne servent qu’à la reproduction, font office d’homme de compagnie (tenus en laisse), travaillent aux champs. Seuls quelques-uns ont l’immense privilège d’être considérés comme des hommes de confiance. 

 

 Mais quelque part un nouveau vent se lève emportant la contestation.

 

Ce premier tome pose les bases d’une grande histoire. Personnages charismatiques, décors dignes des plus grands péplums, intrigue trépidante, Cassandre Lambert ose explorer l’extrême pour pointer du doigt les travers d’un monde exclusivement matriarcal. Roman engagé, féministe, sans aucun doute mais qui a l’honnêteté de débattre de sujet sérieux. Oppression sociale, injustice et racisme sexués, sororité malsaine, abondance, violence, une histoire qui veut intense et captivante. Un sujet actuel, vous en conviendrez, où chaque jour est un combat contre le féminicide, le viol, les humiliations, les mariages arrangés et tant d’autres. Cassandre Lambert ouvre la voie du débat et notamment pour les plus jeunes : est-ce que notre société contemporaine peut tendre vers une égalité des sexes et des genres ? 

 

Ce premier tome est un peu lent à mes yeux mais le twist final laisse présager une suite d’une autre teneur. J’attendrai donc ce second tome pour me faire un avis général sur cette duologie.

 

Cassandre Lambert aime se démarquer du monde littéraire avec des personnages féminins forts et convaincus que le monde peut devenir meilleur. 

 

Est-ce que la sagesse anéantira la peur ?

CAPTIVE, une dark romance de Sarah Rivens.

DARK ROMANCE

Éditions BMR

Au sein des réseaux criminels, là où règnent puissance, meurtre et pouvoir, il y avait elles. Les captives. Dangereuses, malignes, et mortelles, elles sont les ombres des plus grands réseaux, les représentantes de leurs chefs, aussi appelés possesseurs.
Depuis son adolescence, Ella est une captive contre son gré. John, son possesseur, préfère utiliser son corps plutôt que ses talents, plongeant sa vie dans un cauchemar éveillé. Jusqu’au jour où il lui annonce qu’elle va travailler pour quelqu’un d’autre…
Si Ella pensait qu’il ne pouvait y avoir pire que John, elle réalise très vite que son nouveau possesseur joue dans une tout autre catégorie.
Ce certain « Ash », leader charismatique du réseau des Scott, refuse la présence d’une captive à ses côtés. Pour une raison obscure, il voue une haine viscérale à ces femmes. Un jeu dangereux s’installe alors entre eux, car Asher entend bien faire payer Ella, mais celle-ci ne compte pas céder…

Ma note : 2,5/5
Nouveauté 2022
468 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

Voici un achat totalement influencé par booktok et j’ai longtemps hésité à vous délivrer mon avis. 

Le speech est plutôt attrayant. La couverture joue son rôle. Et pourtant rien ne va à mes yeux. J’ai toujours tendance (à tort peut-être) à fuir tout roman qui se vante de faire tant de vues sur wattpad surtout quand il s’agit d’une romance et de surcroît éditée dans une grande maison d’éditions. Je suis peut-être maso de vouloir toujours tenter l’aventure mais j’espère toujours tomber sur l’exception qui ne confirme pas la règle.

Ces quelques lignes t’ont déjà indiqué mon avis sur cette dark romance (assez légère soi-disant passant). Il me semble légitime de me poser certaines questions. Est-ce qu’un travail éditorial a été effectué ? Est-ce juste un copier/coller (wattpad/édition) ? 

Oui parce que le potentiel est là camouflé entre de l’action à gogo (trop d’actions tuent l’action !), entre une héroïne qui malgré son passé horrible a une personnalité qui ne colle pas très bien au contexte, entre des paragraphes de 3-4-5 lignes, entre un univers de gang qui emploient de jolies filles (donc captive) pour faire un boulot d’espionne qui n’est pas crédible une seule seconde. Tu vois le potentiel est là quelque part enfoui sous l’attrait d’une dark romance qui n’en est pas vraiment une, sous un tas de problème comme la dépendance affective et l’abandon, sous la reconstruction émotionnelle, sous l’amitié entre les différents personnages, sous l’attraction entre Ella et Ash (attention pas de scènes spicy), sous une intrigue familiale. Il y a tous les ingrédients incroyables pour vivre un moment exceptionnel de lecture. Mais tout va à vau l’eau. Alors oui j’ai tout lu, après tout le final peut surprendre, malgré le manque évident de fluidité. 

