LA LONGUE NUIT, un roman ado de David Moitet.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Didier Jeunesse


Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela, elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit, un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt interdite et de trouver une fleur de Lune… Mira n’est pas au bout de ses surprises, car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation.
 
Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
288 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Telle une fable, David Moitet nous plonge dans ce roman ado avec rage et force. 

 

Fantasy, polar, aventure, cette histoire est pleine de surprises. Un monde coupé en deux. Un rite initiatique qui marque au fer rouge celles et ceux qui en sortent vivant. Une hiérarchisation de la société : les riches, les pauvres, le clergé. Et un sombre mystère que la jeune Mira va tenter de résoudre.

 

David Moitet signe un roman percutant. Avoir un regard critique sur la société tout en étant totalement ouvert au débat. Ce livre recèle de nombreux sujets tels que : la place des femmes, l’éducation, la prise de pouvoir, la manipulation et tant d’autres. Son personnage principal, Mira, est une anti-héroïne qui va au bout de son entêtement. Une jeune femme forte, caractérielle mais généreuse. Tous les personnages qui gravitent autour d’elle apportent leurs pierres à ce combat. Un certain humour apparaît ici et là , au cœur de ces moments sombres et inquiétant. Il y a quelque de chose de particulier avec les personnages que je ne peux pas vous dévoiler mais qui amène ce trait atypique au roman. 

 

Un roman intelligent et qui surtout fait écho à notre société, du moins je n’ai pu que faire certains parallèles. Un roman engagé, tonitruant porté par une plume qui n’est pas ici pour nous ménager.

 

A découvrir absolument ! Vous serez séduit sans aucun doute !

 

WITCH GAMES, une romance de Shana Lyès.

ROMANCE FANTASTIQUE

Éditions Harlequin – Collection &H


Elle a trouvé l’amour et elle fera tout pour ne pas le perdre… au risque de trahir son clan.
Ne jamais tomber amoureuse. Jusqu’à aujourd’hui, Freïa avait toujours réussi à respecter cette règle. Pour ça, il lui suffisait de se limiter à des histoires sans lendemain et, accessoirement, d’effacer la mémoire de ses conquêtes. C’est d’ailleurs exactement ce qui était prévu avec Lionel, ce brun ténébreux aux allures de mauvais garçon qui l’a secourue dans le métro alors qu’elle faisait un malaise.
Si elle avait su que son sortilège d’amnésie ne fonctionnerait pas sur lui, elle n’aurait jamais pris le risque de le revoir, et encore moins de passer la nuit entre ses bras tatoués… Or, il y a pire que de tomber amoureuse  : tomber amoureuse d’un humain. Cela reviendrait à trahir ses sœurcières, ses parents… et son destin. Car, pour la survie de sa lignée, Freïa est déjà promise à un puissant sorcier.

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
368 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Après deux romans sur le développement personnel, Shana Lyès, alias Astrolove, débarque avec une romance fantastique. Ses héroïnes, des sorcières entièrement conquises au féminisme et à Lilith sont loin d’être des méchantes sorcières, leur clan est une entité entière et soudée. Les règles régissent leurs vies, même si elles peuvent à peu près faire tout ce qu’elles veulent. Mais pour Freïa cette liberté est un sujet totalement conceptuel. Une liste bien garnie d’interdictions qu’elle se presse toujours à enfreindre. Et sa dernière gaffe est plutôt conséquente. Si elle est promise à un homme qu’elle ne connaît absolument pas, cela ne l’empêche pas d’avoir des relations avec la gente masculine. Son dernier crush l’a sauvé d’une mort certaine alors qu’elle s’évanouissait sur le quai. Le séduisant Lionel a tout pour plaire à la belle sorcière. Alors qu’il devait s’agir que d’une seule soirée, il se pourrait que la fameuse potion pour tout oublier n’ait absolument pas marché. Signe avant-coureur d’une grande catastrophe imminente !

