SUNSET PARADISE, un roman de Sophie-Anne Delhomme.

LITTÉRATURE CONTEMPORAINE

Éditions Exils

Avec six photographies d’Olivia Fougeirol

Comment dire Los Angeles, cette ville tentaculaire ? Sophie-Anne Delhomme, auteure de Quitter Dakar (le Rouergue, 2010) entend parcourir tous les rêves, tous les mirages de la cité légendaire. Par de courts fragments comme autant de microfictions, son récit cerne petit à petit une société faite de mille désirs parallèles.
On y suit Olivia une photographe dans son travail d’archivage du réel, on y découvre surtout les nombreux homeless de la ville de passage dans un shelter (un abri) où des bénévoles leur coupent les cheveux et les maquillent. Au fil des pages se dessinent alors une communauté de destins, résumés par ce vers du poète Langston Hughes : « What happens to a dream deferred ? » Qu’arrive-t-il à un rêve qui dure et ne s’accomplit pas ? Sunset Paradise est le roman de ces rêves inaccomplis.

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2022
128 pages
Disponible au format broché

 

 


MON AVIS

Récit incisif, où réel et irréel se croisent dans un chaos paradisiaque teinté de rires, de larmes et de cris.

 

Rencontres éphémères, portraits saisissants, images rebelles, images douces initiatrices d’un rêve ou d’une illusion s’échappant dans les voluptés d’un monde sans homme, sans femme. Homeless un titre pompeux pour nommer l’indésirable se parant d’une multitude de couleurs chatoyantes, portant sur leur épaules et dans leurs yeux la misère, souillon d’un monde sans rêve, désabusé.

 

Instants clés, instants flash se mesurant au déclic de l’appareil photo. Instant de douceur et de douleur. Instant de tous les instants. Olivia révèle le monde, le met à nu, l’interroge et le pointe du doigt. De la compassion, de l’empathie colorent ses photos. Un shelter comme décor qui s’anime un jour par semaine et devient le théâtre de la vie décousue, sauvage, volée.

 

En bref :
* Un roman poignant
* Un portrait saisissant de la ville des Anges
* Un kaléidoscope brut de vies furtives où les apparences sont à la hauteur des désirs réels et volés.
 
Un roman empreint d’une douceur douloureuse. Chapitres et paragraphes courts, trépidants de l’instant fugace de ces vies trompées, trompeuses. Un récit émouvant et intrépide, décapant la vérité sans filtre sublimée par six photographies resplendissantes de sens.

 

A découvrir sans aucun doute dès le 10 février !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s