Alors oui j’ai longtemps hésité avant d’écrire mon avis, mais je suis surtout peinée et hors de moi de voir que 7 millions de vues sur Wattpad prévalent sur un travail éditorial sur le fond et la forme, et que « peut être » l’aspect commercial est un argument dominant sur la qualité.

Bien évidemment je ne mets pas tout le monde dans le même panier. De nombreuses et petites maison d’éditions ont dans leurs catalogues des romans issus de la plateforme mais la différence est là et le rendu est tout autre.

PLAYER : seconde chance, une romance d’Estelle Every.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Me retrouver à nouveau en coloc avec mon c****** d’ex ne faisait pas partie de mes plans !
Player était mon premier. Celui a fait battre mon cœur et réchauffé mon corps, celui que je ne pourrai jamais oublier. Pourtant, tout ce que je souhaite, c’est qu’il sorte de ma tête de la même manière qu’il est sorti de ma vie en quittant le campus il y a huit mois.
Lorsqu’il est parti sans laisser d’adresse et en me brisant le cœur, j’ai cru que je ne pourrais jamais m’en remettre, mais j’avais tort. La vie continue, et j’entends bien faire en sorte que Player appartienne au passé.
Autant dire que je suis loin d’être ravie quand, au détour d’un voyage organisé par mon frère, je me retrouve nez à nez avec mon ex !
Mais ça ne s’arrête pas là : Player a décidé de revenir sur le campus ! Je vais devoir vivre avec lui à nouveau, et je ne suis pas certaine de lui résister…
Notre passé flotte entre nous, et lorsque Player me demande de l’aider à réussir son semestre, je me sens perdue.
Me trouver près de lui tout en sachant qu’il ne ressent rien pour moi est de la torture, mais suis-je capable de lui refuser mon aide alors que je suis sa dernière chance de réussir ses études ?
 
 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
310 pages
Disponible au format numérique et broché
 

MON AVIS

Alabama a survécu, tant bien que mal, à son premier gros chagrin d’amour. Elle a beaucoup pleuré, crié et insulté de tous les noms d’oiseau l’insondable Player. 8 mois se sont écoulés, imaginant tout un tas de scénario concernant son ex et parmi eux, elle n’aurait jamais cru le croisé sur son lieu de vacances. Sa première réaction, une claque phénoménale venant du fond de ses tripes. Déstabilisée, toujours autant attirée, cette rencontre aurait pu clore une partie de sa vie si cette dernière ne lui jouait pas un vilain tour.

 

La rentrée universitaire est animée : le retour de Player et les tracas familiaux n’aident en rien à Alabama à se focaliser sur son avenir. Les amies et Emery sont toujours autant présents mais avec leurs idées bien définies en ce qui concerne Player.

 

Difficile de résister au séduisant quarterback qui doit également se dépatouiller avec ses problèmes familiaux.

 

Les secondes chances sont faites pour être vécues à fond mais à quel prix ?

 

Pas de temps pour notre duo incontournable. Ce second tome est à mes yeux totalement différent du premier notamment en ce qui concerne le rythme qui est beaucoup plus langoureux, romantique malgré les événements et les rebondissements à gogo. Ils parviennent à définir leurs propres limites, leurs attentes, leurs désirs, leurs doutes et leurs problèmes. Ils arrivent enfin à se poser. On découvre une nouvelle facette de Player : tendre, romantique, attentif, calme (un peu) et persévérant. Alabama est davantage dans la retenue et dans l’écoute de ses sentiments et de son intuition. Estelle Every intègre une nouvelle dimension, celle de la famille, des liens, des engagements toxiques. On découvre tout l’envers du décor. Je n’ai pas spécialement apprécié cet apport mais je reste touché par les valeurs mises en avant : la combativité, la tolérance, l’entraide. 

 

Ce second tome est moins fusionnel, moins intrépide, moins fougueux. Estelle Every laisse place à l’expression des émotions, à l’apprentissage des sentiments, à l’exploration de l’autre, au lâcher prise.