 

WITCH GAMES est une romance très sympa à lire même si j’ai quelques remarques à faire. Les personnages sont, à mon goût, peu développés même si l’essentiel est là.  J’ai toutefois regretté la rapidité à laquelle s’enchaîne les éléments, sans que cela soit approfondi. Il manque parfois une certaine cohérence dans le récit et certains points ne sont pas aboutis et laissés de côté. J’ai su apprécier tout ce qui concerne la thématique des sorcières. Elle est enrichie avec un parallèle sur l’astrologie et autres définitions. Les annotations de bas de pages sont essentielles pour les néophytes. La romance est bien présente. Si vous adorez le style « coup de foudre » alors vous allez adorer. Cette première romance manque à mon goût de maturité et une certaine aisance. J’espère sincèrement qu’il y aura une éventuelle suite.

 

En bref :
– Une jolie romance fantastique
– Des héroïnes féministes jusqu’au bout des ongles
– De la sorcellerie, de l’astrologie
– De l’amour
– Des rebondissements
– quelques incohérences

 

Sincèrement si le résumé vous tente, alors je ne peux que vous suggérer de vous faire votre avis. J’avais complétement craqué sur la couverture et le résumé était alléchant, mais parfois la magie n’opère pas et c’est toujours dommage d’être passé à côté d’une lecture.

 

MY DARKEST SIN, une dark romance de Penelope Douglas.

DARK ROMANCE

Éditions Harlequin – Collection &H


Quand votre survie dépend de votre pire ennemi…
Bienvenue à BlackChurch. Une prison ultra-secrète, cachée au milieu des bois, où les familles riches envoient leurs héritiers rebelles. Ici, les instincts les plus primaires se déchaînent. Les règles  ? Pas de contact avec l’extérieur. Pas de drogue. Pas d’alcool.
Pas de fille.
Will pensait que BlackChurch n’était qu’une légende, jusqu’à ce qu’il se retrouve du jour au lendemain isolé dans cette demeure sinistre, avec quatre autres détenus. Obligé de chasser sa viande dans la forêt, sans savoir combien de temps durera son exil.
Un jour, contre toute attente, une fille atterrit à BlackChurch. Emory. Cette vipère, qui a envoyé Will en prison des années plus tôt, se trouve désormais à sa merci. Mais alors qu’il tient enfin sa vengeance, voilà qu’il ressent le besoin absurde de la protéger de ses codétenus…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
684 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Dernier tome de la saga des Cavaliers, MY DARKEST SIN est sans contexte le plus sombre et le plus dark de la saga.
 
Emory n’a rarement connu le bonheur, celui d’une famille, celui d’un grand frère, celui qui naît lors des amitiés, et encore moins celui d’un amoureux. Seule sa grand-mère est l’ancre qui l’attache à son quotidien. Emory fuit. Elle court après ce présent dont elle ne veut pas, dont elle ne comprend pas, dont elle subit. La rage fait étincelle. La peur brûle tout. Les mots meurent alors que ses maux s’intensifient. Et lui est là, sa prestance, son aura qui l’envoûtent inlassablement. Mais elle n’en a pas le droit.

 

Will est sans contexte le cavalier le plus sage. Celui qui ne prend pas de décisions à la hâte. Celui qui tend la main quand rien ne va. Depuis le collège elle l’intrigue.

 

Lors de la Nuit du Diable tout est possible, juste le temps de voir briller les yeux, juste le temps de savourer.

 

Ca c’était bien avant que leurs vies se délitent et que Will se retrouve à BlackChurch, prison pour gosses de riches où seul survivre compte.

 

C’était bien avant que Emory se retrouve par le plus grand des hasards dans les couloirs de BlackChurch face à un Will qui n’a plus rien du gentil garçon et dont son regard trahit toutes les émotions violentes qui surgissent.

 

Alternant passé et présent et les deux points de vue, Penelope Douglas signe une romance totalement imprévisible, sanglante et sexy. Un savant mélange de romantic suspense et de dark romance qui je ne vous cache pas, m’a totalement happé. Les rebondissements s’enchaînent à une vitesse folle. Les personnages se dévoilent au fil des chapitres. Tous les éléments s’emboîtent à la perfection et nous offrent un sacré final. Si je regrette que l’auteure n’ait pas écrit de prologue pour situer à nouveau les personnages et l’intrigue principale, je me suis tout simplement régalée. C’est le genre de lecture que j’apprécie beaucoup, beaucoup trop d’ailleurs. Les personnages ont des traits de caractères assez forts, leurs fêlures ont façonnées leurs douleurs et leurs parts sombres respectives. L’ambiance générale n’a rien à envier aux romances « fleur bleu ». Angoissante, surprenante, violente, l’atmosphère s’accorde à merveille à l’état d’esprit des personnages. Les scènes de sexe sont présentes et ce n’est carrément pas du vanille. L’auteure explore différentes thématiques : l’emprise psychologique, les pulsions, les addictions, la rédemption et l’amour passionnel.

