I HATE YOU MORE, une romance de Elizabeth O’Roark.

ROMANCE NEW ADULT

Éditions Harlequin – Collection &H

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Léa Tozzi

Et si leur haine cachait autre chose ?

C’est le pire scénario qu’Erin pouvait imaginer. Brendan, son ancien collègue si détestable, ce séducteur sans attaches qui attire toutes les filles dans son lit, est revenu s’installer en ville. Et pas n’importe où : Brendan loge chez elle. Enfin, chez elle et Rob, son fiancé, qui est à l’origine de cette invitation aussi stupide que dangereuse.
Comment Brendan a-t-il pu accepter ? Même si Rob est son ami, il sait très bien ce qu’elle pense de lui. Et, bien qu’elle soit désormais sur le point de se marier, la présence de Brendan, sa voix et son regard provocant suscitent toujours en elle la même tempête d’émotions : exaspération, colère… ainsi qu’un sentiment plus trouble. Alors, quand Rob lui annonce qu’il va devoir partir un mois à l’étranger et la laisser seule avec ce colocataire indésirable, Erin redoute le pire.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
468 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Après le séduisant BAD GIRL, SEXY BOY, je suis heureuse de retrouver la plume d’Elizabeth O’Roark. Ce tome s’inscrit dans la suite du précédent tome (tomes qui peuvent être lus séparément de l’un et de l’autre) avec deux nouveaux personnages au cœur d’une nouvelle histoire. Erin, amie d’Olivia et Brendan, beau-frère d’Olivia, se portent une haine viscérale. Elle a déboulé comme un tsunami sans aucune raison vraisemblable et les a entraînés dans une situation inconfortable où tout tacle verbal devient leur mode de communication. L’eau a coulé sous le pont. Lui est parti en Italie et y a vécu une relation amoureuse déchirante et toxique et elle, s’est fiancé au meilleur pote de Brendan. Leur monde roulait convenablement jusqu’à présent. Erin ne s’épanouit pas dans sa relation et Brendan se remet comme il peut de sa dernière relation. Chacun a un regard biaisé sur l’autre et leur vie respective les a blessé.

 

A cause d’un certain hasard ou un quiproquo, Brendan se retrouve a squatté le studio d’Erin et de son pote Rob qui doit s’absenter pendant des mois au Pays-Bas. La cohabitation risque d’être un supplice mortel !

 

Elizabeth o’Roark m’a une nouvelle fois plongé dans les affres de l’amour et des sentiments. Un « ennemies to lover » accaparant et bien plus. Grâce à sa plume, que j’adore, l’auteure nous embarque dans un scénario alambiqué où les apparences sont trompeuses. Elle met l’accent sur les relations toxiques et ses conséquences. La confiance en soi est également mis à l’honneur à côté de l’appropriation de son identité personnelle. Son héroïne apparaît comme une femme sournoise et cachottière alors qu’il en tout autre. Son héros est un homme à femmes, volubile qui ne s’intéresse pas à autre chose. Vous l’aurez compris, les personnages principaux vont se quereller, se détester et pourtant ils vont finir par s’écouter, s’aider, se regarder et se dévorer. Ce n’est pas une histoire si simple car le caractère des personnages n’aident pas vraiment à ce qu’ils se tombent dans les bras. J’ai beaucoup apprécié chaque pas qui mène vers les dénouement. J’ai ri autant que j’ai pleuré. Elizabeth O’Roark a cette particularité, qui change la donne et qui vous attrape les tripes jusqu’au point final.

 

En bref :
* une délicieuse romance « ennemies to lover »
* des personnages charismatiques blessés par leurs vies respectives
* une histoire déchirante et passionnante
* de nombreux rebondissements

 

Elizabeth O’Roark a à cœur de mettre en avant des personnages féminins enfermés dans leurs blessures et qui vont se redéfinir grâce à l’intervention d’hommes tout autant blessés. Une histoire émouvante et poignante. Une lecture trépidante et profondément humaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s