 

Player et Alabama c’est une histoire de dingue, une histoire de passion, une belle histoire d’amour.

TÉNÉBREUSE, une bande dessinée de Mallié et de Hubert.

FANTASTIQUE

Éditions DUPUIS – Collection Aire libre

Tome 2/2
Islen, usant des terribles pouvoirs de sa mère, a déchaîné ses animaux contre son Roi de père. Échappée du château de ce dernier en compagnie d’Arzhur le chevalier déchu, elle apprend à mieux connaître cet homme qui, comme elle, cherche à échapper au poids de son hérédité… La fuite de ces âmes blessées sera-t-elle un havre de bonheur permettant à la jeune fille de ne pas assumer le destin laissé en héritage par sa mère aussi puissante que toxique ?
Les trois vieilles, dangereuses harpies qui la surveillent dans l’ombre, ne perdront pas une miette de ce romantique et dramatique spectacle, au cours duquel de nombreux masques tomberont…

Entre amour tragique, féminisme, matricide et grande aventure, la conclusion d’une fantasy littéraire furieusement actuelle, menée par le regretté Hubert (Beauté) et Vincent Mallié (La Quête de l’oiseau du temps).

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
80 pages
Disponible au format numérique et cartonné

MON AVIS

TÉNÉBREUSE fait carton plein avec ce second et dernier tome. Le premier est totalement addictif alors que le second est époustouflant et surprenant !

 

Arzhur et Islen prennent la fuite pour vivre un semblant de paix loin de la fureur des hommes. Une marche épuisante et qui va tendre à les rapprocher. Ils se dévoilent et très vite, et malgré, la peur les sentiments naissent. Une idylle timide mais sans jugement naît au cœur de cette aventure éprouvante et violente.

 

Les auteurs n’ont pas cédé à la facilité pour un scénario qui aurait pu prendre tout un tas de directions. Ce final est au-delà de mes attentes et m’a littéralement scotché. Le récit est brusque mais il s’en dégage une nécessité bienveillante de se défaire des liens toxiques engendrés par la convoitise, la méchanceté et la jalousie. Le pouvoir contre l’amour. La pureté contre l’insolence. La différence porteuse de générosité et de tolérance. Une bande dessinée sublime et qui contre toute attente m’a émue. Les illustrations dégagent tout un tas d’émotions qui s’accordent à merveille avec ce que le scénariste veut nous transmettre.

 

Une duologie sublime, douloureuse et merveilleuse, portée par un duo qui cartonne.

 

Bref vous ne savez pas quoi lire : n’hésitez à découvrir ces deux tomes vous ne le regretterez pas !

ALPHA LOVE, une romance de Cécile Violette.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital

La passion n’est jamais aussi forte que lorsque la mort est toute proche…
Depuis le décès de son frère sur le front, Suzie n’a qu’une idée en tête : découvrir les circonstances de sa mort. Plus que jamais, elle approche du but, car sa première mission d’infirmière dans l’humanitaire la conduit justement en Afghanistan. Mieux encore : elle retrouve sur place Archi, le meilleur ami et binôme de son frère, qu’elle suspecte de lui cacher quelque chose.
Cela fait quatre ans qu’ils ne se sont pas parlé, et les retrouvailles sont électriques, mais elle compte bien mettre à profit cette proximité imposée pour en apprendre plus. Pourtant, le comportement du grand brun aux muscles ciselés par les combats devient vite agaçant ; pourquoi est-il aussi protecteur avec elle ? Et pourquoi ne supporte-t-il pas que d’autres militaires la draguent ? 

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
Disponible uniquement au format numérique

MON AVIS

Je plonge pour la première fois au cœur d’une « romance militaire ». La couverture est assez attrayante, le résumé tentateur, alors pourquoi pas !

 

Suzie, son frère et Archi sont liés par une amitié qui dure depuis de nombreuses années. Si Archi est le meilleur ami du frère de Suzie, il n’en reste pas moins présent pour cette gamine introvertie et mal dans sa peau. Les années défilent au rythme des aléas, les garçons s’engagent dans l’armée et Suzie tente tant bien que mal de gérer son harcèlement scolaire et les sautes d’humeur de son père.

 

La mort de son grand frère au combat est une onde de choc. Entre immense tristesse et silence, Suzie n’arrive pas à faire son deuil surtout quand les circonstances de sa mort ne sont pas connues.