 

En bref :
– Une dark romance haletante
– Des personnages brûlés par la rage de vivre
– Un final explosif
– Un quatrième tome réunissant tous les personnages
– Une touche de romantisme dans un monde violent

 

Les masques ne sont pas entièrement tombés, la relève est prête pour la prochaine Nuit du Diable.

 

L’avez-vous lu, vous tente t-il ?

RICH BASTARD, une romance de L.J. Shen.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Tiphaine Scheuer

Ne jamais pactiser avec son ex, surtout s’il est sexy et sans scrupule
Chase Black
Statut  : héritier le plus sexy de Manhattan, bientôt à la tête de l’empire familial.
Taux de satisfaction de ses conquêtes au lit  : 200 %.
Durée moyenne des relations  : un soir.
Profil  : salaud de classe internationale.
C’est du moins l’avis de Maddie, qui a sincèrement cru trouver l’amour lorsqu’ils sont sortis ensemble pendant plusieurs semaines… avant que Chase ne lui brise le cœur.
Alors, quand elle le découvre devant sa porte six mois plus tard, elle est légèrement surprise. Et, quand Chase lui annonce qu’il a un service à lui demander, elle commence à croire qu’il s’agit d’une mauvaise blague. Mais non, Chase est très sérieux  : il a besoin qu’elle fasse semblant d’être sa fiancée lors d’un week-end en famille, pour apaiser son père mourant. Maddie est tiraillée. Sa conscience la pousse à accepter, mais passer deux jours au côté d’un Chase plus irrésistible que jamais s’avère la plus douloureuse des tentations…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
554 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Chase Black a tout pour lui. L’argent, les femmes, la beauté et la famille. Question relations amoureuses, Chase a tendance à les fuir systématiquement. Jusqu’à ce jour où il croise l’intrigante et l’atypique Maddie.

 

La belle Maddie est une amoureuse de la vie qu’elle dévore avec voracité. Une éternelle romantique, généreuse et surtout elle ne sait pas dire non. Elle incarne une certaine pureté et sincérité vraiment touchante. Quand son ex l’attend sur le palier de son immeuble alors qu’elle rentre avec son dernier rencard, elle flaire l’entourloupe une de celle qu’elle ne pourra jamais refuser, un de celle qui va la mener droit en enfer avec son plus beau démon.

 

L.J. Shen nous offre une jolie romance toute douce et toute mignonne. Nous sommes loin de l’ambiance de la saga Saint Sinners. Un slow burn totalement captivant porté par une héroïne qui a du mordant, du peps et une sacrée répartie. Une miss catastrophe qui a beaucoup de mal à gérer ses sentiments face au stoïque Chase. L’alternance des points de vue nous permet d’appréhender les pensées de chacun et de suivre au mieux leur évolution et leur hésitation. Les personnages sont hyper attachants. Malgré leurs vulnérabilités respectives, ils sont prêts à mettre leur rancœur de côté pour palier à la situation. L’alchimie entre les personnages est une évidence. J’adore ces petits sourires en coin, ces yeux levés au ciel, ces petites piques, ces soupirs, ces regards. Cette romance aborde de nombreux thèmes comme l’amitié, la confiance, l’acceptation, la famille, la force des sentiments, le deuil. 

 

En bref :
– Une romance slow burn captivante
– Des personnages terriblement attachants voire parfois agaçants mais surtout très émouvants
– Une plume toujours aussi addictive
– Émotions garanties
– J’en veux encore euuuhhhh !

 

Pas de coup de cœur cette fois ci, mais L.J. Shen reste une des mes auteurs préférées Outre-Atlantique. J’adore sa plume qui me fait toujours vivre des émotions fortes. Elle a cette capacité exceptionnelle de me happer dès les premières lignes. Une addiction malsaine qui me pousse à dévorer ses romances d’un seul tenant. Ces personnages ont ce quelque chose de réel dans lesquels je me reconnais (du moins une partie). Ses romances développent toujours des thèmes qui trouvent un écho dans mon ressenti. 