 

Alors que quatre années se sont écoulées, une occasion en or se présente : rejoindre les rangs de l’armée en tant qu’infirmière. Elle ne mesure carrément pas les conséquences de cet engagement tant elle est mue par ses émotions. Mettre le doigt sur les causes de la mort de son frère et toujours autant présent. Mais elle n’avait absolument pas prévu de se retrouver sur la même base qu’Archi. Ses regards et ses mots n’ont rien de tendre.

 

Cécile Violette signe une romance tout aussi captivante que bouleversante. Le monde militaire ne pardonne pas le moindre faux pas et il faut avoir un mental d’acier pour survivre à l’horreur. Suzie et Archi sont deux personnages dissonants qui contre toute attente éprouvent l’un pour l’autre bien plus que de l’amitié. On découvre tout au long du récit entre flashback et présent, l’évolution de leur relation, leur non-dit, leur sentiment et leur espoir. Le point de vue alternatif est un véritable cadeau et m’a permis de cerner les personnalités des deux héros. Mais il est bien difficile d’avouer en milieu hostile des sentiments tus depuis si longtemps, alors ce sont les gestes maladroits, les silences et l’impulsivité qui les transmettent. Quelques rebondissements jalonnent cette romance qui s’ouvre sur une mini intrigue. L’auteure aborde avec humilité les thèmes du deuil, de la confiance, de l’amitié, du SPT et de la tolérance. 

 

Une jolie romance qui malheureusement ne m’a pas entièrement convaincue notamment concernant le rythme bien trop timide pour moi. Je n’ai pas accroché à cet univers « militaire » qui pourtant a tout pour plaire. Je reste convaincue que si vous aimez ce type de trope alors vous y trouverez tous les ingrédients qui vous feront vivre un moment incroyable de lecture.

A DEAL WITH THE DEVIL, une romance d’Elizabeth O’Roark.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H

Toujours bien lire les petites lignes du contrat…
Jamais Tali n’aurait imaginé travailler un jour pour un homme aussi odieux  (et sexy) que Hayes Flynn, le chirurgien esthétique le plus recherché de Los Angeles. L’ami qui l’a recommandée avait bien tenté de la mettre en garde, mais il n’avait pas mentionné que travailler au domicile de Hayes Flynn impliquait de le voir dès le matin au saut du lit, répondre à tous ses caprices et mettre à la porte ses conquêtes d’un soir  (en tâchant de deviner leur prénom).
Alors, aucun risque qu’elle déroge à la sacro-sainte règle de ne jamais coucher avec son boss  ! D’ailleurs, elle méprise tellement son attitude désinvolte de séducteur qu’elle est incapable de prendre sur elle, et ils n’arrêtent pas de se disputer. Heureusement qu’ils se détestent car elle doit bien avouer que Hayes a un charme indéniable. Le genre de charme qui électrise tout son corps et lui donne des idées tout à fait déplacées…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
416 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

Le jeu du chat et de la souris n’a jamais autant pris sens. La nouvelle romance d’Elizabeth O’Roark a ce côté totalement incandescent, indécent.

 

La première rencontre entre Tali et Hayes ne s’est pas déroulée dans de très bonnes conditions et il est difficile de la considérer comme le début à une quelconque idylle. Tali est du genre effronté mais avec une grande classe. Hayes est le genre d’homme bien trop sûr de lui, orgueilleux et un brin tyrannique.

 

Je te laisse donc imaginer le duo Tali/Hayes ! Oui, oui, carrément explosif.

 

Ce nouveau tome est un plus léger que les précédents notamment en ce qui concerne l’alchimie des personnages. Une romance boss/employée est toujours délicate à aborder pour des raisons évidentes. J’ai adoré le personnage de Tali qui n’en rate pas une pour déverser son venin avec courtoisie et tact. Et quand l’interlocuteur en face répond avec une aisance débordante, ça te donne des dialogues explosifs au sous-entendus tendancieux. Plus l’histoire avance et plus on découvre les aspects psychologiques des personnages. Tali a peur de l’abandon et Hayes de l’engagement. Ce qui justifie leurs actes et leurs manières de vivre. La faiblesse de l’autre va, en quelque sorte, combler celle de l’autre (effet pansement). L’auteure aborde également l’emprise familiale et ses dérives. 

 

Une romance légèrement plus courte que les précédentes mais qui a le mérite de rentrer vivement dans le sujet et te captive en un claquement de doigts. Des personnages explosifs avec leurs faiblesses qui s’apprivoisent avec une certaine maladresse touchante, parfois destructrice. L’osmose qui les lie est terriblement mignonne et émouvante.

 

Une romance de seconde chance, d’ouverture aux autres et qui ne manque pas de piquant !

 

MY ARROGANT KNIGHT, une romance de Ashley Jade.

ROMANCE Young Adult

Éditions Harlequin – Collection &H

Il a parié qu’il la séduirait. Elle va lui montrer qui mène vraiment le jeu…

 

Sportif, diaboliquement sexy, riche et sans scrupule, Cole règne en maître sur le lycée d’élite de la Royal Hearts Academy. Personne ne soupçonne que sous cette façade il cache une blessure profonde… Personne, sauf Sawyer Church, cette fille trop sage qui l’attire irrésistiblement. Aussi, quand son pire ennemi le met au défi, devant tous ses coéquipiers, de prendre la virginité de Sawyer, il hésite, mais se sent coincé.
S’il veut tenir sa réputation – et garder sa Ferrari – il a maintenant six mois pour séduire Sawyer…
Quand Sawyer entend Cole accepter ce pari révoltant, elle est furieuse. Elle a beau savoir que Cole est un enfoiré de première, elle avait la faiblesse de croire qu’il la respectait un minimum, voire qu’il ressentait lui aussi ce lien troublant entre eux, depuis le baiser qu’ils ont échangé un soir. Elle se trompait. Il la prend pour une fille crédule et innocente ? Tant mieux : elle va se faire un plaisir de le détromper et de lui imposer ses propres conditions…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
666 pages
Disponible au format numérique et broché

MON AVIS

J’avais adoré le premier tome et celui-ci confirme mon amour inconditionnel pour Ashley Jade.

 

De retour au lycée de la Royal Hearts Academy auprès de Cole et de Sawyer. Deux entités totalement différentes qui vont créer pas mal d’étincelles.

 

Le quarterback est aussi charismatique que Sawyer est unique par son style et sa manière de voir le monde. Lui extraverti. Elle, n’aime pas s’afficher. Des regards sous-jacents, des mots acerbes et surtout une attirance mutuelle tue. 

 

Si Sawyer n’est pas la fille la plus populaire du lycée, elle n’en reste pas moins une fille au caractère bien trempé mais malheureusement sans cesse humiliée à cause de ses formes généreuses. Elle a une grande capacité à se mettre dans le pétrin et à se trouver au cœur de situations tout aussi cocasses que gênantes. Et c’est lors d’un de ces moments totalement dingues qu’elle apprend pour le pari. Il en faut peu à la diabolique Sawyer pour surgir.

 

Sawyer et Cole est une merveilleuse histoire de tolérance, d’amitié, d’amour et surtout une histoire si pure qu’elle ne pourra que t’émouvoir.

 

Ashley Jade aborde de nombreux thèmes comme le harcèlement scolaire et psychologique et les conséquences néfastes qu’elles engendrent. L’apparence physique est cœur de cette histoire bouleversante (grossophobie) qui bouscule sérieusement et qui m’a mise hors de moi. Ashley Jade parle également d’addictions aux drogues. Et on assiste impuissamment à la descente aux enfers. Mais il y a quelque chose de précieux dans cette histoire c’est l’amour inconditionnel et l’amitié indéfectible. Si le récit est parfois douloureux, l’humour présent est bienvenu et détend l’atmosphère. Je n’ai jamais autant ri pendant mes lectures. Tu sais ce rire qui sort de tes tripes et qui ne te lâche pendant longtemps très longtemps. 

 

Ashley Jade confirme sa place dans le paysage de la romance. Des histoires émouvantes, captivantes et bouleversantes portées par des personnages dissemblables et aux fêlures dissonantes. 

 

Une romance percutante qui te tient en haleine de A à Z.

 

FOUR DEAD QUEENS, un roman de Astrid Scholte.