LE PARFUM DES CENDRES, un roman de Marie Mangez.

LITTÉRATURE BLANCHE

Éditions Finitude

Sélections #68premieresfois

Les parfums sont toute la vie de Sylvain Bragonard. Il a le don de cerner n’importe quelle personnalité grâce à de simples senteurs, qu’elles soient vives ou délicates, subtiles ou entêtantes. Tout le monde y passe, même les morts dont il s’occupe tous les jours dans son métier ­d’embaumeur.

Cette manière insolite de dresser des portraits stupéfie Alice, une jeune thésarde qui s’intéresse à son étrange profession. Pour elle, Sylvain lui-même est une véritable énigme: bourru, taiseux, il semble plus à l’aise avec les morts qu’avec les vivants. Elle sent qu’il cache quelque chose et cette curieuse impénitente veut percer le mystère.
Doucement, elle va l’apprivoiser, partager avec lui sa passion pour la musique, et comprendre ce qu’il cache depuis quinze ans.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
240 pages
Disponible au format broché

 


MON AVIS

Voici un roman qui fleure bon. Sylvain Bragonard a le nez délicat, finement délicat. Son rêve devenir parfumeur mais une terrible tragédie à contrebalancer ses espoirs il y a de cela quinze ans. Sylvain Bragonard n’a jamais été un jeune homme expansif et son métier d’embaumeur colle parfaitement à sa personnalité effacé, taciturne. Elle est arrivée et du jour au lendemain son quotidien s’est transformé. La belle Alice et son air taquin et ses yeux qui dévorent tout. Sa liberté titille cette morosité, cette âme en peine. Une collision sensorielle et quelque peu envahissante.

 

Alice et Sylvain sont deux antonymes. L’une libre et l’autre enfermé dans ses souvenirs destructeurs. Lui tend à redonner un semblant de vie à coup de reniflement et l’autre la dévore voracement et l’observe. Entre parfums et souvenirs, les pensées se délitent et les mots surgissent maladroits, fébriles. Marie Mangez narre la vie à coup de pschitt. Une ode terriblement émouvante et douloureuse. Elle aspire les souvenirs et les désirs les confrontant à cette réalité morbide. Une quête de rédemption comme ultime héritage à un passé qui s’accroche jalousement. J’ai apprécié la délicatesse de la plume gourmande de l’auteure. Généreux, farouches, timides, les mots s’envolent et viennent percuter le lecteur. J’ai regretté de ne pas pouvoir associer aucune senteur à un souvenir, ou une idée, à quelque chose de concret. 

 

 

En bref :
– Un roman poétique qui rend hommage à la vie et à la mort
– Un bouquet floral aux douces couleurs
– Des personnages antonymes et terriblement attachants
– Une écriture sensible
 
Une très belle découverte dépaysant et qui m’a sorti de mes sentiers battus Je suis ravie 🙂
L’avez-vous lu ?

LES IMMÉMORANTS un roman ado de Solène Ayangma.

LITTÉRATURE JEUNESSE

Éditions Talents Hauts

Sélection #mespremieres68

« Vous êtes un immémorant. Suite à l’accident du laboratoire Nostraphen du 8 juillet 2012, vous avez perdu votre capacité à conserver vos souvenirs. À chaque entrée en sommeil paradoxal, votre cerveau détruit les informations emmagasinées durant votre éveil. Votre dernier souvenir remonte au jour de l’accident. »
 
C’est avec ce message déstabilisant que les 30 000 immémorants vivant au sein de l’Institut géré par Nostraphen, se réveillent depuis dix ans. Tous les jours, ils doivent se plier à des tests visant la mise au point d’un remède à leur mal. Mais en réalité, Nostraphen recherche un sérum de vérité et se sert des immémorants comme cobayes.
Quelques chercheurs résistants, parmi lesquels Emma Lande, ont mis au point, en secret, un traitement qu’ils décident d’administrer à quatre immémorants choisi pour leur personnalité forte : Ren, Maéna, Colette et Daniel.