FANTASY de MOEURS

Éditions Casterman

Traduit de l’anglais par Elsa Pellegri
 
Quatre reines mortes. Trois jours pour déjouer le complot.
Deux amours interdites. Une fin que vous ne devinerez jamais.
Keralie, la plus habile voleuse des quatre royaumes, vole un jour ce qu’elle n’aurait jamais dû voler. En touchant l’objet dérobé, elle voit ce qu’elle n’aurait pas dû voir : les quatre reines de Quadara ont été assassinées. 
Mais la jeune fille compte bien tirer profit des informations qu’elle possède en les échangeant contre une récompense au Palais…
À condition d’y parvenir. De tromper Varin, le ténébreux (et séduisant) jeune Éonien auquel appartient l’objet volé. De semer Mackiel, le malfrat qui lui a tout appris avant de se retourner contre elle. Et surtout, d’arrêter le meurtrier.
Une course contre la mort commence pour Keralie.

 

Ma note : 3/5
Sorti en 2020
576 pages
Disponible en numérique et broché

MON AVIS

Par moment j’ai la folie de tenter des genres de lectures avec lesquels je n’ai pas spécialement d’affinité. Cette fois-ci j’ai osé ouvrir un livre de fantasy de mœurs. Et Dieu sait que c’est compliqué ! Très compliqué. 

 

Un royaume. Quatre reines assassinées. Une voleuse. Un objet. Un mentor. Un homme dénué d’émotions.

 

Au temps pour moi il n’y a pas foule de personnages. Les quatre différentes régions du royaume sont singulières. Et les personnages plutôt intéressants.

 

Bémol : l’intrigue est carrément tirée par les cheveux et pour le coup j’ai eu beaucoup de mal à adhérer à l’histoire dans son ensemble. Keralie, une héroïne aussi courageuse que tenace et qui pourtant n’est pas assez mise en avant dans le récit. Elle se contente de mettre en pratique ce qu’elle a appris, à se lamenter sur ses actes dont les conséquences sont gravissimes, à suivre la vague vicieuse d’un complot titanesque qui finalement la dépassera. Une héroïne qui subit et qui a véritablement du mal à être actrice de sa vie. Alors évidemment il y a une raison à ceci mais non, non, non. L’histoire manque de simplicité et de rebondissements qui auraient dû me rendre dingue. Au lieu de ça j’ai peiné à avancer dans ma lecture. Cela dit la fin est plutôt intéressante même s’il manque cet élément qui aurait pu me scotcher et me retourner la tête. L’alternance des points de vue est certes bien étudiée mais coupe le suspense.

 

La fantasy de mœurs n’est vraiment pas mon dada mais j’ose espérer tomber sur le livre qui me fera changer d’avis.

 

FOUR DEAD QUEENS est par ailleurs porté par une plume correcte mais qui manque de punch et de rythme.

 

RDV raté pour cette lecture mais qui a su peut-être vous séduire ou qui vous séduira, je l’espère. Je vous invite de tout cœur à vous faire votre propre avis vous pourriez adorer.

ELFES, Tome 1 une bande dessinée de J.L. Istin, de Duarte et de Saito.

FANTASY

Éditions Soleil

Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces Hommes du nord qui haïssent les Elfes.Dans la cité île Elsemur, Vaalan une jeune Elfe bleue passe l’épreuve de l’eau des sens. La mère prophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré. « Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan. »
Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être le messie que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations…Entre enquête et initiation, cette histoire nous mène dans un monde de faux-semblants, de rêves et de désillusions !

 

Ma note : 5/5
56 pages
Disponible en numérique et cartonné

MON AVIS

Nouvelle plongée dans les Terres d’Arran et cette fois-ci auprès des Elfes.

 

J’adore l’univers des Terres d’Arran, une véritable plongée dans la fantasy. Les illustrations sombres, les personnages aussi magnifiques que terrifiants, les paysages époustouflants, l’architecture grandiose et une intrigue terriblement menée, des rebondissements, de la baston. Bref tout autant d’ingrédients qui m’ont littéralement fasciné. Une bande dessinée dans la pure tradition de la fantasy.

 

Le nombre de tomes est totalement frustrant mais pourquoi pas. Cela ferait une très belle collection dans la bibliothèque.

 

Voilà, conquise et happée par un univers tonitruant, mystérieux et sublime !