 

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2021
299 pages
Disponible au format broché

 

 


MON AVIS

Imaginez, par une journée ensoleillé, votre vie change radicalement. Vous venez de vivre les dernières heures que vous vous souviendrez tout le reste de votre vie. Chaque jour qui passe, s’efface pendant votre sommeil. Imaginez tous les réveils que vous avez enduré, toujours dans le même mutisme et interrogation. Imaginez que les années s’écoulent. Imaginez que votre vie vous soit volée.

 

Ren, Maéna, Collette et Daniel sont le symbole d’un monde nouveau, d’une liberté. Ils détiennent la solution mais pour qu’elle ait une signification, Emma Lande doit braver les interdits. Les faire fuir à tout prix, loin d’ici pour que tout s’arrête enfin.

 

Roman polyphonique, l’auteure nous plonge dans un roman terriblement efficace et surtout violent. Les êtres humains n’ont jamais été aussi sombre, malsain, détraqué. Tour à tour les personnages sont dépeint : leurs défauts et qualités, leurs parts sombres, leurs espoirs, leurs peurs. Tous ces éléments définissent les personnages d’une manière assez pesante j’avoue. Comme si à eux quatre ils devaient impérativement être ces héros. Il y a ce quelque chose de passif-actif qui m’a terrorisé. Les rebondissements sont nombreux et d’une certaine manière haletants. Sinon les thèmes sont intéressants. L’auteure aborde le libre arbitre, la liberté, la privation, les expériences scientifiques, la chair humaine, l’égoïsme. C’est une lecture qui m’a fait souffrir littéralement. Plus j’avançais et plus j’avais peur de découvrir l’abominable. Ce malaise a persisté tout du long et je n’ai pu ou su apprécier cette lecture comme il se doit.

 

En bref :
– Un roman ado saisissant et violent
– Des personnages à vif
– Une thématique puissante et nécessaire

 

N’hésitez pas à vous faire votre propre avis. 

LA REINE DES OMBRES, un roman de Tricia Levenseller.

FANTASY DE MŒURS

Éditions HUGO ROMAN – Collection Stardust

Traduit de l’anglais par Pauline Vidal

D’abord, courtiser le Roi des Ombres. Puis l’épouser.
Enfin, le tuer et récupérer son royaume…
Personne ne connaît l’étendue des pouvoirs du Roi des Ombres, fraîchement couronné. Certains disent qu’il peut contrôler les ombres qui errent autour de lui et les manipuler à sa guise. D’autres que les ténèbres lui murmurent les secrets de ses ennemis.

 

Peu importe, Alessandra sait ce qu’elle veut, et rien ne pourra l’empêcher de mener son plan à la réussite.
Mais la jeune fille n’est pas la seule personne qui cherche à conquérir le trône. Et alors que les attaques envers le Roi se multiplient, elle se retrouve à devoir mettre toute son énergie à le défendre, le temps qu’il puisse faire d’elle sa reine. Car après tout, quoi de mieux pour un roi des ombres qu’une reine perfide et rusée ?

Ma note : 3/5
Nouveauté 2022
443 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Alessandra a su prendre son destin en main dès qu’elle a compris qu’étant la cadette elle ne ferait jamais le mariage qu’elle souhaiterait. Sournoise, malicieuse, perfide, elle est devenue une reine de la manipulation. Elle a le don de cerner rapidement les faiblesses des hommes qui l’entourent. Elle tire toujours son épingle du jeu pour obtenir tout ce qu’elle désire. Ses sentiments elle n’en a que faire. Plutôt briser le cœur des autres, le réduire en poussière que de subir à nouveau la désillusion de l’amour et du désir. Lorsque sa grande sœur revient sans avoir su séduire le Roi des Ombres, elle sait pertinemment que c’est à son tour de briller et de prouver à tous qu’elle ne sera jamais un second choix.

 

Elle doit absolument se tenir à son plan, le mettre en action quoiqu’il arrive. Le séduire, le tuer et prendre sa place. Quoiqu’elle ressente, quoiqu’elle pense et malgré les obstacles, elle deviendra la Reine des Ombres.

 

Un des premiers titres de la nouvelle collection Stardust des éditions Hugo Roman, ce roman que je classe volontiers dans la fantasy de mœurs n’a pas su me convaincre. Étant une adepte du genre fantasy, ce roman ne présente pas tous les codes que j’aurais pu attendre. Les descriptions de l’univers sont peu présentes, beaucoup trop d’éléments fleurissent ici et là et non pas véritablement de fin, de poids. Tout ce qui concerne la  partie société (us et mœurs) ne sont pas assez détaillés et mis en avant. Ce roman aurait pu être tout simplement une romance (voire une romance historique pour tout ce qui est château…). Voilà pour la partie fantasy. Concernant la romance l’auteure a plus d’un tour dans sa poche ce qui a considérablement amélioré mon avis. Au cœur de la jalousie et de la convoitise, Alessandra va se faire une place de choix auprès du roi. Jour après jour, elle découvre l’homme qui se cache derrière son rôle et devient la pièce maîtresse d’un scénario troublant. Concernant les personnages j’ai eu beaucoup de mal avec Alessandra qui est une jeune femme totalement calculatrice et froide, heureusement son caractère tend à s’adoucir vers la fin. Le Roi des Ombres est un homme énigmatique avec de grands principes. 

 

 

En bref :
– Une romance intéressante qui développe le sujet de la place des femmes dans la société
– Le côté fantasy est peu développé à mon goût
– Des personnages intéressants mais pas totalement convaincant malgré une héroïne qui défit toutes les lois et codes
– Un scénario sans réelle surprise malgré les nombreux rebondissements
– Un roman sans réelle complexité pour moi

 

Peut-être l’avez-vous lu et adoré tout ce que je n’ai pas su apprécier ? Je vous invite vivement à vous faire votre propre avis surtout si la couverture (est juste magnifique) et le résumé vous attirent et que vous n’êtes pas une adepte de la fantasy mais que vous adorez le côté romance et manigance.

 

 

TEMPÊTES DU SUD, une romance de Brittainy C. Cherry.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Roman – Collection New Romance

Compass series, tome 1

Je voulais m’enfuir, tout simplement. Jamais je ne me serais attendue à lui tomber dans les bras… Laissant derrière moi ma vie urbaine pour échapper à un mariage sans amour, j’allai m’installer à Havenbarrow, avec l’intention de prendre un nouveau départ. C’était sans compter sur l’attraction inattendue qu’allait exercer sur moi le mouton noir de la ville. Parfois vous vous retrouvez seul au milieu des dégâts provoqués par la tempête.
 
Ma note : 5/5
Nouveauté 2022
371 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Du jour au lendemain sa vie a basculé inéluctablement vers l’enfer. Elle s’est accrochée à tout ce qu’elle a pu. Elle a pleuré, elle a crié, mais rien n’a apaisé cette peine brûlante, déchirante, destructrice. Alors lorsque son mari la met dehors pour des raisons totalement abjectes, elle ne croit plus en rien. L’amour n’est rien, la passion n’est qu’une futilité et les souvenirs sont synonymes de souffrance. Elle part loin, rejoindre sa sœur qui lui offre un nouveau départ dans cette petite ville. Les jours passent et la tempête fait rage, violente, abrasive. Les larmes sont son seul réconfort et lui, taciturne, mystérieux, poussé par une indéniable rage. Elle l’observe de loin, s’approche timidement jusqu’à ce que l’impensable se produit.

 

Rejeter pour ne pas souffrir est sa raison d’être. Ne plus ressentir l’amour est une bénédiction. Ne plus sourire. Vivre avec les souvenirs d’un bonheur vain et d’une violence accrue. Il n’a plus rien à lui. Jours après jours est une bataille. Jours après jours est une aventure silencieuse.

 

Alors quand il pensait de plus rien à vivre elle a surgit.

 

Brittainy C. Cherry m’a plongée dans une histoire tumultueuse et si magnifique. Les émotions montent crescendo pour exploser dans une gerbe multicolore. Les sentiments sont d’une puissance exceptionnelle. Rares sont les romances qui arrivent à me faire ressentir cette multitude d’émotions et d’une si belle intensité. L’auteure aborde des thèmes variés comme la résilience, l’acceptation, le deuil et les secondes chances. Ses personnages sont terriblement attachants. Entre eux c’est une osmose parfaite même si la vie a tendance à mettre des bâtons dans leurs roues. Leur histoire évolue d’une manière lente et sensuelle. Ne va pas croire que c’est long ou redondant, loin de là, l’auteure a cette particularité de décortiquer ses personnages tout en instillant cette touche de suspense qui s’étoffe tout au long des rebondissements. On est loin de la romance mélodramatique ou gnangnan. La plume de Brittainy C. Cherry est esquisse, envoutante et ardente.

 

En bref :
– Une romance coup de cœur
– Des personnages attachants, intimidants aux traits psychologiques finement ciselés
– Une histoire haletant où la moindre émotion est décuplée
– Les thèmes développés sont intenses
– Une ode aux secondes chances et à l’amour
L’histoire de Moon et de Sun est d’une étrange beauté. Celle qui t’envoûte, qui te charme et qui t’obsède. Une tempête d’émotions qui ne peut pas te laisser sur ta faim. 

 

Première rencontre et premier coup de foudre. Comment ne pas en valoir davantage ?

 

Connais-tu cette auteure ?

BIENVENUE À LAFAYETTE, une romance de Océane Ghanem.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Roman – Collection New Romance

Masse critique #Babelio

Étudiante en sciences politiques, héritière d’un empire pétrolier impliqué dans un énorme scandale qui a secoué Bâton-Rouge, Ornella Sinclair est obligée de fuir sa ville natale pour intégrer en cours d’année l’université de Lafayettte. Par crainte de finir à la rue, elle écume les petites annonces et les journaux à la recherche d’un appartement.
Lorsqu’elle parvient enfin à trouver une colocation à deux pas du campus, elle ne se doute pas une seule seconde qu’elle va débarquer au beau milieu d’un repaire de mâles sublimes, mais excentriques, qui portent uniquement des shorts de sport, enchaînent les soirées et mangent leurs céréales directement dans le carton. Entre Camille, le musicien à vif et hyperactif, Andreas, le muet aux doigts de fée, et Ocean, le militant écologiste épris de liberté, Ornella ne sait plus où donner de la tête… Et Ocean a un gros défaut : il est beaucoup trop attirant, en plus d’être prodigieusement agaçant. Et depuis qu’elle a posé ses valises dans la chambre située en face de la sienne, elle sait que son passé, d’une façon d’une autre, finira par la rattraper.

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2022
397 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Ornella Sinclair avait un avenir brillant, radieux. La jolie fille du Sud a grandi dans l’opulence et l’insouciance jusqu’à ce jour fatidique où elle paye les conséquences de ses mauvais choix. Seul l’exil apparaît comme étant la solution adéquate. La riche héritière est détrônée. Au volant de son pick up qui ne contient que les rares affaires qu’elle n’a pu vendre, elle débute une nouvelle vie loin du chaos. Lafayette son nouveau chez soi, son nouveau départ. Abattue par son nouveau statue de fille banale, elle désire tout de même prouver que nul ne pourra la détruire. La rancœur visé aux tripes, la rage bouillonnante et le cœur déchiré, Ornella va découvrir que l’argent ne fait pas tout, que l’amitié et le véritable amour peuvent façonner un monde merveilleux.

 

Premier accro dans sa nouvelle vie, cette colocation 100% filles n’est en fait qu’une fumisterie. Les filles sont des garçons assez atypiques. Ocean, l’écolo bobo taciturne. Camille l’insatiable. Andreas l’amoureux des fleurs. Mais entre cœurs écorchées et à vif, l’entente n’est que le premier pas vers cette amitié naissante. Entre agacement, piques et humour tordu, ce quatuor est une ode au bonheur, à l’amour, aux secondes chances et à la vie.

 

Je découvre pour la première fois l’univers d’Océane Ghanem et sa plume poétique (et quelque peu salace). L’auteure nous plonge dans une histoire compliquée où les personnages sont détruits par leurs différences, leurs valeurs, leurs aspirations et leurs audaces. Elle s’attarde beaucoup sur ces détails qui façonnent ses personnages. Leurs fêlures, leurs doutes, leurs blessures font partie intégrante de cette histoire déchirante et dramatique. Comme toute romance qui se respecte, l’amour est un sentiment qui se mérite. De nombreux rebondissements viennent cabossées des relations instables. Les émotions sont puissantes et transcendantes. Ocean et Ornella sont deux personnages antagonistes qui adorent se chercher des noises. La jalousie et la convoitise font partie d’un scénario à la fois torride et bouleversant. Océane Ghanem dépeint les travers de notre époque avec cynisme, passion et mélancolie. L’alchimie des personnages est grandiose et ils se complètent tous à merveille.

 

En bref :
– Une romance trépidante, passionnante, brûlante
– Une histoire de secondes chances, de résilience, de pardon, de différences et d’acceptation
– Des personnages combatifs, atypiques et terriblement sexy
– Une plume poétique entrecoupé par des parties beaucoup plus salaces

 

J’ai adoré, malgré quelques longueurs et redondances, mais j’ai retrouvé tout ce que j’apprécie dans les romances. Des surprises, des rebondissements, des personnages attachants et de l’amour à profusion.

 

Une très belle rencontre et j’ai hâte de lire la suite des aventures des garçons.

 

Qu’apprécies-tu dans les romances ?

ANOMALIE APOCALYPSE, une romance de Eva Davios.

ROMANCE PARANORMALE

Littérature indépendante


Elle.
Cela fait maintenant deux ans qu’Emma rêve du même garçon. Tous les soirs, ses songes l’emmènent dans des scénarios où se mêlent passion et destruction, avec cet homme qu’elle n’a pourtant jamais vu. Il lui faudra une rencontre inattendue pour comprendre que son destin va au-delà d’une simple vie de mortelle.
 
Lui.
Il est mort en victime. Pour le meilleur ou pour le pire, il hérite d’une paire d’ailes, cependant, n’est pas ange qui veut.
Déchu de son rôle pour mauvais comportements, il erre dans le purgatoire comme une âme en peine, sans espoir aucun quant à sa vie éternelle. Mais tout bascule le jour où Lucifer, le Seigneur des Enfers, déclare la guerre au Royaume des Cieux. Dieu n’a alors pas d’autre choix que de faire appel à lui, le seul ange déchu capable de vaincre l’Apocalypse.

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
451 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Eva Davios revisite le bon vieux thème de l’apocalypse, la collision entre les anges et les démons. Et rien de mieux qu’un anti héros hyper sexy et bouleversé et une jeune femme aux abois.

 

Direction le sud de la France pour une aventure extraordinaire et qui est loin de m’avoir laissé indifférente. Eva Davios et sa plume terriblement sexy nous plongent au cœur d’une histoire tumultueuse entre malédiction, envie, passion et injustice.

 

Lui a tout perdu en un claquement de doigt. Sa vie, son amour, son avenir. Ange déchu, il erre sur terre. Un purgatoire nauséabond qui lui interdit tout contact. L’injustice gronde. Considéré comme une anomalie parmi tous les anges, sa présence, souhaitée par Dieu, a de quoi susciter de la curiosité et de l’hostilité. Ténébreux, bagarreur, têtu, courageux, impétueux, il dénote. Seuls sa gentillesse et son empathie sont en accord avec les siens. Cette mission est un sacré sacerdoce et va lui permettre de découvrir enfin qui il est véritablement.

 

Elle vit depuis de nombreux mois des nuits érotiques torrides avec un inconnu. Ses nuits insolites la plongent dans un grand désarroi. Alors quand elle croise l’homme de ses rêves, son monde s’écroule. Une envie irrépressible la saisit. Incontrôlable sa vie devient vite un enfer.

 

Eva Davios nous surprend de chapitre en chapitre. Des histoires d’anges et de démons, vous en avez peut-être lus, mais celle-ci a le mérite d’être assez atypique. Eva Davios aborde de nombreux thèmes comme la différence, la compassion, l’injustice, l’amour, l’amitié, la passion, la résilience et le don de soi. Une plume énergique et carrément sexy m’a fait vivre une lecture mouvementée. De nombreux rebondissements jalonnent la romance.

 

En bref :
– L’apocalypse revisité version torride et romanesque
– Une plume terriblement sexy
– Un anti héros charismatique
– De nombreux rebondissements
– Une romance haletante

 

Eva Davios signe une nouvelle romance tonitruante. J’ai beaucoup apprécié l’originalité de l’histoire et les personnages sont attachants qui défendent de jolies valeurs. Il n’est pas question de religion au contraire l’auteure prône la tolérance et la bienveillance sans distinction et le prouve tout au long de son histoire.

 

Une romance à découvrir !